Haeredium – Aurora

Posté le : 10 décembre 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , , , , ,

Haeredium - Aurora coverUn petit détour par la taverne, ça vous dit ? Bienvenue dans l’univers de Hearedium, les folk metalleux alsaciens vont vous faire sautiller et transpirer bière à la main avec leur premier opus nommé Aurora. Voila quelques années maintenant, et ceux qui suivent le groupe depuis 2009 le savent, ces jeunes gens ne passent pas leur temps à faire du bruit au fond d’une cave. Car ce qui saute le plus aux oreilles à l’écoute de Aurora, ce sont les belles mélodies, une musicalité très travaillée et un bon équilibre des différents instruments. Présentons rapidement le groupe. Nous trouvons Seb qui assure la voix principale et joue différents instruments à cordes (guitare, bouzouki, mandoline, guimbarde…), Alexia qui se trouve derrière les claviers pour les sons pianos, accordéons en y ajoutant parfois une touche de flûte. La deuxième guitare, quelques chœurs et le graphisme de la pochette sont assurés par Quentin. Quant à la section rythmique, elle est composée de Nicolas à la batterie et de Bastien à la basse.

Genre : Folk metal/ Folk rock - Date de sortie : 4 octobre 2014

Genre : Folk metal/ Folk rock – Date de sortie : 4 octobre 2014

Penchons nous quelques instants sur la pochette, un très beau packaging, des couleurs assez sobres et pas de volonté de choquer ou d’aller vers des poncifs brutaux que véhicule parfois le Metal. Ici, on aime la nature, on aime la vie. Sur la couverture, se trouve un lever de soleil dans ce qui semble être une feuille. Couleurs chaleureuses et énergie positive, entrons dans le repère des elfes pour voir ce qu’ils écoutent comme musique et laissons-nous séduire.

La production ne souffre d’aucun défaut, aucun instrument n’est en retrait et le chant est bien compréhensible, du bon travail d’enregistrement au Kid Studio. Le mixage et le mastering furent réalisés par Denever Hangstudio, une société basée en Hongrie.

Quelles sont les influences de Hearedium ? Nous trouverons effectivement quelques points communs avec les albums les plus calmes qu’ai pu réaliser le groupe Eluveitie, mais il y a autre chose qui ressort. Un aspect bien plus local qui me rappelle fortement les brestois de Matmatah, l’apologie de l’herbe mystérieuse en moins. Une volonté de mixer les cultures, si on est Alsacien dans cette terre qui a tant basculé entre deux pays, un petit détour par la langue de Goethe était nécessaire. Chose faite avec le titre nommé Vigrid. Et puis, un petit clin d’œil à l’espéranto avec l’instrumental Vojagokanto, ce qui veut dire « chanson de voyage » si mon traducteur internet me dit vrai. Par contre, il y a un risque que le fan régulier d’Ensiferum et d’Arkona trouvera la musique de Hearedium un peu trop légère. Mais si c’est l’identité propre du groupe, pourquoi se forcer à changer ? Détaillons quelques titres pour vous donner une meilleure idée de ce qui va vous attendre pendant cette écoute.

D’emblée, l’intro est très bien construite car elle nous invite à entrer progressivement par des cordes légères et un petit air d’accordéon. Il y a une ambiance de générique western et on imagine aisément John Wayne sur son cheval qui trotte, suivi par ses deux adjoints sheriffs dans un désert de l’Arizona et là, sur quoi tombent-ils ? Pas sur des bandits, non, ni des indiens, d’ailleurs. Plutôt des voyageurs de l’Europe de l’est qui font la fête en faisant méchamment du raffut. Car, Blood and Wine qui suit cette intro nous entraîne dans une mélodie au violon/synthé qui a des airs de yiddish et de kazachok, tout ça avec une bonne batterie derrière et un chant anglais plutôt irish pour le coup. Le mélange est très intéressant, original et pose d’emblée les bases, ça bouge, c’est la fête ! Je mets dans le même paquet les deux tubes en langue française que sont Terre Burlée et L’homme de la Taverne,non pas qu’ils soient semblables, mais parce que ces deux titres font fortement penser aux brestois cités plus haut, en plus d’avoir des paroles assez drôles pour le deuxième. L’instrumental Vojagokanto est absolument superbe et c’est là que l’on se rend compte qu’il doit y avoir des années de conservatoire chez certains membres du groupe, tant la construction du morceau est bien faite. Les mélodies se succèdent, aux deux guitares électriques, au piano avec différents sons, la batterie démultiplie ses roulements progressivement, la basse tient son rang. Une belle symphonie. Quant à Mirage,elle vous donne envie de sautiller en cercle par son rythme de piano, une basse bien présente et la voix grave de Seb, assez monocorde mais qui colle très bien en contraste avec les mélodies faites par les instruments. Mais surtout, je « surkiffe » le pont au piano entre les strophes et refrains. Ces derniers sont bien entrainants, en intégrant une belle mélodie à la guitare et la voix remonte bien vers les aigus.

Pour ma conclusion, je pense que le qualificatif qui correspond le plus à Haeredium est : sympa. Oui vraiment, on a bien envie d’entrer dans le bistrot de Légolas et de trinquer un coup avec lui. Il y a beaucoup de qualité musicale chez ce groupe qui n’est qu’à son premier album et peut donc encore progresser. Le seul petit point où le groupe aura peut-être à choisir, c’est de plonger des deux pieds dans la communauté Metal ou d’y garder un pied en laissant l’autre dans un milieu plus mainstream. La plupart des titres de Hearedium pourraient aisément convenir à une bonne fête de village dans nos belles campagnes, les cheveux des ainés ne devraient pas trop se hérisser à l’écoute des titres de Aurora. L’inconvénient d’une telle position c’est de convenir difficilement à tout le monde, trop léger pour certains, trop énergique pour d’autres. Mais rassurons-nous, quoi qu’il se passe, la qualité musicale ne peut pas disparaître. Hearedium devrait donc arriver à convaincre toutes les oreilles ouvertes. C’est tout ce qu’on leur souhaite. Comment on dit « santé » en langage elfe, déjà ?

Khaos

Tracklist :

  1. Intro
  2. Blood And Wine
  3. Terre brûlée
  4. Vigrid
  5. Home Again
  6. Mirage
  7. Vojagokanto
  8. Face Your Destiny
  9. Elixir
  10. Star Of The County Town
  11. L’homme de la taverne
  12. Arcana

Facebook : https://www.facebook.com/Haeredium

Site internet : http://www.haeredium.com/

Youtube, l’Homme de la Taverne (version démo) : https://www.youtube.com/watch?v=Q_XqNF82EEU