Mahestrya – The Undying Thing

Posté le : 29 janvier 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

Lecteurs et lectrices du jour, il sera difficile de placer la formation Mahestrya, ici présente, dans un style de Metal particulier. Cinq gars du Pas-de-Calais qui n’auront pas de pitié pour nos oreilles tant elles vont être rudement secouées. Mélange de Death Metal mélodique avec des touches de Sludge, voir de Djent, un aspect progressif développé et par instants des constructions symphoniques, voilà la recette. Les cinq bilouttes se nomment Yohann et Benjamin pour les guitares, Andy à la voix, Gauthier à la basse et Ben à la batterie. Notons déjà un bel ornement de pochette où l’on peut observer un rassemblement des calamités terrestres entre le champignon nucléaire, le tourbillon, la tornade et l’engloutissement. Cela décrit approximativement tout ce qui va nous passer par les oreilles autour des neuf titres de The Undying Thing. Préparons-nous et lançons-nous au cœur de l’apocalypse concoctée par Mahestrya. Il s’agit de leur premier album promu par le label M&O.

Genre : Metal Moderne - Sortie : 27 novembre 2015

Genre : Metal Moderne – Sortie : 27 novembre 2015

L’immersion sous la surface débute doucement grâce à quelques notes pleine de mélancolie au piano. Nous y percevons déjà un faux calme, cette étendue cache d’étranges créatures dont on entend les cris stridents alors que le tonnerre gronde déjà au loin. Il ne faut qu’un court instant pour que le drame s’annonce et il se présentera telle une lame de fond. Nous découvrons un son au rendu propre, notamment une batterie qui va claquer aux oreilles dès son apparition à l’aide d’une frappe énergique et puissante. Nous pourrions regretter une basse parfois légèrement noyée mais le jeu des guitares compensera en agissant comme un tourbillon d’agressivité. Oublier ce monde de fous deviendra chose facile. Le chant, tel un râle souffrant et violent, sera très correctement maîtrisé du début à la fin. Nous assistons dans l’ensemble à une belle lourdeur, l’aspect pesant étant vite contrebalancé par un autre plus mélodique. Les morceaux s’enchaîneront avec ces caractéristiques, parfois avec l’aide de samples légers en fond de cour. Lost Odyssey sera expédié par un riff de guitare strident du plus bel effet et nous serons emportés par le contraste entre une rythmique à forte pesanteur, syncopée à souhait et des riffs aigus aux pointes acérées.

En revanche, j’ai parfois pu regretter lors de l’écoute des lignes vocales qui auraient mérité plus de variations. C’est à mon sens la petite marge de progression qu’aurait encore à réaliser Mahestrya. Ne faisons pas la fine bouche, nous goûtons là à un délicieux repas. Je m’arrêterais sur l’enchainement de The Call et son introduction acoustique avec Beneath From Abyss à la férocité affirmée. Les amateurs de Mesuggah retrouveront quelques repères plaisants. Nous assistons dans ce titre à un solo/passage instrumental qui prend littéralement aux tripes. Les guitares nous entraineront dans une mélodie remplie de croches et triolets alors que la rythmique à l’image d’épais nuages noirs à l’horizon restera aussi lourde qu’un cachalot. Terminons par évoquer The Curshed Shepherd qui chatouillera également l’échine à l’aide d’un riff qui a dû sortir du trident de Poséidon. Andy donnera l’impression de cracher tout ce qu’il lui reste comme énergie, même une meute de requins blancs fera demi-tour. Balayés par cet agréable tsunami, il ne nous reste plus qu’à conclure.

D’un point de vue général, Mahestrya me font une très bonne impression. Voguant entre ambiances pesantes et plus aériennes, ils font souffler un vent frais sur le Metal français en osant initier leur propre univers musical. À l’aide d’une production globalement propre, de musiciens qui maîtrisent et des compositions abouties, plusieurs ingrédients de leur futur réussite sont présents dans The Undying Thing. Un groupe à surveiller de près.

Khaos

Tracklist :

  1. Beneath The Surface
  2. Amnesia
  3. Lost Odyssey
  4. Dissension
  5. The Call
  6. Beneath From Abyss
  7. Infected Souls
  8. The Cursed Shepherd
  9. Laments Of Sirens

Liens :

Compte Facebook : https://www.facebook.com/Mahestrya/

Lien pour vous procurer l’album M&O music : http://www.m-o-music.com/site-metal/groupes/groupes-fiche/?groupe=145

Clip The Cursed : https://www.youtube.com/watch?list=PL5F9874C25FC15BC7&v=dBhtY5KAi3c