Satyricon – Live At The Opera

Posté le : 03 juillet 2015 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , , , ,

Satyricon - Live at the opera coverSatyricon est originaire d’Oslo, en Norvège. Le légendaire groupe né dans les années quatre vingt dix est composé du non moins légendaire duo Satyr et Frost. Le combo vient nous présenter son album live enregistré en 2013 à Oslo, en compagnie du chœur de l’Opéra national norvégien. Le groupe a souvent évolué à contre-sens en faisant preuve d’originalité. Son live s’en veut être une nouvelle preuve. Alors disséquons sans plus attendre l’œuvre présentée. Installez-vous confortablement, c’est parti.

<br/>

Genre : Black Metal - Sortie : 1er mai 2015

Genre : Black Metal – Sortie : 1er mai 2015

Parlons de choses bassement matérielles d’entrée mais il est à noter que le DVD sort accompagné de deux Cds reprenant l’intégralité du concert, c’est donc une très bonne chose. Ceci étant dit, rentrons maintenant dans le vif du sujet. Satyricon n’est pas le premier groupe à s’essayer à l’association avec le classique, mais le lien entre les deux genres musicaux étant établi par le biais même de la structure musicale composant les deux styles, pourquoi le groupe n’aurait-il pas le droit d’essayer lui aussi ? Et bien lui en a pris. L’impression dominante à l’écoute de cet album et ce, même après plusieurs écoutes, réside dans la puissance dégagée dans cette musique jouée. Puissance qui doit une partie importante au chœur présent sur scène et qui change complètement la donne des morceaux présentés. Un sentiment presque malsain se dégage aussi de l’ensemble et c’est plutôt réjouissant que d’être arrivé à ce résultat. Les compositions agrémentées de cette puissance vocale s’en trouvent bien sûr changées mais sans en perdre l’essence originelle. Derrière sa batterie, Frost réalise une performance de haute volée, c’est aussi à noter. Oui, il y a quelque chose de grandiloquent et de presque d’homérique qui se dégage de l’œuvre jouée. Le son ne fait aussi que d’ajouter à la qualité déjà ressentie à l’écoute. L’équilibre trouvé entre les instruments et l’ensemble des voix est parfait.

Mais alors tout est bien et c’est l’album parfait ? Il l’est presque. Peut-être certains puristes, dont votre serviteur du jour fait partie, regretteront le manque de titres de l’âge d’or du groupe, c’est-à-dire la période de Nemesis Divina, ne nous mentons pas. Mais ce qui est proposé tient parfaitement la route quand même. Un titre plus récent comme Now Diabolical est terrible d’efficacité. On se demande comment le chœur a perçu cet évènement sur scène mais il y a fort à parier que l’expérience leur a été convaincante à défaut de leur être peut-être bénéfique. To The Mountains est un moment fort de l’album où un côté complètement inquiétant accompagne le morceau sur toute sa longueur. The Pentagram Burns bascule dans le registre de la petite tuerie auditive, les voix deviennent obsessionnelles et ensorcèlent littéralement. Ajoutez à cela un Satyr en forme le bon soir au bon moment et ça fait claquer des dents. Puis, il y a Mother North, titre parmi les titres, perle parmi les perles qui fait aussi mal qu’en vélo si tu te gamelles. Nous touchons là au meilleur de Satyricon, tout le monde s’accordera à la dire et la puissance du chœur en rajoute une énorme couche. Die By My Hand et K.I.N.G sont deux véritables rasoirs qui ont dû laisser une très forte empreinte le soir où ils ont été joués. Le deuxième titre cité fait très forte impression, l’appel à bouger en direction du public n’y est pas pour rien non plus, c’est évident. L’album se termine par Tro Og Kraft et son passage ultra-mélodique aux trois-quarts du morceau est sublimé par des chœurs bien sûr parfaits.

Satyricon a eu raison de tenter son pari « vocal ». Le résultat n’est pas toujours probant chez ceux qui l’ont tenté par le passé mais, ici, c’est une réussite. Alors, si vous hésitiez à vous procurer cet album live, n’hésitez plus, vous passerez un très bon moment. C’est aussi et surtout valable à ceux qui ne connaitraient pas ce groupe présent depuis maintenant assez longtemps. Et lorsque l’on dure, la plupart du temps, c’est bien dû au talent.

Pat

Tracklist :

  1. Den Siste
  2. Voice Of Shadows
  3. Now Diabolical
  4. The Infinity Of Time And Space
  5. Repined Bastard Nation
  6. To The Mountains
  7. Our World It Rumbles Tonight
  8. The Pentagram Burns
  9. Mother North
  10. Nocturnal Flare
  11. Die By My Hand
  12. K.I.N.G.
  13. Tro Og Kraft

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/SatyroconOfficial

Site Internet : http://www.satyricon.no/