Sofy Major – Waste

Posté le : 25 janvier 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,

Sofy Major est originaire de Clermont-Ferrand et le combo venu du Massif central n’en est pas à ses débuts puisque déjà présent en 2004, mais c’est l’année 2009 qui verra un maxi single éponyme arriver dans la place. Puis vient l’enregistrement de leur premier album intitulé Permission To Engage, s’en suit un deuxième en 2011 répondant au nom de Idolize. Plusieurs changements de line-up n’auront pas eu raison de ce groupe qui sort donc en 2015 son nouveau bébé intitulé Waste. La formation évolue en trio et se compose de deux Mathieu, un au chant et à la basse, un autre derrière les fûts et enfin d’un Sébastien à la guitare. Asseyez-vous maintenant on va voir tout ça.

Genre : Stoner/Post Hardcore - Sortie : juin 2015

Genre : Stoner/Post Hardcore – Sortie : juin 2015

Une cannette en pleine tête et la fête est plus chouette. Le décor est posé, la baffe est donnée. Première écoute et première surprise qui a failli prendre par surprise mes enceintes et voir la mort de celles-ci : la basse. Un son de basse, c’est ça, un son de basse qui t’envoie les tripes au fond du slip, c’est ça. Un son de basse comme tout le monde devrait avoir, c’est ça. Même le son du bassiste de Red Fang passerait pour celui d’un groupe de reprises d’Hervé Villard (puissent les dieux ne jamais nous infliger cela). Voilà donc pour ce premier constat, ça tabasse ce son. Mais là n’est pas le seul atout de cet album.

Restons donc dans le domaine sonore pour s’apercevoir que la production est haut de gamme. C’est gras, baveux, dégoulinant que ça n’en peut plus mais ça reste incroyablement propre. Le steak est envoyé et d’ailleurs certaines compositions font penser au Steak du même nom, un fameux combo britannique pour les non-initiés. Un titre comme Infinite Phil Case s’inscrit pleinement dans ce que fait le groupe de la perfide Albion. Par contre, Waste qui ouvre le bal se montre lui moins convainquant de par ses nombreux breaks qui s’égarent un peu par ci et par là. C’est peut-être d’ailleurs le reproche à faire à cet album. Il est bon dans son ensemble, de cela nous pouvons être sûrs sans contestation aucune. Mais on perd parfois le fil comme sur le morceau Black And Table alors qu’un autre titre comme Turning Point est une pure réussite de nervosité et d’efficacité. Le genre de titre qui ne peut pas rater sa cible, fût-elle loin et minuscule. Dommage que l’intégralité de l’album ne s’écrive pas dans cette veine.

Alors, bien sûr, il ne faut pas lire cela négativement car le travail est bien fait sur cet album. Il y a fort à parier que l’énergie dégagée par le groupe au travers de ces morceaux doit prendre tout son sens une fois sur scène. Et si le son de la basse en live est identique à la puissance dégagée par celui de l’album, il vous faudra éviter de passer devant l’ampli afin éviter la paralysie faciale ou bien le relâchement incontrôlé de vos sphincters. Mais revenons à l’album et particulièrement Iron Butt qui passe particulièrement bien au niveau des vocaux. Un des musts de cet album avec toujours ce son de basse qui traverse tout sur son passage. Devotion Man se montre un tantinet moins convainquant car plus « classique » et offrant moins de surprise que son prédécesseur.

Mais l’album se termine par une bonne note avec cet As Happy As, reprise ô combien vitaminée des Thugs et parfaitement maîtrisée et aboutie. Un excellent moment où le chant de Mathieu se montre impeccable de bout en bout. Tout est bien qui fini bien donc. Il faut espérer que ce titre sera joué sur scène car il y aura là un bon moment assuré, parmi d’autres.

Sofy Major, pour son troisième opus, peut se montrer assez satisfait du travail accompli. Il ne lui manque qu’un petit plus pour en faire l’album marquant immanquablement les esprits. Mais ne boudons pas notre bonheur non plus et sachons apprécier ce qui nous est offert car il y a de vrais bons moments à écouter et à ressentir. On vous dit à bientôt pour le prochain et gageons qu’il n’en sera que meilleur !

Pat

Tracklist :

  1. Waste
  2. We See Fire
  3. Turning Point
  4. Slow Everywhere
  5. Infinite Phil Case
  6. Black And Table
  7. Iron Butt
  8. Devotion Man
  9. As Happy As (reprise Les Thugs)

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/sofymajor

Site Internet : http://www.sofymajor.com/

Vidéo de We See Fire : https://www.youtube.com/watch?v=ZCoGX_KeUNs

Ecouter l’album sur Soundcloud : https://soundcloud.com/solarflarerds/sets/sofy-major-waste