Do Or Die – Crows

Posté le : 01 décembre 2015 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , , ,

Do Or Die - Crows front coverDo Or Die nous vient de Belgique. Le groupe a vu le jour en 1999. Avec déjà une longue carrière tant scénique que discographique, le groupe est auteur de cinq albums qui s’étalent sur une période allant de 2002 à 2008. Le combo qui se compose de Chris Michez au chant, de Jonathan Chiarenza à la batterie, de Greg Chiarenza à la guitare solo, d’Arnold Cornu à la guitare, de Stéphane Frocheur au chant et enfin de Felipe Dos Santos Mendes à la basse vient nous proposer son dernier album se voulant plus Metal que les précédents. Crows qui est distribué par les p’tits gars de chez M&O Music s’annonce brûlant. Mettez votre protège-dents, on y va.

Genre : Hardcore/Metalcore/Metal - Sortie : 13 novembre 2015

Genre : Hardcore/Metalcore/Metal – Sortie : 13 novembre 2015

On sait depuis un certain temps déjà que la Belgique nous dame le pion dans de nombreux domaines divers et variés : la bière, le football où l’équipe des Diables Rouges a marché sur la tronche de notre coq national depuis déjà quelques temps, les frites et les gaufres où nous ne pouvons rivaliser. Liste non exhaustive. Non contents de cela, nos amis belges s’amusent en plus à nous narguer côté Metal/Metalcore/Hardcore/truc qui tape fort ou appelez ça comme vous voulez, à la limite le genre on s’en fout. Mais la vérité est là : la Belgique et les p’tits gars de Do Or Die sont là pour nous botter sérieusement le séant. On les savait déjà aptes car ils l’ont fait par le passé avec notamment des albums capables de vous arracher la mâchoire si l’on commettait l’erreur de rester devant les haut-parleurs de son sound-system préféré. Votre serviteur du jour pense particulièrement à l’album Tradition. Oui, la tradition de mettre des baffes musicales est devenue spécialité de ce groupe au même titre qu’une bonne Binchoise est spécialité belge.

Pour joindre l’utile à l’agréable, jetez un coup d’œil à l’artwork de la pochette pour vous convaincre. En la regardant, nos cœurs se remplissent d’allégresse et l’on se hasarde à imaginer le contenu de la galette dimensionnée pour arracher la tête. Tenez-vous prêts, c’est la fête. Alors, oui, cet album est une déferlante. Oui, il sonne plus Metal que ces prédécesseurs mais tout en gardant le côté Hardcore qui ne se démentira jamais car ancré dans les gênes du groupe à jamais. Aucune inquiétude pour les puristes, ils seront servis avec cet album. Un titre comme Off With Their Heads est là pour rassurer. Mais l’orientation tendant également plus vers le Metal est aussi là (écoutez Anchor) et saura aussi ravir les purs metalleux et, du coup, saura fédérer les deux bords. Billy Milano, légende vivante et point d’ancrage de l’inénarrable et historique S.O.D ne chantait-il pas United Forces ? Mais si bien sûr.

Nous n’allons pas faire là du titre par titre car l’ensemble est tellement compact et costaud que cela reviendrait à couper les tranches d’un jambon qui serait fait du granit le plus dur. Vous l’aurez compris, cet album est une réussite, une ode au circle pit de compétition, le parfait revêtement inaltérable d’un wall of death digne des Jeux Olympiques (ceux d’été ou d’hiver, peu importe, cette discipline se pratique en toutes saisons). Ah mais je dois vous parler du son aussi ! Il est là, il est bien là et se chargera de convertir les indécis ou les derniers septiques qui n’oseraient aller dans la fosse. La production est d’un très haut niveau et le mixage une pure réussite. Avec de telles conditions, les titres joués ici sont autant de déferlement que pourraient en engendrer un Madball en grand forme. Rarement ensemble avait été si compact, si dense. Nous tenons là peut-être une des plus belles alchimies entre le Hardcore et le Metal, quoique devoir toujours définir un style se révèle toujours aussi chiant que la mort, mais bon, ainsi soit-il. Parmi toute cette masse en fusion, difficile de faire ressortir un titre en particulier mais s’il fallait en sortir un, Sunday Warriors pourrait être celui-ci. L’album se termine par ce titre, d’ailleurs, ou comment garder le meilleur pour la fin. Ils sont forts ces gars-là.

 Comme on pourrait le dire du côté d’Anvers, ce nouvel album de Do Or Die est un diamant. Malgré les années, le groupe a su encore grandir. C’est toujours beau de voir cela après des années d’existence. Que dire de plus ? La voie royale leur est ouverte. Sacrés Belges.

Pat

Tracklist :

  1. Crows
  2. Off With Their Heads
  3. Bella Famiglia Soldiers
  4. Bunker Hill Blues
  5. Blood On The Grass
  6. You Fucked Us Once, We’re Gonna Kill You Twice
  7. Who Control The Masses
  8. Anchor
  9. Revenge Is Justice
  10. Sunday Warrior

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/officialdoordie