Skalmöld – Med Vaettum (Album)

Posté le : 02 décembre 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , , , ,

Skalmold - Med Vaettum coverSkalmöld nous vient tout droit de la lointaine terre d’Islande et a vu le jour dans cette contrée reculée en 2009. Le combo gelé vient nous livrer ici son troisième album qui sort chez Napalm Records, succédant ainsi à Baldur sorti en 2011 et Born loka sorti en 2012. À noter un dvd disponible retraçant une série de concerts avec orchestre symphonique. Le groupe lutte activement contre le chômage puisque comptant dans ses rangs par moins de six musiciens, à savoir (je prends mon souffle) : Baldur Ragnarsson à la guitare et au chant, Bjorgvin Sigurosson à la guitare et au chant, Gunnar Ben au clavier, au chant et au hautbois, Jon Geir Johansson à la batterie et au chant, Snaebjorn Ragnarsson à la basse et au chant et enfin, Prainn Ami Baldvinsson à la guitare et au chant. (Je n’en peux plus). C’est parti.

Style : Folk Metal – Sortie : 14 Novembre 2014

Style : Folk Metal – Sortie : 14 Novembre 2014

Comme souvent dans le Folk/Viking Metal, l’artwork des pochettes se montre superbe. Cette dernière n’échappe pas à la règle et affiche une belle réussite. Nous voilà donc avec le troisième opus des vikings islandais. L’album comporte huit titres qui sont autant de drakkars près à envahir votre chez vous en moins de temps qu’il n’en faut à une flèche enflammée pour s’abattre sur votre jolie porte en bois et mettre ainsi le feu à votre chez vous. Car, en effet, vivre en Islande propose trois options : soit vous suivez Bjork tout au long de votre vie et vous finissez par vous rendre coupable d’une fusillade de masse dans le seul supermarché de Reykjavik, soit vous gardez quelques moutons au pied du volcan en attendant patiemment qu’il se réveille, soit vous faites du Viking Metal, vous récupérez quelques palettes, vous montez votre propre drakkar, vous embarquez votre groupe dessus et vous partez à la conquête du monde. C’est l’option choisie par Skalmöld. Et croyez-en votre serviteur, c’est la bonne. À voir le contenu délivré dans cette galette, les Islandais ont un plan de conquête parfaitement bien en place. Les compositions sont d’une grande richesse et d’une grande efficacité, telles Ad Vori qui ouvre l’album et Med Fuglum beaucoup plus lourd que le titre précédent mais forgé par Odin lui-même, à n’en pas douter. Et il y a ce rythme typique de ce Metal où votre corps a naturellement l’envie de se balancer d’avant en arrière et/ou de droite à gauche (technique islandaise ancestrale pour éviter les flèches adverses). Plus proche de nous, cela peut vous permettre d’éviter une cannette ou les rangers d’un viking de quatre vingt-dix kilos slammant par-dessus votre tête joviale. L’alternance de chant renforce le sentiment de puissance des morceaux. Le son de cet album touche au quasi parfait, il s’avère d’une grande propreté, rond et puissant tout en restant tranchant comme il se doit. Le mixage est, quant à lui, parfait. C’est bien là du grand art. Med Jotnum nous renvoie dans une époque lointaine avec ses chœurs qui vous transportent au delà de collines désertes, vous survolez des terres sans vie tel un rapace, cette terre est vôtre et personne ne viendra vous la prendre. Superbe morceau à la ligne mélodique entêtante. Mais il y a un véritable hymne guerrier sur cet album. Il s’agit de Med Drekum à la qualité difficilement égalable. Les chants qui se répondent et se superposent dans un timbre de voix différent. Les chœurs sont bien en place, à la hauteur de ce que l’on peut en attendre dans ce genre musical. Mais la charpente de ce titre réside dans sa ligne musicale, véritable bardée de flèches se déversant sur vous comme la misère sur ce bas-monde. Rendez-vous ! Vous ne voulez pas ? Alors mourrez ! La mort survient autour de la sixième minute, c’est rapide et violent. Le massacre se termine un peu plus en retenue par Ad Vetri, plus folk et festif que les titres précédents, mais quoi de plus normal dès lors que la victoire est acquise, il est de bon ton de faire la fête, n’est-ce pas ? Med Gridungum résonne comme le récit des conquêtes et des victoires passées, un titre lourd et envoûtant où, là encore, le mélange des voix fonctionne à merveille. Le break arrivant peu après le milieu du morceau est assez remarquable. C’est fini, arcs, épées et boucliers sont remisés jusqu’à la prochaine invasion. Une dernière aurore boréale disparaît dans le lointain. Skalmöld est passé par là.

Skalmöld  vient de rendre une très belle copie avec son troisième album. Une pierre de plus vient d’être posée sur le temple du Viking Metal. L’Islande nous est lointaine mais l’onde de choc en provenance de cette dernière nous arrive de plein fouet, tenez-vous prêt.

Pat

Tracklist :

  1. Ad Vori
  2. Med Fuglum
  3. Ad Sumri
  4. Med Drekum
  5. Ad Hausti
  6. Med Jotnum
  7. Ad Vetri
  8. Med Gridungum

http://www.skalmold.is/

www.facebook.com/skalmold