SCREW YOU GUYS (LAURA)-20151021-011Ce soir, le Ninkasi Kafé organise une soirée entièrement typée Fusion Rock. Deux groupes sont à l’affiche, Dat’s Game, venu de Bourg-en-Bresse et Screw You Guys (Funk The Nation) que vous avez certainement déjà vus passer dans nos colonnes. Le public est chaud et à notre arrivée, Dat’s Game avait déjà gagné ses faveurs. Notons qu’il s’agit aussi des débuts de Laura, notre nouvelle recrues en tant que photographe. C’est parti.

<br/>

Dat’s Game

DAT'S GAME-20151021-003D’emblée, les Burgiens de Dat’s Game font montre d’une musique énergique et d’une forte activité sur scène. Ça bouge, ça saute sans arrêt. Ajoutons à cela un accoutrement original pour le bassiste (chapeau haut-de-forme rouge et chaussettes dépareillées) et un autre membre qui alterne entre la guitare et les trompettes. Voilà qui promet d’entendre une musique recherchée et de voir un spectacle bien vivant. Pourtant, si l’interprétation est juste, malgré une voix souvent proche de la rupture, on déplore que les chansons retombent comme un soufflé à certains moments (soli, breaks) alors qu’on pouvait s’attendre à une explosion auditive. Dommage. Cela dit, l’ajout de cuivres et d’un synthé sont d’excellentes initiatives de la part de quintet qui ne ménage pas ses efforts. La trompette donne un côté jazzy grâce à ses interventions, tandis que le synthé apporte une touche popisante bienvenue. Le public adore et accroche. On voit quelques spectateurs sautiller par moments. Une découverte bien sympa, originale et un groupe inventif qui vaut le coup d’être vu, en particulier pour son univers un peu foufou.

DAT'S GAME (LAURA)-20151021-009 DAT'S GAME (LAURA)-20151021-008 DAT'S GAME (LAURA)-20151021-006

Screw You Guys (Funk The Nation)

SCREW YOU GUYS-20151021-005Aujourd’hui, les Lyonnais de Screw You Guys fêtent la sortie de leur premier album, Jungle, dont la chronique est à venir dans nos lignes. Pour l’instant, on va pouvoir écouter les versions live des titres constituant cette galette illustrée par Mélanie Planche qui expose ses œuvres au Ninkasi, en face de la scène. Passons à la prestation. Comme à son habitude, le quatuor démarre sur les chapeaux de roues et l’effet durera jusqu’à la fin du concert. Pas de temps morts, ou juste pour présenter le groupe et les chansons. Le groupe paraît plus soudé qu’avant et en grande forme. Autant dans de précédentes prestations, nous pouvions douter de la cohésion du groupe, ce n’est plus le cas ici. Le temps passé en studio et le travail commun pour l’album ayant sans aucun doute renforcé cette union. Au niveau du son, la guitare couvre la basse et le chant qui, lui, est difficilementSCREW YOU GUYS-20151021-004 audible. Du moins durant la bonne moitié du concert, le volume augmentant quelque peu vers la fin. C’est fort regrettable puisque les lignes de basse de Vincent sont terriblement groovy et galopantes. Au moins, les parties slappées s’entendent bien. Comme dit précédemment, le volume de la guitare étant important, on peut constater et apprécier la recherche de sons, j’entends par là l’utilisation des effets, de la part de Julien. C’est simple, les effets donnent un rendu irréelles aux compositions du groupe. Un sacré de travail. Quant à l’autre Julien, le chanteur, s’il paraît à l’aise sur scène et heureux d’en découdre avec un public surexcité mené par une femme brune aux bras profusément tatoués, on ne peut que regretter de le voir s’époumoner dans un micro quasi muet. Surtout quand le dit vocaliste chante avec justesse et énergie. Après un premier (faux) départ de la scène, Screw You Guys entame un rappel formé de trois titres dont le très bon Pawn qui termine l’album. Les musiciens sont tous affublés de lunettes en plastique signées du patronyme du groupe. La classe, ou pas. Bref, à l’instar de tout le concert, les Lyonnais sont remerciés par des applaudissements nourris et des cris (encore une fois, la même femme tatouée dirige la chorale). Il ne reste plus qu’à se procurer l’album au merchandising.

SCREW YOU GUYS (LAURA)-20151021-007 SCREW YOU GUYS (LAURA)-20151021-011 SCREW YOU GUYS-20151021-001

Nous croyions en Screw You Guys et nous avons eu raison de leur faire confiance. Le groupe semble bel et bien lancé sur une voie de succès. Il n’y a plus qu’à ! Si vous souhaitez les voir, rendez-vous au Blogg le 14 janvier prochain. SYG sera accompagné de Dagyde et Infrarouge. Quant à Dat’s Game, si le groupe a fait preuve d’un certain potentiel, il faut lui laisser du temps et les revoir dès que possible pour se forger une meilleure opinion à leur sujet. Une graine qui ne demande qu’à éclore au soleil.

Découvrir :

Page Facebook de Screw You Guys (Funk The Nation)

Page Facebook de Dat’s Game

Récit de Kouni

Photos de Laura et Kouni