Pitbulls In The Nursery – Equanimity

Posté le : 04 août 2015 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

Pitbulls in the nursery - Equanimity front coverVoilà aujourd’hui un groupe au pseudonyme très évocateur : Pitbulls In The Nursery (PITN). Originaire de Rambouillet, le groupe a produit son deuxième album cette année tout en signant chez Klonosphère quelques mois plus tôt. C’est donc un album de Death Metal qui vous attend aujourd’hui.

<br/>

<br/>

Genre : Death Metal - Sortie : 4 mai 2015

Genre : Death Metal – Sortie : 4 mai 2015

Commençons par Crawling. Titre bien sombre pour commencer, le morceau se lance à grand renforts de guitare et une batterie qui fracasse sa double pédale. Le chanteur lance ses screams avec beaucoup de talent tout en étant parfaitement compréhensible. De plus, le contraste est saisissant entre ses cris, le growl et le chant clair qu’il produit. Un titre parfait pour commencer à réchauffer l’atmosphère et lancer des headbangs et premiers pogos. Entrelacé de petits passages lents pour reprendre son souffle, on retourne au combat violement. Continuons avec Rule The Plight et ses sonorités aigües de guitares. Probablement ma chanson préférée de l’album, celle-ci mixe des chœurs, du son léger, un chant lourd et une diversité des riffs. La chanson s’interrompt vers la moitié pour laisser place à un passage de cithare lent avant de reprendre après un ‘’Who will live ? Who will Die ?’’. Passons à Reality. Bienvenue dans le désert du Colorado (même si cela ressemble beaucoup à la musique que l’on peut avoir dans Diablo 3 acte 2) et préparez-vous à abandonner tout espoir de sortie. Les cris du chanteur ressemblent vaguement à ceux des animaux sauvages tandis que la batterie s’excite légèrement. Les riffs s’enchaînent tandis que, pour Tersim, ce sont les cris plus ou moins appuyés. Les coups de vibrato de guitares résonnent longuement alors que l’on entend les sons cristallins des cymbales de Jerry. Pendant près de quarante secondes, Francesco laisse entendre ce qui pourrait passer pour un solo de basse avec un beau jeu.

Les instruments s’avancent avec Insiders et son intro complètement survoltée. Un rythme plus rapide que précédemment, couplé avec la voix du chanteur qui accélère donne une impression de vitesse alors que les riffs sont lâchés violement et fracassent les cervicales. Les screams passent par presque toutes les tonalités tandis que les baguettes sont soumises à rude épreuve de la part de Jerry. Finissons avec Your Dreams Not Mine. Ce titre, le plus long de l’album, démarre en douceur avec quelques murmures du chanteur, une basse qui lance un petit riff sympathique, une batterie avec de beaux patterns et un riff de guitare gentillet avant de s’enflammer. Tersim finit tranquillement ses cordes vocales durant le morceau, alternant sans efforts entre screams, growl et chant simple. Les guitares de Sim et Mat se répondent tandis que Jerry fait claquer sa pédale et martèle en cadence son tom central. La guitare semble tirer des coups de feu tandis que la basse vibre joyeusement. Aux alentours des 6’20, le rythme devient plus erratique surprenant et changeant rapidement, laissant peu de temps d’adaptation entre les changements.

Comme d’habitude dans le match bébés – PITN c’est encore une victoire pour PITN. On peut donc résumer cet album comme ceci : neuf titres qui claquent, apportant du lourd et prêts à être joués en live.

Diamond

Tracklist :

  1. Crawling
  2. Rule The Plight
  3. The Oath
  4. Reality
  5. Interlude
  6. Insiders
  7. Conspiracy
  8. Soul Bones
  9. Your Dreams Not Mine

Liens :

Site officiel : http://www.pitbullsinthenursery.com/

Facebook : https://www.facebook.com/pitbullsinthenursery

  1. […] Sons of Metal MetalOrgie MetalChronique France Music waves MetalFrance Aux portes du Metal Les Eternels French […]