Strynn – Aliénation

Posté le : 30 mars 2015 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , , ,

Strynn - Aliénation coverStrynn est originaire de Bordeaux et a vu le jour en 2011. Un premier album intitulé Décadence est déjà sorti en 2013. Le groupe vient nous proposer ici son deuxième album. Enfin, le combo évolue sous la forme d’un quatuor et se compose d’Anadrark à la guitare et au chant, de Dwimorbeg à la guitare et au chant, d’Arzhkrug à la basse et d’Obscurisis à la batterie. Que dire d’autre sinon de s’écouter la galette ? C’est parti.

<br/>

Genre : Black Metal – Sortie : 13 mars 2015

Genre : Black Metal – Sortie : 13 mars 2015

D’avertir l’auditeur passionné que vous êtes, je me dois. Ne laissez pas traîner cet album si vous avez des enfants, sauf si ce sont ceux des autres et que vous ne les aimez pas beaucoup. Autre conseil, vous souhaitez couper toute relation pseudo-amicale avec votre (future) belle-mère ? Offrez-lui cet album. Vous le trouverez en vente libre dans tout asile de dingues qui se respecte ainsi que sur le site internet de Belzébuth. Les cent premiers exemplaires seront d’ailleurs dédicacés de la main même du démon, le tout emballé dans un packaging en véritable peau humaine, avec stickers et tout le toutim. Parenthèse d’importance qu’il fallait porter à votre connaissance. Donc, amis metalleux et amies metalleuses, même si vous ne connaissez pas Strynn nides lèvres ni des dents, vous avez compris à quel genre de groupe nous avons affaire. La musique proposée sera rédhibitoire pour beaucoup, certainement pour le profane mais peut-être même aussi pour l’habitué du genre. Pourquoi ? Parce que le chant tout en extrême s’apparente à celui du cochon qui ne tardera pas à tourner en saucisson. Pas très poétique mais pragmatique. Hurlements, éraillements, ça braille et ça défouraille. Ici, on emmerde cordialement « The voice » et autre platitude d’une bassesse déconcertante. À porter au crédit du groupe, le son de son deuxième méfait s’avère de bonne facture, ce qui est une très bonne surprise au vu du magma musical intense qui nous est proposé sur les morceaux. Sadistic, le deuxième titre, touche un degré rarement atteint dans la douleur. Musicalement, les titres proposés se montrent assez convaincants, peu de doute dans ce domaine. Les riffs et les notes jouées sont bien sûr d’une noirceur sans fin mais peut-il en être autrement dans ce genre musical ? Bien sûr que non. La ligne de basse est tellement présente qu’elle vous prive d’oxygène, très réussi.

Mais il y a un mais, et ce mais réside dans le fait que presque tous les titres se ressemblent, c’est un peu dommage. Est-ce mauvais pour autant ? Non, mais c’est seulement là où le bat blesse. Nous aurions souhaité avoir plus de diversité dans les compos mais la critique est aisée, c’est bien connu. Que cela ne rebute personne non plus, c’est juste un état de fait qui ne retire rien au travail accompli sur cet opus. Car des titres comme Oblitération et Perdition mériteront toute votre attention. S’il ne fallait ressortir un seul titre de la masse liquide, gluante et noire comme du brut, celui-ci serait Plague. Ce morceau, si l’on occulte le long larsen du début, a le mérite de proposer une intro toute en souffrance et en retenue, comme si vous deviez avancer les pieds pris dans la glaise alors que coule sur vous une pluie d’acide sulfurique. Mais la retenue ne dure qu’un temps, laissant place au déferlement. L’ensemble de cet album est un concentré de ténèbres, un condensé de peurs ancestrales ancrées au plus profond de l’inconscient humain. Strynn en est la porte d’entrée.

Strynn joue sa musique sans se soucier des uns et des autres et c’est plutôt réjouissant comme démarche. Aucun calcul, aucune retenue. On aimera, ou pas. Mon chat n’a pas aimé mais il ne connait rien au Black Metal non plus, donc faîtes-vous votre idée mais Strynn a pour lui l’honnêteté et c’est déjà beaucoup.

Pat

Tracklist :

  1. Anthropophobia
  2. Sadistic
  3. Ayroclastic
  4. Oblitération
  5. Désolation
  6. Scourge
  7. Plague
  8. Perdition
  9. Réminiscence
  10. Anamesis
  11. Jailed

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/Strynn

Site internet : http://strynn.eu/