Ryker’s – Never Meant To Last

Posté le : 04 février 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

Ryker’s nous vient de la charmante ville de Kassel en Allemagne et a vu le jour en 1992. Oui, vous lisez bien. Mais une longue interruption de presque quinze ans s’est produite entre l’an 2000 et l’an 2014. Mais pourquoi me direz-vous ? Et bien, on n’en sait rien, pas plus que leur retour symbolisé par Hard To The Core sorti en 2014. 2015 voit l’arrivée du dernier album en date, celui dont nous allons parler aujourd’hui. Le quatuor se compose de Dennis au chant qui a remplacé le légendaire Kid D, de Flo à la batterie, de Grobi et Fusel aux guitares et enfin de Meff à la batterie. Alors c’est comment ? Et bien on vous dit tout mais sachez aussi que le groupe n’a plus de page Facebook ni de site internet, autant dire que ça ne sent pas très bon.

Genre : Hardcore - Sortie : avril 2015

Genre : Hardcore – Sortie : avril 2015

Le passé… Qu’il est dur de revivre son passé. Le peut-on d’ailleurs ? Rentrons de suite dans le vif du sujet : Ryker’s était une machine à tuer. Kid D en était le hurleur, son hurleur, le vrai, celui qui en imposait. Alors Dennis fait bien le job, oui, mais n’est pas Cyco Miko qui veut. Tout sent le réchauffé ici, du sous Agnostic Front, un pauvre ersatz de Suicidal Tendencies. C’est triste mais c’est vrai. Pig Justice possède un refrain horrible et je pèse mes mots, c’est assez affligeant.

Quant au reste de l’album, c’est du même acabit, le groupe tente de donner le change mais on n’y croit pas, c’est poussif, rabâché, ressassé mille fois. Une insulte à leur carrière et rien d’autre. Des riffs, des soli de temps à autre mais plus aucune identité, plus aucune sincérité. Et quand il n’y a plus de sincérité, il n’y a plus d’authenticité. Je vous lâche We Ain’t Going Away quand même histoire de ne pas mettre un zéro pointé mais c’est vraiment pour faire plaisir aux quelques dizaines de fans du « groupe ». Cela faisait très longtemps que nous n’avions pas eu tant de platitude. Habituellement et sous un certain pourcentage de déchet avéré, nous ne chroniquons pas mais cela faisait mal à votre serviteur du jour de ne pas parler de cet album, rapport au passé teigneux et belliqueux que fut la discographie de ce groupe. Mais là, mais là bon sang, ils ont fait quoi ? Une réunion type « enfoirés » pour se refaire un peu de cash et tourner sans plus y croire ?

The Age Of est un pur « foutage de gueule », oui, et rien d’autre. La honte n’est pas loin chers amis métalleux et chères amies métalleuses. Et si l’un ou l’une d’entre vous trouve cet album bon, tant mieux pour lui ou elle alors car ils seront peu nombreux à croire à pareil pantalonnade. Révolté, oui, je me sens révolté car il y avait tellement de bon dans ce groupe. Si cela avait été l’album d’un groupe débutant, nous aurions pu nous montrer compréhensifs mais là c’est purement non et stop à l’arnaque. Mais terminer ma chronique je dois. Avec tout ça, vous allez sûrement croire en plus que le son est pourri ? Non, il n’est pas génial non plus mais nous savions déjà que le génie avait quitté ce groupe. La production est assez propre et l’ensemble assez brut passe plutôt bien. L’honneur est sauf alors ? Non même pas. C’est juste bon, c’est tout et ne saurait en rien effacer l’ardoise trop salée et indigeste de ces quatorze titres. Quatorze, comme le nombre de leurs années de split. C’était un signe indien et Ryker’s aurait du l’interpréter comme un signe de fin et surtout de non retour à la vie. Au moins nous aurions gardé en mémoire le bon souvenir des albums passés.

Quand ça ne va plus, ça ne va plus. Certains lâchent l’affaire, d’autres s’obstinent, un peu. Ryker’s est dans le deuxième cas mais aurait sûrement mieux fait de choisir le premier des choix proposés. Les fans iront acheter cet album. Pour les autres et par les temps qui courent, garder votre argent ou bien téléchargez-le illégalement bien sûr, si vous le trouvez sur le net bien entendu. Affaire réglée.

Pat

Tracklist :

  1. My Demons
  2. Fair Play Overrated (feat Mike Dijan)
  3. Pig Justice
  4. The Outcasts Voice
  5. The tenth level
  6. We Ain’t Going Away (feat Smauel El action)
  7. The Age Of
  8. The Downfall
  9. Back In The City
  10. Enemy Of The People
  11. Distractions (feat Craig Ahead)
  12. Remembrance
  13. High Give In Your Face With A Chair
  14. Cowboy Song

Liens :

Site internet : http://www.rykershardcore.com/

Clip de The Outcasts Voice : https://www.youtube.com/watch?v=vxAC98UiGu4