SOUL TRIPPER-20141128-002Ce soir vendredi, 28 novembre, nous voici partis à Romans-sur-Isère et plus précisément dans une MJC. Il parait que ce soir, ça va jouer fort et faire trembler les murs. C’est en compagnie de Kouni que nous traversons quelques villages plus ou moins animés avant de s’enfoncer sur des routes de moins en moins rassurantes. Mais ce n’est pas ça qui va nous faire peur ! Une fois arrivés sur place et après avoir salué quelques personnes, nous attendons le début de la soirée. Qui commencera par la prestation des jeunes Romanais de Fasteria

Fasteria

FASTERIA-20141128-001Le groupe monte sur scène devant un public déjà bien chaud et acquis à leur cause. Chose notable, le groupe est jeune, même très jeune. L’âge des membres ne doit pas dépasser 18 ans ! Musicalement, Fasteria navigue dans un Metalcore largement influencé par des groupes tels que Parkway Drive, Asking Alexandria, Heaven Shall Burn ou Attila. Les compos sont propres et bien équilibrées malgré le fait que le groupe use (abuse) un peu trop des breakdowns, ce qui rend un peu les compositions prévisibles mais pas désagréables pour autant. Le public est en furie, les pogos et mosh animent la fosse dans un respect mutuel agréable. Les titres se déroulent rapidement. Malgré la jeunesse du groupe, on peut noter un certain potentiel pour la suite. Peut-être pourrons-nous leur conseiller d’affirmer un peu plus leur identité musicale afin de se démarquer des innombrables groupes qui évoluent dans ce style. Après Fasteria, c’est au tour des habitués de nos colonnes Dead Side de se produire sur scène. Mike, chanteur de Dead Side,nous expliquera que ça risque d’être compliqué car il a un gros rhume.

Dead Side

DEADSIDE-20141128-001Les Drômois de Saint-Paul Trois Châteaux montent sur scène afin de continuer à faire bouger le public présent. Chose qui sera difficile car au début du set, à part un fan vêtu d’une combinaison d’extraterrestre qui se dandine tout seul devant la scène, personne d’autre ne prend la peine de bouger. Après le premier titre, cet « extraterrestre » s’assied devant la scène dans un signe de protestation envers le public. Chose qui ne sera pas interprétée de cette façon par le public, quatre autres personnes s’assiéront à côté de lui. Mike semble piqué au vif et redouble de violence dans son chant et arrive enfin à faire bouger le public qui cette fois-ci « communique » avec le groupe. Enfin ! Ça transpire, ça saute, ça envoie du bois comme on dit. Malgré l’énergie déployée par le groupe, une oreille habituée à les entendre se rendra compte que ce soir, ce n’est pas leur meilleure prestation. Pas que leur set soit mauvais, mais quelques pains se font remarquer. Mais comme dit précédemment, le groupe est plein d’énergie et ils vont encore monter d’un cran. Au fur et à mesure des titres, on peut entendre la voix de Mike s’affaiblir (le rhume veut faire partie du groupe et mettre sa patte ce soir) Comme à son habitude, le groupe annonce vouloir un Wall Of Death. Les spectateurs ne se feront pas prier et se lancent dans un braveheart puissant dans une petite salle. C’est très plaisant de voir à quel point le public est motivé ce soir. Le concert des Dead Side se termine dans une débauche d’énergie.

DEADSIDE-20141128-008 DEADSIDE-20141128-006

Soul Tripper

SOUL TRIPPER-20141128-002C’est au tour des locaux de Soul Tripper de venir sur scène et de finir cette soirée 100 % Metal drômois. La salle est pleine à craquer pour le plus grand plaisir de tous. Soul Tripper commence son set, tous les membres arborent un grand sourire franc. Ça fait plaisir de voir autant de monde ce soir ! Le groupe commence fort, le son est très correct et tout le monde à l’air de prendre son pied, ça headbangue à l’unisson, les musiciens mouillent le maillot et nous envoient son Metal « groovy ». Pour faire simple, Soul Tripper évolue dans un style entre Stoner Metal et Thrash crossover. La voix de Pierrick fait penser à celle de Phil Anselmo. Niveau riffs, ils piochent chez Lamb Of God, Down parfois même chez Snot ou même les Red Hot Chili Peppers, surtout sur quelques passages de basse de Flavien. Ce soir, ça envoie du lourd, les musiciens se font clairement plaisir. Le public n’est pas en reste : entre chaque titre, des hurlements et applaudissements prennent le relais des instruments. Autant Fasteria et Dead Side avaient fait le boulot, autant Soul Tripper surclasse la soirée. Anthony, batteur du groupe, frappe très fort et juste. Les titres s’enchaînent et le public ne se calme pas pour autant. Les premiers pogos commencent, ce qui à l’air de faire plaisir aux musiciens. Nous aurons même droit à quelques soli de Florian, guitariste chevelu du groupe. La fin du set approche, Pierrick remercie tout le monde pour cette superbe soirée. C’est sans compter que ce soir, les spectateurs en veulent plus et demandent un rappel. Chose qui sera faite par le groupe qui nous offre un ancien morceau de leur cru. Vous l’avez surement compris, ce soir c’est carton plein pour les Soul Tripper.

SOUL TRIPPER-20141128-001 SOUL TRIPPER-20141128-003 SOUL TRIPPER-20141128-005

Très agréablement surpris par la prestation de Soul Tripper, nous demandons une petite entrevue avec Pierrick afin de nous parler un peu plus de son groupe et de cette soirée. Interview à lire prochainement dans nos colonnes. Nous en profitons pour remercier Fasteria, Dead Side, Soul Tripper et la Mjc Robert Martin pour cette excellente soirée. Et mention spéciale pour le public qui s’est bougé !

Récit de Mike

Photos de Kouni