1Me voici parti pour mon deuxième concert de la semaine. Aujourd’hui, je m’attaque à une soirée proposée par Base Production. L’affiche ne comporte que deux groupes, mais est d’une esquisse qualité car nous aurons en hors-d’œuvre les Russes de Reds’ Cool puis aux Britanniques d’UFO dans la belle salle du Ninkasi Kao.

<br/>

<br/>

Reds’ Cool

1-12Après une ouverture tardive, le Ninkasi Kao laisse entrer le public déjà présent en nombre pour cette belle affiche. Quelques minutes d’attente avant le début et ce sont les Russes de Reds’ Cool qui ont le privilège de lancer les hostilités. Nous aurons droit à un plateau cent pour cent Hard Rock et Heavy Metal, dans la bonne vieille veine des années d’or. D’emblée, le quintet pose les bases de sa musique avec deux guitaristes d’enfer offrant un spectacle énorme aux spectateurs. Notamment Iliya Smirnov formant un duo du tonnerre avec le chanteur Slava Spark. Ce dernier offre des poses attendrissantes, tout comme le pendentif en forme de cœur pendu à son cou. Aimez-vous les uns les autres… Il est vrai que si le style est vu et revu et n’offre plus rien d’original, le public est conquis dans sa totalité. Une entrée en matière haut de gamme avant les Britanniques d’UFO.

UFO

1Près d’une demi-heure plus tard, l’intro tant attendue par le public rugie dans les enceintes du Ninkasi Kao. Le temps de prendre la photo de la setlist que le batteur Andy Parker entre sur scène pour aller s’installer aux baguettes. Nous voilà partis pour une setlist très courte. Pour cause, celle-ci ne comporte que treize titres dont Doctor Doctor pour le final. Mais ça, je suis peut-être l’un de ces seuls à le savoir. Par contre, c’est formidable de voir un public réactif d’emblée et qui le restera, d’autant plus après la superbe chanson Light Out. Une petite explication rapide et nous partons de nouveau pour la suite de la leçon musicale. Car, bon, le quintet britannique n’a plus grand-chose à prouver mise à part ravir son public. Ce qui sera chose faite avec des soli brillamment exécutés par Vinnie Moore, tandis que le chanteur Phil Mogg, heureux de se produire sur le plateau du Ninkasi Kao, nous offre un merveilleux set en bougeant comme s’il avait retrouvé ses vingt ans. Mais là où la formation scotchera sera avec le titre Venus. Alliant clavier et guitare, Pau Raymond démontre un potentiel énorme alors que de l’autre côté Vinnie Moore passe des soli rapides à des passages acoustiques d’une esquisse splendeur. En parallèle du détonnant trio, le duo rythmique Andy Parker (batterie) et Rob De Luca (basse) laisse sans voix tant on ressent les heures passées à travailler ensemble. De plus, mister Phil Mogg est capable de surprendre encore puisque juste après le titre Burn Your House Down, il prendra un spectateur à parti pour lui demander une petite chose avant de nous apprendre que son bassiste Rob De Luca fête aujourd’hui ses quarante ans. Quel instant formidable de voir une salle remplie chantant « happy birthday » quand on est sur scène. Après cela, la formation redémarre de plus belle avec le court titre, mais intense, Cherry. À la suite de cela, les Britanniques nous offrirons un moment de douceur avec Love To Love avant de finir par deux titres bien énergiques et revigorants qui précéderont le superbe Doctor Doctor, mettant la salle en feu. Ils nous gratifieront d’un dernier titre avec Shoot Shoot, un final magistral et grandiose qui restera gravé à tout jamais pour des « jeunots » comme votre serviteur qui vient une nouvelle fois d’accrocher un groupe à son palmarès.

Setlist UFO :

  1. We belong To The Night
  2. Fight Night
  3. Run Boy Run
  4. Light Out
  5. Messiah Of Love
  6. Venus
  7. Only You Can Rock Me
  8. Burn Your House Down
  9. Cherry
  10. Love To Love
  11. Making Moves
  12. Rock Bottom

Rappel :

  1. Doctor Doctor
  2. Shoot Shoot

1-2 1-54

Comme il faut bien une fin a tout, c’est sur une note joyeuse que se termine le set des Britanniques, laissant du rêve plein la tête au public lyonnais. Merci à Base Prodution pour nous permettre de vivre encore et toujours des shows de cette qualité en ces temps difficiles.

Elovite