IMG_7098À l’occasion du passage en France de Danko Jones au Divan du Monde pour le festival Bring The Noise de Oüi FM, nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec John Calabrese, le bassiste du groupe qui nous a reçu au Hard Rock Café de Paris pour discuter tranquillement, et dans un français plutôt bien maitrisé, des actualités du groupe et notamment de la sortie de leur prochain album, Fire Music.

<br/>

Vous avez un nouvel album, Fire Music, qui va sortir l’année prochaine. Que peux-tu nous en dire ?

C’est notre septième album studio, que l’on va donc sortir en 2015. C’est un album que l’on a composé en huit mois pour pouvoir y mettre beaucoup d’énergie, beaucoup de « Fire » dans les chansons, d’où le nom. On espère qu’il va autant plaire au public qu’il nous plait à nous-mêmes. Que le public va s’enamourer de ces chansons.

Vous avez déjà une date de sortie de fixée, du coup ?

IMG_7095Je pense que c’est la première semaine de février. Le 8 février de mémoire mais je ne me souviens plus trop, parce qu’il ne sort pas le même jour partout suivant si on est en Europe, en France ou autre part dans le monde. C’est un peu compliqué.

Vous allez jouer demain soir au Divan du Monde pour le Bring The Noise, il y aura des nouvelles chansons dans le set demain soir ?

Oui, nous allons jouer trois morceaux de l’album. Déjà Gonna Be A Fight Tonight que nous avons déjà pu faire découvrir aux fans par un petit teaser sur internet, on va aussi jouer Wach Your Side avec son petit riff de guitare bien entrainant et on va jouer Do You Wanna Rock qui est tout aussi punchy que son nom l’indique.

Alors, Fire Music, ça fait huit mois que vous travaillez sur cet album ?

Oui, on a passé huit mois à essentiellement se concentrer sur la composition de l’album, presque sans faire de concerts. On a dû en faire cinq je crois, Stockholm, Canada… Mais pas de véritable tournée. On voulait vraiment pouvoir travailler sur les nouvelles chansons et pouvoir y mettre toute notre énergie. Le précédent album est sorti en 2012. Entre-temps, on a sorti un petit album live que l’on peut trouver sur Spotify et une compilation de chansons que l’on a fait de 86 à 88 que l’on a retrouvée sur des casettes de l’époque. On avait plus de quarante chansons et on a choisi d’en sortir dix-huit pour faire un album, Garage Work ! C’était beaucoup d’émotion de se repencher sur des chansons qui ont plus de seize ans. Ce n’est pas un album produit, on a vraiment gardé cet esprit garage. (rires)

Sur quoi vous êtes-vous centrés pour composer Fire Music?

Oh… Sur les chansons ! (Rires) Non, je pense que l’on a vraiment pu se concentrer sur l’énergie. Comme on avait beaucoup de temps pour écrire, on voulait vraiment pouvoir faire un album plus lourd et punchy et quand on l’écoute, on ne puisse que se dire : « Ça, c’est Danko Jones ! »

Il y a quelque chose de spécial chez Danko Jones en dehors de la musique, c’est aussi vos clips.

Ah, tu veux dire comme les Below The Belt, par exemple ? [ndlr : série de trois clips basés sur la même histoire], avec Lemmy Kilmister, Elijah Wood ou encore Ralph Macchio, le Karate Kid ? En fait, c’est mon erreur de jeunesse, Ralph Macchio, parce que je faisais du karaté quand j’étais jeune et j’étais un grand fan de lui. (rires)

Et qu’est-ce qui vous a poussé à travailler avec ces acteurs ?

En fait, c’est le réalisateur des clips qui est ami avec certains d’entre eux et c’est de là qu’est parti ce projet totalement fou. On était tous à dire : « Ah oui, et puis on pourrait faire ça ! » alors même que ça nous semblait irréalisable. Et puis, peu à peu, on a eu des réponses positives de Lemmy, de Mike Watt, Selma Blair… À un moment, on s’est demandé ce que l’on allait faire pour la prochaine vidéo et là, Danko a dit : « Karate Kid » ! (Rires)

[écouter l’extrait audio]

On a demandé et à notre grand étonnement, Ralph Macchio a accepté parce que sa fille joue à des jeux vidéo de hockey dans lesquels on entend du Danko Jones et elle lui a dit : « Vas-y papa, c’est cool comme groupe ! » (Rires) C’était beaucoup de chance.

IMG_7097

Vous avez énormément scénarisé vos clips. Comment travaillez-vous sur cette partie ?

Danko a fait les scénarios plus comme un rêve que comme une véritable séance d’écriture. On n’est pas parti d’une idée pour faire trois vidéos d’un coup, on a fait la première et ensuite on a pris le temps de se demander ce que l’on ferait pour la seconde. Et devant le succès de Full Of Regret,on était un peu obligé de continuer dans un tel délire.

Et pour revenir sur Fire Music, vous préparez des clips ?

On a déjà sorti un clip live pour Gonna Be A Fight Tonight, c’est un clip monté à partir de vidéos de notre passage au Motörhead MotörBoat, quelques autres lives et des vidéos de studio et donc pas de mise en scène comme on a pu en faire précédemment. C’est trop difficile à faire, on a déjà donné. (rires) Je pense que la prochaine chanson à avoir un clip sera Do You Wanna Rock, un véritable clip cette fois ci.

Et tu as déjà des idées de noms que tu aimerais avoir dans ce clip ?

Non, on a déjà donné, on va rester un peu plus sage cette fois-ci… Bien que… Oh, David Hasselhoff ! (rires)

Je crois qu’on a lancé une idée.

Ou Tony Parker et Eva Langoria pour l’amour, pour faire la passe… Mais je pense que ce n’est pas vraiment ça.

On va en profiter, puisque tu en as parlé, ça fait quoi de jouer sur le Motörhead Motörboat ?

Ah, c’est un grand honneur de jouer là-bas. Quand les Motörhead nous ont demandé si on voulait y jouer, on a tout de suite dit oui. On vient jouer avec Motörhead ! C’est une superbe expérience, on a vu de très bons concerts. On a vu Motörhead deux fois, Down, Anthrax, Ministry… C’est énorme comme bateau et c’est un très grand plaisir d’être là et d’y jouer aussi, toute en étant en vacances aussi ! Allez, une petite croisière organisée par Motörhead.

À l’avenir, qu’est-ce que vous prévoyez ?

On va commencer le tour demain et puis, on va essayer de faire d’autres dates. À partir de février. J’espère qu’on va faire des festivals et tourner dans plusieurs villes en France. On a déjà joué au Hellfest et on a adoré donc on aimerait bien pouvoir y repasser l’année prochaine ou en 2016, ça serait cool parce que je pense que cette année, c’est déjà plein. En plus, c’est au Hellfest que l’on a pu voir Danko chanter avec Motörhead, en 2006, c’était vraiment un souvenir génial ! Donc voilà, on va partir en tournée, peut-être commencer à écrire un peu pendant ce temps-là et une fois que la tournée sera terminée, on attaquera un nouvel album. Mais on espère déjà que l’on retravaillera avec Eric Ratz qui a produit Fire Music parce qu’il a vraiment trouvé le bon son pour Danko Jones. « The punch in the face ! »

IMG_7098

On va profiter d’avoir un artiste canadien devant nous pour se renseigner un peu : comment est représenté le Metal au canada ?

C’est un peu comme en France, ce n’est pas vraiment mainstream. Mais si en France il y a des festivals comme le Hellfest, il n’y en a pas au Canada. Il y a un festival du nom de Heavy Toronto et le Heavy Montreal mais ce n’est pas à la même hauteur que ce que l’on peut voir en France. Au Hellfest, il y a beaucoup de groupes avec des têtes d’affiches comme Scorpions. Mais je pense qu’à part ça, il n’y a pas beaucoup de différences avec le Canada. C’est un style musical très dur et la majorité des gens ne sont pas familiarisés avec. Mais il existe bien un public Metal que l’on soit en France ou au Canada. C’est toujours un grand plaisir de venir jouer en France aussi. Au fur et à mesure, on a de plus en plus de monde qui vient à nos concerts et on a vraiment des live de plus en plus énormes. Mais [passant en anglais] j’ai besoin de m’améliorer en français. (rires)

C’est la fin de l’interview pour nous, si tu as un dernier mot pour tes fans, si tu veux faire passer quelque chose de spécial ou si tu veux leur demander de t’amener des bonbons en concert ?

J’avais un ami qui habitait à Cognac qui s’appelle Jean-Pierre et la dernière fois que l’on est venu jouer, il nous a apporté du cognac. Merci beaucoup Jean-Pierre, c’est trop gentil. Si vous voulez faire pareil, il ne faut pas hésiter ! (rires)

Propos recueillis le 27 novembre 2014 par Shiki et Eladan

Transcription par Eladan

  1. […] Le trio canadien Danko Jones vient de publier la lyric video de I Will Break Your Heart, une chanson extraite de son dernier album en date, Fire Music. Vous pouvez la visionner ci-dessous et lire notre interview de John Calabrese (bassiste) ici. […]