123-31Après Gorguts la veille au Kings Arms Tavern, je me rends pour ma deuxième soirée de la semaine cette fois-ci au Thirsty Dog pour une affiche sous le signe du Rock. Pour cause, trois groupes seront présents ce soir, mais dans des genres totalement différents. En entrée, nous commencerons par les dynamiques Blood Buffalo puis par l’énergie du Rock’n’roll de Black Alpine et enfin, par le Metal Ambiant du groupe en provenance de Wellington Needless Cane, pour qui se sera leur grande première à Auckland. Le tout présenté par Needless Cane et le Thirsty Dog.

Blood Buffalo

123-2On commence la soirée par le jeune groupe Blood Buffalo. Jeune peut-être, mais déjà techniquement très avancé par rapport à Black Alpine que nous verrons tout à l’heure. La formation emmenée par Caleb Kingston (guitare-chant) est tout bonnement fantastique, alliant à la perfection des passages musicaux Heavy et Bluesy. Le talent dont fait preuve Blood Buffalo est rafraichissant, si bien qu’après environ trente minutes de set, point négatif zéro. La qualité ainsi que la variété de rythmique et de tempo crée une ambiance que beaucoup de formations cherchent à produire, n’arrivant jamais à le faire. Le jeune quartet le fait avec une aisance splendide qui provoquerait chez certains une jalousie maladive. Alors quand Blood Buffalo termine son set, il est normal que le public redemande une dose de cette talentueuse et prometteuse formation.

Black Alpine

123-14Quand Black Alpine démarre son set, on sent d’emblée que le niveau de jeu n’est pas le même que celui de Blood Buffalo. D’ailleurs, il aurait été peut-être préférable de les faire jouer en premier. Si, au niveau technique, la formation est un cran en dessous, on ne peut pas jeter la pierre au quartet d’avoir une musique entrainante et énergique. En effet, du côté de la batterie avec Jimmy C., ça déménage grandement de manière explosive. Tout comme ses compères Dionize (chant, guitare), Ak (guitare) et Banjo Paterson (basse) qui s’emploient à lancer sur une base vertigineuse des accords puissants et destructeurs, un peu comme on lancerait une bouge de neige dans une couche de poudreuse fraiche prête à partir en avalanche. L’effet que produit la musique de Black Alpine est tout à fait comparable à une masse de neige ce détachant, puisqu’au moment où la musique se calme, nous repartons de plus belle avec engouement. Une prestation des plus efficace puisque l’énergie des quatre musiciens aura pallié au niveau technique en deçà de Blood Buffalo.

Needless Cane

123-31Quand Needless Cane débute son set, l’ambiance devient atmosphérique et électrisante. Le chanteur se présente encapuchonné et masqué, donnant encore un peu plus de piment à l’étrange sensation qui commençait déjà à nous envahir. Il est vrai qu’avec Needless Cane, nous partons dans un monde musical à part. Pour cause, la formation en provenance de Wellington n’hésite pas à mélanger des mélodies atmosphériques et ambiantes. Cela en devient tellement psychédélique que chaque spectateur peut tranquillement dériver au tréfonds de son imagination, grâce à des guitares lancinantes et techniquement irréprochables, suivies d’un couple rythmique basse-batterie extasiant. C’est tout bonnement un instant magique qui se déroule devant nous, tant nous pouvons ressentir le talent du quartet de Wellington pour leur première fois dans la capitale économique de la Nouvelle-Zélande. Quand la formation joue la note finale, c’est sous un tonnerre d’applaudissements que le public laisse Needless Cane sortir de scène.

Une nouvelle soirée magnifique qui restera gravée dans les mémoires. Quoi qu’il en soit pour votre serviteur, cette affiche aura permis de découvrir encore de très bons groupes néo-zélandais et continuer à vous faire profiter des groupes locaux durant mon année au pays des kiwis. Merci à Needless Cane et au Thirsty Dog pour cette excellente soirée.

Elovite

  1. black alpine dit :

    Technical ability is the opposite of what rock’n’roll is about; it’s about energy, charisma, and sheer volume. We play fucked up and loaded and we play fucking hard just the way we like it

  2. Steven G dit :

    I attended this night you speak of and personally I would disagree with what has been said. Yes three fantastic bands played on this night but to my eyes and ears (and everybody around me) black alpine was the highlite of the night.