Drenalize – Destination Everywhere

Posté le : 22 janvier 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , ,

Drenalize nous vient de Briey, en Lorraine. Le groupe qui a vu le jour en 2013 vient ici nous proposer son premier album à la superbe pochette. Le combo se compose de Chris Voltage, de Julien « Angel » Brunello, Rick thunder, Hugo Madeira et d’Alexandre Gricar. Prenez place, mettez votre pantalon panthère et prenez un bandana zébré, vous êtes dans la place. Enfin, cet album est disponible chez Send The Wood Music.

Genre : Hard Rock/Hard Rock FM - Sortie : novembre 2015

Genre : Hard Rock/Hard Rock FM – Sortie : novembre 2015

Quand Cinderella, Ratt et Bon Jovi se rejoignent et s’unissent pour cause de crise mondiale et fusionnent pour ne faire qu’un, nous obtenons alors Drenalize. Vous me direz, on a fait pire question notoriété. Argumenter autrement ne servirait à rien, ou comment tuer sa propre chronique en deux ou trois lignes. Voilà, bonne journée, à bientôt. Mais non, votre serviteur du jour ne va pas vous lâcher là et il va faire son boulot jusqu’au bout. Vous êtes fan de Hard FM, celui qui est propre sur lui et dimensionné pour les radios US, celui qui accompagne les camionneurs aux longs trajets et celui que l’on peut entendre depuis les chambres des midinettes vivant leurs premiers émoustillements ? Alors cet album est fait pour vous.

Autant être clair, cet album s’écoute avec un briquet à la main. Attention aux brûlures car du refrain de masse dans cet album il y a, des ballades aussi comme I’ll Be There For You et ses paroles à rendre folle amoureuse une ado « où tu iras je serais là pour toi » etc… Laissez-moi deux minutes, je vais chercher un petit kleenex et je reviens. Drenalize propose une musique à la production soignée, ultra propre, voire même chirurgicale. Du très bon travail à l’évidence. Donc, revenons sur un titre comme I’ll Be There For You qui est une ballade comme on n’en fait plus, je pensais qu’on n’en faisait plus des comme ça d’ailleurs, mais fort est de reconnaître que si. Malheureusement, cette dernière se montre bien trop mièvre et un sentiment de déjà entendu l’accompagne.

Cela étant, il faut louer la qualité des musiciens. Pour sûr, le guitariste soliste est un vrai as du manche. Je ne plaisante pas, il y a énormément de technique dans son jeu. Mais je ne vais pas être sarcastique à fond et je vais reconnaître la qualité des compositions, elles marcheront à coup sûr. C’est fabriqué et programmé pour marcher. Commercial ? Oui bien sûr, il ne peut en être autrement et il serait très difficile de prouver le contraire. Mais cela fonctionne évidemment. Oh tiens, encore un refrain « oh ah oh » qui passe. La petite fête se termine par Can’t Stop My Heart et là vous pouvez sortir le gros briquet avec réserve de gaz car c’est le point culminant du : Oh tiens encore un refrain « oh ah oh » qui passe ! Mais celui-là, il est beau de chez beau. Il ne vous reste plus qu’à prendre une boîte de pastilles pour la gorge et aller au dodo car demain il y a école et la maîtresse va gronder si vous vous endormez. Bonne nuit les petits et dîtes merci à Drenalize.

Drenalize est un groupe à la mode d’il y a trente ans passés, à l’époque où le Hard FM sévissait jusqu’à l’avènement du Thrash qui a mis tout le monde d’accord. Bref, dans ce trip, cet album plaira aux fans du genre, c’est une évidence car c’est un très bon album dans sa catégorie. Le seul problème est que Bon Jovi l’a déjà fait et que le plagiat n’est pas loin. Oh tiens, encore un refrain « oh ah oh » qui passe. Souhaitons quand même que la route de ce groupe soit longue et bonne.

Pat

Tracklist :

  1. Ignition
  2. Point Of No Return
  3. Destination Everywhere
  4. Hot Shaking Night
  5. I’ll Be There For You
  6. Kick Your Hearts Out
  7. Let’s Get Adrenalized
  8. Crazy For Your Love
  9. Can’t Stop My Heart

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/drenalizeofficial

Ecouter Destination Everywhere : https://www.youtube.com/watch?v=Er_WLwgG9nc