IMG_7031Après une longue journée de corvée ce 13 novembre 2015, je prends la direction du Blogg. Au programme, une soirée Metalcore et Deathcore proposée par Xtreme Music Production. Histoire de continuer les galères, j’arrive enfin sur le parking de la petite salle lyonnaise après cinquante minutes de bouchon interminable. Autant dire qu’il me faut bien un petit live pour me soulager. Au menu de la soirée, Above The North, Weaksaw, Hybrid Sheep, Tess, It Came From Beneath.

<br/>

Above the North

IMG_6763C’est le quartet lyonnais de Metalcore mélodique qui ouvre le bal. Vous vous rappellerez sûrement que votre serviteur avait déjà eu l’occasion de les voir sur scène quelques années auparavant à la Marquise. La formation faisait à l’époque déjà preuve d’une grande maturité. Trois ans plus tard, je suis heureux de pouvoir dire que l’évolution du jeune quartet Above The North est allée dans le bon sens car le groupe a trouvé sa voie en alliant à merveille les blasts destructeurs et les riffs mélodieux. De plus, les Lyonnais ne font toujours pas dans la dentelle puisque malgré le court temps de jeu qui s’offre à eux, la destruction sera de mise. Une entrée en matière parfaite pour démarrer cette soirée au Blogg, grâce à une formation talentueuse et énergique.

Weaksaw

IMG_6822C’est au tour des Montpelliérains de venir chauffer le Blogg. D’emblée, la rage du Deathcore du quintet se déverse dans la salle comme une furie. Techniquement parfait côté instrumental, le manque de voix gâche un peu car on entend trop peu le chanteur. C’est bien dommage car Tristan Haillot possède une énergie débordante et il me semble que si on l’entendait plus, cela se propagerait aux spectateurs. Mais bon, à part ce petit bémol, le quintet déroule de très belle manière un set torride et ravageur sous le roulis de la basse ainsi que la fureur de la batterie. Tout comme pour Above The North, on pourra trouver cela dommage que le concert de Weaksaw ne soit pas plus long, car à peine on se retrouve lancé qu’on arrive à la fin.

Hybrid Sheep

IMG_6882Le milieu de l’affiche revient au quartet tout droit venu de Haute-Savoie. Le registre devient plus lourd et pesant mais la rage dégagée n’en est pas moins destructrice. Chaque seconde passant, le groupe lance une véritable puissance dans le Blogg. Des titres entrainants qui retournent chaque être présent ce soir. L’énergie déployée par le chanteur et ses comparses se ressent puisque les premiers moshers feront réellement leur apparition sur la prestation des Haut-Savoyards. Si l’ambiance n’est pas top niveau, on se rattrape avec une haute qualité de jeu. Le niveau technique ne cesse de monter, ce qui n’est pas pour déplaire au public. On se demande ce que vont nous proposer les deux prochaines formations pour rester à la hauteur des sets fournis par Above The North, Weaksaw et maintenant Hybrid Sheep.

Tess

IMG_6908On continue la soirée marathon par le quintet originaire de Metz. La formation met le point sur les « i » d’entrée. En effet, un style rageur, violent ne cherchant qu’une chose : à faire mal. Le Metal Punk de Tess ne laisse pas indifférent. Le public lyonnais répond présent dès la fin de chaque morceau. En même temps que j’écris, j’apprends une triste nouvelle : “une prise d’otage  se déroule à l’instant au Bataclan et des morts sont déjà à déplorer, ainsi qu’une explosion au Stade au France” ! Petite pensée aux personnes coincées en espérant que tout se passe bien ainsi qu’aux familles, car l’attente doit être mortelle. Le froid jeté, revenons au live pour rester dans l’énergie positive. Si ces tristes éléments sont venus perturber le public, la formation déroule son set, nous offrant un bien-être et une puissance énergique. Ce qui nous permet de retrouver le sourire au vu des événements de ce 13 novembre. Un set destructeur qui aura mis tout le monde d’accord.

It Came From Beneath

IMG_7031Après l’annonce des tragiques événements de la soirée à Paris, nous continuons notre soirée avec les Lyonnais de It Came From Beneath. Ce n’est pas cela qui jettera un froid complet sur la qualité des prestations vues jusqu’à présent. Le quintet ne dérogera pas à la règle. Enquillant de plein fouet dans un dynamisme hors du commun, on comprend vite que la dizaine de titres prévus pour terminer cette belle affiche ne vont pas être de tout repos. La fureur fait rage sur scène tandis que le public reste bien calme. Ceci étant, ce fut une constante depuis le début. Par contre, les applaudissements sont toujours présents. Le chanteur Léo Muller lancera une pique : « peut-être qu’à la fin on aura un vrai public ». Dommage que les spectateurs du Blogg ne bougent pas plus car il m’est avis que la salle pourrait se transformer en champ de bataille. Mais tout comme les problèmes de ce soir à Paris, ce n’est pas ce qui arrêtera le quintet venu ici pour nous faire surfer sur sa déferlante technique vocale et instrumentale.

Une soirée géniale proposée par Xtreme Music Production qui aura en plus permis de se vider la tête. Merci aux cinq formations pour cette affiche marathon.

Elovite