Finntroll 26.03.2015 (1) (1024x683)De nouveau à Lyon ce soir pour une deuxième vague d’invasion finlandaise et danoise en quatre jours seulement. Finntroll est de retour dans notre contré gauloise pour fêter les dix ans de leur album Nättfodd. Dans leurs bagages, ils ont emmené leur compatriotes Profane Omen, une bande de joyeux lurons et les Danois déchaînés de HateSphere. Après une longue attente, la sécu sort pour nous parquer comme des bestiaux derrière des barrières à vingt minutes de l’ouverture des portes. On se demandait presque si on n’allait pas finir à l’abattoir ! Bref, ça y est, ils ouvrent enfin les portes. En entrant, on voit Skrymer et Vreth au merchandising. Cependant, nombres de fans n’y ont pas prêté attention, certainement surpris de les voir là.

Profane Omen

Profane Omen 26.03.2015Venu tout droit de Finlande, Profane Omen débarque sur scène et va nous démontrer que l’on peut facilement allier le Hard Rock US (influence Skid Row) et une bonne dose de Metal avec une voix death et claire. Curieux mélange assez détonnant qui démarre sur des chapeaux de roues. Les riffs sont incisifs, le batteur Samuli Mikkonen une vraie machine infernale et les headbangs fusent sur scène. Jules Näveri (chant) attise le public en lui demandant de faire des circle pits et walls of death. Le concert n’étant pas complet, les fans peuvent s’en donner à cœur joie pour sauter dans tous les sens et sur tout ce qui bouge. Profane Omen nous montre le rythme à suivre pour le reste de la soirée, une ambiance survoltée tant sur scène que dans le public. Les Finlandais sont dynamiques et possèdent un brin de folie que l’on retrouvera plus tard pendant le rappel de Finntroll.

Setlist :

  1. Wastehead
  2. Sonic Wings
  3. Bound To Strive
  4. The Instigator
  5. Trails
  6. Giab
  7. Painbox

Profane Omen 26.03.2015 (7)

HateSphere

HateSphere 26.03.2015 (7) - CopieOn ne change pas vraiment de déco mais plutôt de style, tout en changeant de matériel. Les musiciens amènent aussi plusieurs verres de bières afin de pouvoir se désaltérer pendant leur show. HateSphere arrive sur scène l’air décontracté. Après l’intro, les Danois ouvrent leur set avec Lies And Deciet, titre qui est loin d’être décontracté. Esse (chant) et ses compagnons vont nous asséner d’un Thrash/Death des plus décapant. Esse demande lui aussi au public des circle pits, walls of death et de ne pas cesser de courir en rond. Le Kao se trouve rapidement en ébullition. L’occasion pour le groupe de descendre quelques bières bienvenues et d’enchaîner aussitôt avec le titre suivant et les circle pits repartent de plus belle, seul un fan assez fou est resté au milieu de cette tornade.

<br/>

<br/>

Setlist :

  1. Intro
  2. Lies And Deceit
  3. The Coming
  4. Murderous Intent
  5. Intro + Resurect With A Vengeance
  6. Murderlust
  7. Iconoclast
  8. Intro + Hate
  9. Drinking With The King Of The Dead
  10. Forever War
  11. Sickness Within

HateSphere 26.03.2015 (3) - Copie

Finntroll

Finntroll 26.03.2015 (1) (1024x683)Après l’invasion danoise, voici celle des trolls venus tout droit de Finlande. Sous leurs longues oreilles pointues et leurs visages peints de traits noirs, ces redoutables trolls partent sillonner l’Europe et nous offrent une tournée pour fêter les dix ans de leur album Nättfodd. À cette occasion, Finntroll va nous chanter la totalité de cet album et c’est ainsi qu’ils débutent par Människonpesten, précédé de l’intro Vindfärd. Dès les premières notes, le public se déchaîne et ne va cesser d’aller crescendo. Les titres sont joués dans le même ordre que sur l’album, les fans apprécient particulièrement Trollhammaren dont le refrain est repris en cœur par toute la salle. Les Finlandais sont assez bien en forme ce soir. Après une virée de dix ans dans le passé, Finntroll poursuit son set avec des titres plus récents comme Blodsvept, Mordminnen, Näjärttar Marschera, tous issus de leur dernier album Blodsvept. L’ambiance est joyeuse et festive, de nombreux headbangs et circle pits se créent dans la fosse, les uns plus violents que les autres. Les riffs de Skrymer et Routa sont toujours autant rageurs. Le chanteur suédois Vreth n’a rien perdu de sa voix death. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Finntroll, ils sont Finlandais et sont accompagnés d’un vocaliste suédois qui chante dans sa langue natale. Les notes folk de Vitra (claviers) apportent quelques airs mélodieux à ce monde de brutes. Finntroll termine son set par les titres Skogsdotte, Häxbrygd et Kummitus. Le tout dans un délire total, à commencer par Samuli Mikkonen, le batteur de Profane Omen venu faire le pitre sur scène avec eux. S’en suivent quelques fans dont une peu vêtue qui sont montés sur scènes eux aussi pour se payer un délire avec Vreth et quelques headbangs. Finntroll termine son concert dans cette joyeuse ambiance très conviviale et les fans sur scène en stage diving dans le public.

Setlist :

  1. Intro Vindfärd
  2. Människonpesten
  3. Eliytres
  4. Fiskarens Fiende
  5. Trollhammaren
  6. Nättfodd
  7. Urswamp
  8. Marknadsvisan
  9. Det Iskalla Trollbodet
  10. Grottans Barn
  11. Intor
  12. Blodsvept
  13. Mordminnen
  14. Solsagan
  15. Svartberg
  16. Närjättar Marschera
  17. Nedgång
  18. Slaget Vid Blodsälv
  19. Jaktens Tid
  20. Rappel
  21. Skogdotter
  22. Häxbrygd
  23. Kummitus

Finntroll 26.03.2015 (1024x683)

Une super soirée s’achève avec une belle découverte pour Profane Omen qui allie Hard Rock, Heavy Metal et voix death. HateSphere nous a retourné la salle avec son Thrash/Death sans oublier nos joyeux lutins, non, que dis-je, nos trolls qui ont mis une ambiance complétement survoltée, en particulier à la fin.

Un grand merci à Finntroll, HateSphere et Profane Omen, ainsi qu’à Mediatone et la salle du Ninkasi Kao.

Melissa