Heartlay – Remedy

Posté le : 19 janvier 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

Heartlay nous vient de Paris et a vu le jour dans la ville-lumière en 2014. Le groupe évolue sous la forme d’un quatuor et se compose d’Aaron au chant, de Johan à la guitare, de Flo à la basse et enfin de Lois à la batterie. Son deuxième EP, nommé Remedy, débarque dans nos vies après avoir sorti un premier opus intitulé Injection. Attention : qualité annoncée, chers amis metalleux et chères amies metalleuses. On s’installe, on se met à l’aise, assieds-toi et à l’écoute de la musique, fais-toi plaiz.

Genre : Metal alternatif - Sortie : décembre 2015

Genre : Metal alternatif – Sortie : décembre 2015

Quand la recherche de la mélodie se combine à une certaine dose d’énergie et que l’on veut en garder la maîtrise, on obtient alors une musique comme celle que pratique Heartlay. Amateurs de growls et autres déclinaisons, le chant pratiqué ici n’est pas pour vous. Mais ne fuyez pas non plus malheureux ! Car la voix proposée ici est de qualité, légèrement monocorde mais le rendu sied à merveille avec la musique pratiquée par le combo. Une musique qui aurait eue sûrement moins d’impact si la production eut été moins bonne. Mais là, cette dernière est quasi parfaite, tout est pesé, mesuré, le son de la guitare est irréprochable et celui de l’ensemble de la basse/batterie lui emboîte parfaitement le pas et s’inscrit dans le même sillon. C’est d’un très haut niveau, presque au niveau d’un Phil Spector, celui qui a officié sur des albums des immenses Ramones par le passé. Oui, c’est très proche de ce niveau. D’ailleurs, en parlant de Ramones, le timbre de voix n’est pas sans rappeler par moments celui de son défunt et regretté leader Joey. Une énorme et belle référence s’il en est. Revenons maintenant un peu plus sur le cœur de la bête. La guitare domine les débats par le biais de riffs à la densité proche de celle du plomb mais on trouve aussi quelques samplers par-ci et par-là, comme sur le titre The Battle, ce qui traduit une recherche esthétique musicale évidente et, d’ailleurs, elle transparaît dans ces cinq compositions.

Mélodiquement, un titre comme Bring You Down qui ouvre cet EP affiche le potentiel du groupe dans ce domaine. C’est d’ailleurs une constante. On y trouvera des petites choses qui nous feront penser aux teutons de Rammstein sur le morceau Through The Window où le break laissant place à quelques notes de piano pourra surprendre mais aussi détendre. Oui, cet EP est une surprise. Chacun pourra la qualifier de bonne ou mauvaise mais il serait quand même osé de choisir la deuxième nommée. Le dernier titre Black Walls portera sûrement à controverse car le Metal en est complètement absent mais l’atmosphère qui y règne est digne d’accompagner le dernier film d’horreur ou de science-fiction à la mode, hormis Star Wars bien sûr. Cette ambiance limite pesante vient clore se premier EP de façon assez spéciale et peu banale. Il y a fort à parier que beaucoup aimeront et qu’autant aimeront peut-être un peu moins mais peu importe au fond, car l’important est d’exister et sur ce point, Heartlay a une belle carte à jouer.

Heartlay n’est pas comme les « autres ». Heartlay se veut original et c’est tout à son honneur. Un album à venir pourrait encore encourager cette volonté de bien faire en le faisant bien. Il y a du potentiel dans ce deuxième essai, alors souhaitons que leur futur leur soit radieux. En attendant, n’hésitez pas à vous pencher sur ce Remedy et d’y prêter une oreille attentive.

Pat

Tracklist :

  1. Bring you down
  2. Consequence
  3. The battle
  4. Through the window
  5. Black walls

Liens :

Page Facebook : https://www.facebook.com/heartlaymusic/?fref=ts

Site officiel : http://www.heartlay.com/

Bandcamp : https://heartlay.bandcamp.com/album/remedy-ep