BTK - Condamné coverNous chroniquions fin 2013 le premier EP de Bind Torture Kill dans nos colonnes. Et voici que quelques temps après sort un mini album. C’est au tour de Condamné de passer à l’écoute aujourd’hui. Pour les détails biographiques, nous vous renvoyons à notre précédente chronique, ce qui vous permettra également de pouvoir faire la comparaison avec ce que nous avons ici.

<br/>

Date de sortie : 26 janvier 2015 - Genre : Thrash, Death, Brutal Death, Hardcore

Style : Thrash, Death, Brutal Death, Hardcore – Date de sortie : 26 janvier 2015

La pochette du disque est bien travaillée. Une photographie en noir et blanc, incluant le nom du groupe en bas à droite, le titre de l’album à gauche. Il semblerait que nous soyons face à une tête de statue émergeant d’un rocher. Une petite touche de peinture rouge sur le front évoquant des événements sanglants qui paraissent venir de plus haut. Illustration sympathique, sombre et évocatrice. Il ne nous reste plus qu’à jeter une oreille sur ce que nous réserve le clan BTK.

Au niveau du son, nous sentons tout à fait heureusement une grande évolution. Si, sur le précédent EP nous avions droit à un son un peu brouillon et peu clair, ici par contre la qualité est au rendez-vous. Le son des guitares se distingue bien de la masse sonore globale. Le scream est bien placé dans le mix et ne prend pas le dessus, tout en restant parfaitement audible. Il est important de noter l’absence de bassiste dans le groupe et donc l’absence de cette basse dans l’enregistrement. Aussi surprenant que cela puisse paraître de prime abord, l’enregistrement est suffisamment bien mixé et masterisé pour nous faire oublier ce manque. D’ailleurs, cela laisse un peu plus de place au registre grave des guitares qui est du coup plus massif. Grosse distorsion, scream et batterie nette et carrée. Evolution très positive d’un point de vue sonore.

Musicalement, il y a là aussi du changement. La cohésion au sein du groupe semble beaucoup plus palpable. Le travail de fond nécessaire au groupe pour faire un petit quelque chose de différent de ses collègues a bien été accompli. Si l’EP nous avait démontré une violence névrotique presque bestiale, ici, place est faite aussi aux ambiances, frisant par moment le Black Metal. Le tempo reste envolé la plupart du temps mais il a globalement un peu ralenti. Les dissonances prennent plus de place sur des rythmes lents, glauques et une reverb longue qui se rapprochent du Post Metal. Le son a été bien géré et l’immersion est plutôt agréable. Le scream d’Olivier disparaît sur certains passages pour laisser place à une musique plus lyrique pour mieux réapparaître par la suite, rajoutant encore une dose de malaise à cet ensemble qui donne décidément bien.

Nous avions perçu un certain potentiel en 2013 qui nous laissait entrevoir un avenir possible pour Bind Torture Kill. Le défi a été relevé et cet album de six titres pour un peu moins d’une demi-heure est un beau coup d’essai qui nous démontre deux choses : d’une part, la volonté du groupe d’en découdre et sa motivation à produire quelque chose ; d’autre part, une évolution tout à fait positive qui, si elle a développé un certain potentiel, nous laisse voir encore plus pour l’avenir, à condition que le groupe s’en donne les moyens, encore une fois. En effet, il y a des idées par ici, et même de bonnes idées. Comme par exemple cette diminution du tempo effréné vers quelque chose de plus lourd qui nous prend davantage aux tripes. Le contrôle plus efficace entre des passages de violence extrême et ces atmosphères sombres. Le fait de ne pas avoir hésité à faire durer les titres plus de cinq minutes, en sortant du schéma radiophonique. Jouer sur la répétition de certains riffs en développant une émotion plus que du bruit. Pour résumer simplement, le papillon Bind Torture Kill est passé de la chenille à la chrysalide. La prochaine étape est l’envol en déployant ses ailes. Cette étape est très proche. Un seul défaut finalement ici : six titres pour un album font assez peu et les vingt-sept minutes paraissent un peu courtes. Admettons cependant que c’est plutôt un point positif. À écouter sans modération et aller voir en concert sans hésitation. Si vous aimez le Thrash, le Death ou le Hardcore bien énervé, cet album est fait pour vous. Pour les autres, jetez une oreille sans crainte des conséquences. Pour l’instant, l’album est en écoute gratuite alors pas d’excuses.

F4R537KTP09

Line-Up :

  • Olivier Alexandre : chant
  • Yann Alexandre : guitare
  • Benjamin Garçon : batterie

Tracklist :

  1. Labyrinthe de mort
  2. Bain de sang
  3. Abattage
  4. Condamné
  5. Bestial
  6. La Faucheuse

Liens :

Page Facebook : https://fr-fr.facebook.com/BTK.bind.torture.kill.metal

Bandcamp: http://btkmetal.bandcamp.com