Sons Of MetalUne fois n’est pas coutume, ce soir je me rends à la Halle Tony Garnier à Lyon pour y voir Détroit, non pas le groupe de Rock US mais le groupe de Rock français dont Bertrand Cantat (ex Noir Désir) fait parti. Le groupe originaire de Bordeaux a emmené avec lui le slameur Souleymane Diamanka qui se fait un plaisir d’ouvrir les concerts pour cette tournée.

<br/>

Souleymane Diamanka

Souleymane Diamanka lyon 1.12.2014-004En arrivant à la halle Tony Garnier, celle-ci est déjà bien remplie. Sur scène, Souleymane Diamanka nous présente ses rimes chantées ou inversement ses chansons parlées, vous l’aurez devinéSouleymane est poète, parolier et slameur. Tout au long de son spectacle, il va nous conter plusieurs anecdotes dont certaines sont inspirées de son pays natal, à savoir le Sénégal. Le style du chanteur et de ses musiciens est bien accepté par le public lyonnais assez chaleureux. Souleymane prend aussi plaisir à nous faire partager ses jeux de mots en particulier sur Le Rêve Errant Du Révérend, en guise de clôture de son concert.

Détroit

Sons Of MetalLe poète laisse place à ses amis de Détroit, l’arrivée sur scène de Bertrand Cantatentouré de ses musiciens était très attendue du public. Le concert commence par un titre assez calme et jouant avec les contre-jours des projecteurs puis, peu à peu, le rythme va crescendo pour arriver à un style plus soutenu. Détroit nous emmène ce soir sur de nouveaux horizons comme le titre éponyme de leur dernier album. Tout au long de ce concert, Bertrand Cantat a un très bon contact avec ses fans. À l’arrière-plan de la scène, un écran géant joue lui aussi des contre-jours avec les lumières et les images qui défilent. Détroit nous offre une reprise des Stooges,Gimme Danger, assez bien appréciée du public. Les chansons s’enchaînent sans temps mort. L’écran géant laisse apparaître une jeune femme asiatique se déhanchant au rythme lancinant de Sa Majesté. Le groupe termine sa soirée par des titres de Noir Désir comme Le Vent Nous Portera. Peu avant la fin, Souleymane Diamanka revient sur scène au côté de son ami Cantat pour nous chanter un dernier titre.

Un grand merci à Bertrand Cantatet Détroit, Souleymane Diamanka, Les Derniers Couchés pour la production et la halle Tony Garnier pour cet agréable moment passé ce soir à Lyon.

Mélissa