Warning – Métamorphose (Album)

Posté le : 10 février 2015 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,

Warning - Métamorphose coverLes plus anciens d’entre nous ont peut-être eu la chance d’assister à la naissance de Warning, au début des années quatre vingt. Après avoir sorti trois albums, le groupe a disparu. Trois bons albums, surtout le premier Warning I avec quelques superbes titres dont Going To USA et Sous le soleil de mescaline, ainsi que le deuxième album Warning II et les non moins superbes titres Rock City et Commando. Le choix de cette nouvelle édition se porte sur le troisième et dernier album du groupe, Métamorphose. Remasterisée et agrémentée de bonus, cette édition va voir le jour prochainement. Cette nouvelle version qui sort pour la première fois en CD est distribuée par Verycords. Retour vers le futur dans le passé.

Style : Hard rock - Sortie : 16 février 2015

Style : Hard rock – Sortie : 16 février 2015

C’était une autre époque, votre serviteur du jour l’a vécue de l’intérieur en traînant en ces temps sauvages dans les locaux du magazine historique Enfer magazine, sur Paris. Nombre de groupes français on vu le jour au début des années quatre-vingt où seul Trust possédait une aura qui dépassait nos frontières. Des groupes comme Sortilège, Vulcain, Blasphème, Demon eyes, ADX et Cie perçaient dans l’hexagone. Et puis il y avait Warning, dont les deux premiers albums reçurent bonne presse et un bon accueil du public. Après le départ de Rapha, chanteur historique des deux premiers albums, Métamorphose se devait d’être l’album du renouveau et l’ultime chance pour le groupe de percer, ou de disparaître. L’histoire retiendra que malheureusement, Warning n’a pas percé. Cette galette reprend donc l’album original avec les sept titres qui le composaient à sa sortie ainsi que quatre autres titres qui figuraient sur une compilation sortie en 1994 et nommée Shooting Star. Il est temps maintenant pour votre serviteur de se replonger dans sa jeunesse pour faire partager aux plus jeunes d’entre vous cette époque où l’on parlait de « Hard Rock ».

Ce Métamorphose n’est pas le meilleur album du groupe en termes de compositions mais il n’en est pas moins inintéressant non plus. Le talent des musiciens était reconnu et indéniable. Une composition comme Petit peuple est une vraie réussite, tant musicalement qu’au niveau des textes. Ce morceau était et reste à ce jour le meilleur titre de cet album. Son écoute suscitera sûrement l’étonnement des plus jeunes qui voudront bien se pencher sur le Metal de cette époque où les growls n’existaient pas encore. Il s’agit là d’un chant classique, efficace et sincère. Même si l’ombre de Rapha, premier vocaliste du groupe, planera toujours sur cet album, son successeur Francis Petit s’en tire plutôt bien. Métamorphose, le troisième titre, se montre comme un des plus rapides de l’album et les soli qui l’accompagnent sont une pure merveille de technicité et de rage. Un très bon titre qui, là aussi, aurait mérité bien mieux en termes de retombées pour le groupe. La nouvelle production a fait gagner en dynamique les compositions, même si le son affiche un manque de pêche dû à l’enregistrement de l’époque. Rock Ball et Star tirent leur épingle du jeu eux aussi assez facilement. Le solo de guitare de Rock Ball sonne très Motörhead dans son exécution. Qualité. Portrait-robot fait là encore étalage du talent de la guitare solo de feu Christophe Aubert. Ecoutez bien là ce que vitesse et virtuosité veulent dire. Plus de deux minutes et trente secondes de pur solo, respect. L’accident, dernier titre « historique » de cet album se montre moins convainquant que ses prédécesseurs. Les quatre titres bonus ne sont pas des inédits au sens propre du terme puisque déjà entendus par ailleurs, mais ils s’intègrent bien à l’ensemble car ce sont de bons petits titres. À noter la version originale de L’aveu telle quelle était présente à la sortie de l’album en 1984.

Cette nouvelle sortie ne saura changer la face du monde, mais elle aura le mérite de faire découvrir aux nouveaux metalleux et nouvelles metalleuses ce qu’était Warning, à une époque où les réseaux sociaux n’étaient même pas à l’état de projet, ou si peu. Cela aurait bien servi à ce genre de groupe pour avoir une chance supplémentaire d’y arriver. Pour les plus anciens, cette nouvelle écoute fera sûrement ressurgir de belles images de cette époque où tout à commencé. Il existe dans le temple du Metal une petite pierre où il est inscrit Warning. Cherchez bien, elle existe et a été posée il y a maintenant bien longtemps.

Pat

Tracklist :

  1. Petit peuple
  2. Star
  3. Métamorphose
  4. Rock Ball
  5. L’aveu
  6. Portrait-robot
  7. L’accident
  8. Challenger
  9. Warninger
  10. Héritier
  11. L’aveu
  1. grognon60 dit :

    Je me souvenais parfaitement de cet album, que je possédais en vinyle (comme le précédent)
    une ré-écoute récente m’a rappelé qu’il est en effet bien moins bon que les 2 premiers albums

    Sur la même période, le premier album de sortilège est bien meilleur, le premier SJ reste bon, et le vulcain ne tardera pas a sortir.

    Mais que reste t il des groupes des années 80 ?

    Hantson a très bien ressuscité SJ, il a réveillé Zouille (sortilège), Vulcain tourne toujours, tout comme ADX et ..manigance.

    le reste.. disparus.. Dommage.(H-Bomb, High Power, Demon Eyes (mes voisins à l’époque) et tant d’autres)