Sipping – Fin d’une ère

Posté le : 16 mars 2015 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , ,

Sipping - Fin d'une ère coverVoila un style qui va me changer, le Nu-Metal n’étant pas trop ma culture de base, je vais me lancer avec curiosité et ouverture d’esprit dans le dernier né des Lorrains de Sipping. Le groupe existe depuis 2011 mais a connu un bon nombre de changements de personnel. Nous trouvons actuellement deux chanteurs qui sont Valérian et Kévin, deux guitares portées par Jason et Alexis, une basse jouée par Pierre et c’est Maxime qui cogne sur les futs. Le groupe a déjà acquis une belle réputation en partageant l’affiche avec Smash Hit Combo ou AqME. Il a aussi pu voyager hors de nos frontières avec quelques concerts récents en Allemagne, République Tchèque ou en Pologne. Pour un groupe aux paroles 100 % françaises, c’est assez étonnant pour être souligné. Voyons de plus près ce que nos rappeurs/métalleux nous proposent.

Genre : Nu-Metal - Sortie : 26 janvier 2015

Genre : Nu-Metal – Sortie : 26 janvier 2015

Le Nu-Metal est un style que je trouve assez homogène, mais il n’est pas ennuyeux pour autant. Comme pour le Rap dont il est en partie inspiré, le squelette est construit autour d’un rythme que l’on retrouve dans les syncopes des guitares, les variations de jeu à la batterie et la prononciation des paroles chantées ou criées. Pas de soli ou de longs interludes musicaux, il faut que ça secoue. À ce jeu là, Sipping s’en sort très bien. Les deux chanteurs, particulièrement, alternent avec une belle versatilité un chant rap et un chant hurlé allant parfois jusqu’au growl ou au scream. À ce titre, c’est Fin d’une ère qui remporte la palme avec une fin en cris presque bestiaux. Les paroles aussi sont à souligner, parce qu’elles ont un sens. La chanson qui parlera à tous, sauf à n’avoir jamais perdu un proche, c’est Ceux qu’on laisse. Parfois, elles sont plutôt pessimistes mais, à d’autres moments, elles incitent à la révolte et à la mobilisation, non par la violence mais par la prise de conscience. Beau projet salutaire. Musicalement, tout l’intérêt réside dans les contrastes, certains passages sont bien bourrins et la batterie cogne fort avec des guitares et une basse au son grave et pesant, d’autres plus légers et on entend la basse ronde et entrainante laisser le chant s’exprimer.

Intro et Outro sont en voix parlée, un homme haletant qui se pose des questions. E.T.U.P débute d’emblée par sa rythmique saccadée typique du genre, pendant que la batterie tape fort. Mais le titre majeur de l’album est celui qui est sorti en clip récemment, À la gloire des peuples, car il est à la fois le plus entraînant dans sa construction musicale tout en offrant des paroles que je trouve pleines de sens. Lève ton poing, Le peuple est souverain s’il se met à marcher, Il faut la mériter sa liberté, sont des mots d’ordre qui refusent la résignation.

Ne pas rester les bras croisés, c’est ce à quoi nous invite Sipping. Des bras actifs et doués, ils en sont pourvus et ils nous le montrent. Les amateurs du style vont adorer, il faut en effet un esprit assez ouvert pour mêler les références et codes culturels fort dissemblables du
Rap et du Metal. Les obtus des deux camps seront laissés de côté, dommage pour eux, ils ratent quelque chose. Si vous avez l’esprit curieux et même si vous n’aimez pas Linkin Park, essayez Sipping, rien que pour les paroles en français et l’énergie qu’ils envoient.

Khaos

Tracklist :

  1. Intro
  2. E.T.U.P.
  3. Boobies
  4. Fin d’une ère
  5. Soleil vert
  6. À la gloire des peuples
  7. Mon temps
  8. Emmuré
  9. Interlude
  10. Comeback
  11. Ceux qu’on laisse
  12. Outro

Liens :

Page facebook : https://www.facebook.com/SippingCrew

Youtube, clip de À la Gloire des Peuples : https://www.youtube.com/watch?v=sMmp8wpsW-A#t=10

Youtube, clip de Mon Temps : https://www.youtube.com/watch?v=IE_pf7dBOsc