ACOD – II The Maelstrom

Posté le : 08 octobre 2015 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

ACOD - II The Maelstrom front coverACOD nous vient de Marseille et a vu le jour en 2006. Du « Blended Metal », voilà ce que le groupe joue et il le clame haut et fort. Le combo des Bouches du Rhône a déjà sorti deux albums en 2009 et 2011 dénommés respectivement Point Zero et First Earth Poison, ainsi qu’un excellent EP sorti en juin 2014 et répondant au nom d’Another Path. Voici donc le nouvel album jeté à nos faces et intitulé II The Maelstrom. Chris, Fred, JB, Rav et Jé sont de retour. Vous êtes prêts ? Non ? Alors il vaudrait mieux vous accrocher.

<br/>

Genre : Death Metal - Sortie : 15 septembre 2015

Genre : Death Metal – Sortie : 15 septembre 2015

Nous étions restés sur Another Path et ce souvenir est encore dans la tête de votre serviteur du jour. Un EP qui avait laissé une trace marquante de par sa qualité. Alors pour ceux et celles qui auraient loupé le train la dernière fois, ACOD a eu la très bonne idée d’inclure les titres de son EP dans son nouvel album. Nous y retrouvons donc les excellents Another Path, Black Wings, Unleash The Fools, Abuse Me et le terrifique, oui, terrifique Words Of War. Alors avant de prendre notre lot de baffes, abordons d’emblée le son de ce nouvel album. Car il y a son et son. Là, nous sommes dans le deuxième cas. Ce son est impressionnant de puissance et de justesse. Rien d’étonnant à cela puisque de grands noms se sont penchés sur le sujet tels Shawter de Dagoba et Damien Rainaud. Le tout a été masterisé au Darth Mader Studio de Logan Mader (Machine Head) à Los Angeles. On a connu pire, pas vrai ? Donc la production est parfaite, le son est clair, lourd, lourd éclair se logeant au plus profond de votre chair. Way Of Death ira se caler dans votre tête pour un bon petit bout de temps.

Les p’tits gars nous parlent donc de Blended Metal et c’est évident ! Nous avons ici un véritable mix de tous les genres faisant notre bonheur, du Thrash, du Death, du Black et Cie. Bien plus qu’un mix, bien plus qu’une addition de styles, ACOD en a fait un style propre et nous avons là un groupe que la fière Scandinavie pourrait nous envier. Oui, l’on pense à une formation issue de cette région du monde non avare de talents. Rise est un des exemples les plus criants. Mais que dire alors de Cold et de Death Breath qui sont deux missiles longue portée, deux armes interdites et prohibées mais dont l’utilisation procure une rare jouissance à celui qui les utilise et une grande souffrance à ceux qui le prendront dans la courge. C’est carré, c’est puissant, ça tape et ça fissure les dents. La section basse/batterie ferait passer le Chemin des Dames pour un vulgaire pétard du 14 juillet. L’énergie dépensée est énorme mais le tout garde une approche mélodique assez extraordinaire comme sur Unlish The Fools, titre ô combien réussi et abouti. Le break est superbe, ligne de beauté dans un monde dévasté, ilot de frissons où chaque note apporte l’émotion. C’est juste parfait. Fallen poursuit l’œuvre, le jeu des guitares est juste, le chant est le parfait liant de l’ensemble. Le plaisir est réel et l’instant surprenant. Crimson est aussi un morceau construit pour toucher le plus grand nombre, rien de commercial dans cela mais simplement la qualité pour accrocher le non-habitué au genre sans en oublier les fondements et les fondamentaux. Le tout est d’une très grande propreté.

II The Maelstrom vient refermer ce livre aux treize chapitres touchant à l’excellent, parfois au sublime. Amis métalleux et amies métalleuses, vous commettriez une faute si vous ne vous procuriez pas cet album car il est essentiel à votre discographie. Et vous savez quoi ? Par chance, il est en vente libre alors profitez-en et profitez au passage du break proposé sur ce dernier morceau, les arpèges et la mélodie vous emmèneront loin, très loin et n’aurez alors qu’une seule envie, celle de l’écouter de nouveau, pour un monde plus beau.

ACOD vient de nous gratifier d’une galette létale, à la démence bestiale. Cet album est un passeport possédant tous les visas nécessaires pour qu’il puisse en conquérir le monde. Quand la maîtrise est totale et que la rage lui dispute la première place, tout est permis. L’automne se fait chaud aujourd’hui, son soleil se nomme ACOD, et son avenir se promet d’être radieux. Merci à toi ACOD.

Pat

Tracklist :

  1. Another Path
  2. Way Of Death
  3. Abuse Me
  4. Ghost Memories (avec Bjorn de Soilwork)
  5. Words Of War
  6. Black Wings
  7. Rise
  8. Cold
  9. Death Breath
  10. Unlish The Fools (avec Shawter de Dagoba)
  11. Fallen
  12. Crimson
  13. To The Maelstrom

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/AcoD

Clip de Death Breath : https://www.youtube.com/watch?v=K77-akc2bDY