R.A.B – 2

Posté le : 10 novembre 2015 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,

RAB 2 front coverR.A.B, trois lettres dont vous aurez vite trouvé la signification. C’est vrai que ces gars-là n’en ont strictement Rien À Branler de tout sauf… de la musique. Appeler son premier album 1 et le suivant 2, ils ne se sont pas foulé le baobab, pas plus qu’avec la pochette on ne peut plus simple, remplie de jeux de mots dont chacun jugera la finesse d’humour. Vous en trouverez plein d’autres sur leur page Facebook, ils s’amusent bien et nous allons tenter d’entrer dans le même esprit déconne, sans honte, en glissant celles au RABais que la team Sons Of Metal s’est envoyé dans sa messagerie privée. C’est parti pour la séquence confidences croustillantes.

Genre : Rock - Sortie : 19 octobre 2015

Genre : Rock – Sortie : 19 octobre 2015

Nous allons toutefois donner quelques infos que vous trouverez difficilement ailleurs. Ils sont cinq gars de la région lyonnaise et nous envoient du Rock À Burnes, voilà tout ce qui a été révélé jusque-là. En conséquence, le gars qui braille derrière son micro, c’est Thibaut et celui qui tient les baguettes , c’est Seb. Parce que « Seb, c’est bien », Romain À la Basse l’épaule, nous verrons que c’est un Roulement À Billes essentiel du combo. Enfin, les deux gRABtteux que son Sofiène et Guillaume complètent le commando.

D’un point de vue global, je décerne deux prix pour des trucs qui pourraient paraitre évidents mais qui me réjouissent de la part de R.A.B. Premièrement, la guitare basse sert à quelque chose, voire se trouve placée sur un piédestal. Le jeu de Romain est au Rock français ce que celui de Steve Harris est au Heavy Metal, c’est-à-dire que le gars ne se contente pas de juste appuyer la note grave de chaque accord. Cela crée toute l’atmosphère admiRABle du combo. Deuxième point essentiel, les deux guitares jouent très souvent des partitions différentes. En conséquence, les deux guitares sont vraiment utiles et cela crée un autre contraste. Pour le reste, nous nageons en plein bon Rock, voix rocailleuse, énergique. La musique penche parfois vers le Stoner et nous y reconnaissons des accents à la Kyuss. Que du bon, donc.

First Mate nous offre un beau riff aguicheur. Pas RAB-à-joie pour un sou, nous apprécions le déhanché qu’il provoque immédiatement accompagné d’un chant qui inclut une belle mise en relief. La basse envoie du groove et Seb derrière ses futs nous Ressert A Boire, non sans faire jaillir quelques sueurs. 70 Virgin Girl se montrera plus agressive, entrée dans le vif du sujet avec une basse qui pourrait jouer seule tant elle assure des lignes jouissives, soutenue par un mixage qui l’a bien mise en avant. D’ailleurs, pour la production en général, c’est globalement propre et net, néanmoins un poil moins nickel que leurs potes de Flayed. Gay Killer poursuit en ralentissant quelque peu le rythme sur un air Blues/Rock. Aucune suRABondance de décibels, les gars nous RABattent régulièrement vers des tempos moins soutenus, l’oreille reste donc attentive tout le long.

Pour la suite, je vais mettre ensemble les deux vénéRABles morceaux plein de sueur que sont Friends Of Mine et Pityfull Liar. ArRABchage du moindre brin d’herbe qui passe, ces deux morceaux envoient la sauce aBRAsive (NDLR : anagramme). Puis le petit bijou, surprise du chef qui RABattra le caquet de tous ceux qui opposent Rap et Rock. The Genius Of The Crowd se présente comme un vrai morceau Rap que je ne placerais même pas dans le Nu-Metal car il n’inclut pas ses guitares saturées typiques. Une idée pour tous les Boubas autour du monde, remplacer leur beatbox irritante par une ligne de basse suRABondante de générosité. Puis le chant de Thibaut le BRAve (RAB des règles) se montre lui aussi hyper maitrisé, plein de rythme sur les accents toniques comme il le faut.

Encore un petit Fast Rock’ n’ Roll grâce à Good Old Days, enlevez les T-shirt, il fait bien trop chaud dans les fosses. Une tRABoule serait nécessaire pour trouver le chemin de la sortie sans encombre. On finit le feu au cul avant de Rester Au Bar grâce à New Dawn et My Own Grave, du bon Rock, pas la peine de se taRABiscoter les méninges. Il faut juste le vivre dans le bide.

En conclusion, après la merveille de Flayed, Klonosphère nous fait encore découvrir un excellent guerrier du Rock français. Un petit effort sur la communication leur donnerait quand même un peu plus la lumière qu’ils méritent. Après cette écoute, on demande évidemment du RAB et attendons le prochain album dont on connaît déjà le titre : RABbi Rockeur. Non, je rigole, ce sera évidemment 3.

Khaos

Tracklist :

  1. First Mate
  2. 70 Virgin Girl
  3. Gay Killer
  4. Friend Of Mine
  5. Feel Good
  6. The Genius Of The Crowd
  7. Pityfull Liar
  8. Good Old Days
  9. Tonight We Dance
  10. New Dawn
  11. My Own Grave

Liens :

Page Facebook : https://www.facebook.com/durab/

Clip My Own Grave : https://www.youtube.com/watch?v=wrGsjtVTN8g