Backyard Babies – Four By Four

Posté le : 21 septembre 2015 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

Backyard Babies - Four By Four front coverBackyard Babies nous vient de Suède et plus précisément de sa capitale Stockholm. Le groupe évolue sous la forme d’un quatuor et se compose de Nicke Borg (rien à voir avec le gars du tennis) au chant et à la guitare, de Dregen à la guitare solo, de Johan Blomquist à la basse et enfin de Perder Carlsson à la batterie. Nouvel élan pour le groupe, ce nouveau-né se veut relancer un groupe qui nous revient après une longue absence, c’est suédois, c’est leur droit. Allez, c’est parti.

<br/>

Genre : Rock’n’Roll - Sortie : 14 septembre 2015

Genre : Rock’n’Roll – Sortie : 14 septembre 2015

Une pause de sept ans, c’est long. Après avoir mis entre parenthèses la marche du groupe suite à des projets solo de Dregen et Nicke Borg, le combo suédois nous revient donc à la charge avec son nouvel opus. Le monde se souvient surtout de son Total 13 sorti en 1998 et qui avait, on peut le dire, marqué les esprits. Alors quid de la nouvelle mouture ? Neuf titres nous sont donc proposés pour rebooster la formation suédoise. Le premier d’entre eux, Th1rt3en Or Nothing résonne comme un hymne, écrit et conçu pour claquer immédiatement aux oreilles du curieux. Un morceau qui n’est pas rentre-dedans au sens propre du terme mais qui fait son office comme il se doit. I’m On My Way To Save Rock’n’Roll (tout un programme) est un titre assez nerveux mais  aux relents très adolescents. D’ailleurs, l’intégralité de l’album fait ressortir ce trait particulier, on croirait une sorte de Sum 41 ou un équivalent. Cet album est trop gentil, proposant une musique assez simpliste et basique, ce n’est pas obligatoirement péjoratif mais nous n’atteignons pas des sommets non plus. Bien sûr, chacun y trouvera le petit élément qui lui fera aimer le morceau écouté, que ce soit par un refrain plat, une intonation spéciale ou bien encore une des nombreuses lignes mélodiques, mais, autant être honnête, l’album est assez diversifié mais ne vole pas très haut.

Bloddy Tears sonnera pour certains comme un morceau servant à sortir le briquet en concert mais pour d’autres, ce sera l’envie de mettre une baffe au chanteur qui prédominera. Evidemment, c’est très propre, le son, le chant, les instruments, la production est fait par Mr. Propre lui-même à n’en pas douter. Tout est en place et tout sonne distinctement. Ces babies revendiquent le Rock’n’Roll mais n’est pas Motörhead qui veut, tant dans la musique que dans la mentalité. Ce genre de titre fera de vous le meilleur ami de Bon Jovi, soyez-en sûr. Passons aussi sous silence le Never Finish Anything et ses chœurs à la « eh eh, oh oh » et le trop tendre Mirrors.

Mais sachons rester objectif et attardons-nous sur ce qui vaut quand même la peine d’être écouté avec plus d’attention, un titre comme Wasted Years reste pleinement dans la lignée des précédents, sonnant étrangement comme un titre de Nada Surf mais nous dirons avec un peu plus de pêche que les autres, attention quand même ! Avril Lavigne peut avoir peur. Le seul morceau revêtant un attrait particulier n’est autre que le dernier (comme quoi un single aurait suffit). Ce titre, Walls, sonne assez sudiste et démontre que le groupe est capable de bien plus. Là, Backyard Babies redevient crédible l’espace de ce titre. Sept minutes assez recherchées et vraiment agréables à entendre. Maigre consolation me direz-vous et vous aurez raison, mais il faut parfois se contenter de peu, du trop peu même. Le titre devient très intéressant une fois passé les quatre minutes. Lourd et inquiétant, l’album se finit bien, il était plus que temps. Malheureusement, cela ne sauve pas tout.

Backyard Babies vient donc de sortir un album qui oscille entre le passe-partout et le rentre nulle-part. Un bon album pour ados, d’ailleurs je vous laisse, je vais acheter un milk-shake et me laver les dents ensuite car ma petite copine vient cet après-midi et on va écouter ce disque ensemble. Je vais peut-être même profiter de l’ambiance pour tenter de lui faire un bisou sur la joue (mais j’ai peur quand même).

Pat

Tracklist :

  1. Th1rt3en Or Nothing
  2. I’m On My Way To Save Rock’n’Roll
  3. White Light District
  4. Bloody Tears
  5. Piracy
  6. Never Finish Anything
  7. Mirrors (Shall Be Broken)
  8. Wasted Years
  9. Walls

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/backyardbabies

Site internet : http://backyardbabies.com/

Clip de Th1rt3en Or Nothing : https://www.youtube.com/watch?v=skpBasc-Ed0