Abysse – I Am The Wolf

Posté le : 09 février 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

Abysse nous vient de Cholet. Le groupe, auteur d’un EP Le Vide Est Formé sorti en 2008, avait été chroniqué dans nos pages pour son premier album En(d)grave sorti en 2012. Le quatuor nous revient ici avec son deuxième album intitulé I Am The Wolf. Tenez-vous bien. Le groupe est composé de V à la guitare, de G à la guitare, de J à la basse et enfin de S à la batterie. Voilà une énigme, Sons Of Metal vous en dévoile la réponse toute personnelle : V à la guitare joue donc avec une Flying V, G pour G comme guitare, vous me suivez là ? J à la basse parce qu’on ne sait pas mais c’est J à la basse, et enfin S comme symbales sauf que ça prend un C mais ça se prononce pareil. Je m’excuse pour ça et je ne recommencerai plus. Enfin, cet album sort chez Blue Wave Recordings. Allez, prenez place, c’est parti.

Genre : Metal instrumental - Sortie : 13 février 2016

Genre : Metal instrumental – Sortie : 13 février 2016

Rentrons de suite dans le volet commercial : la pochette est sublime et vous pouvez vous procurez le CD sous la forme d’un digipack ou sous la forme d’un magnifique double vinyle absolument superbe. Alors n’hésitez pas !  Mais alors je vous entends dire : « mais il faut acheter et on ne sait rien ? » Montres-toi patient ami metalleux, la suite va suivre et c’est maintenant. Le premier album nous avait laissé un excellent souvenir de par la richesse de ses compositions et l’inquiétude pointait quant à un successeur qui se faisait attendre. Mais ce successeur est là, entre nos mains et nos oreilles. Persuasion ouvre le bal et force est constater que le quatuor, sur ce titre, n’a pas perdu son originalité. Un morceau tout en retenue, un morceau prélude qui laisse la part belle au premier solo de guitare de cet album. S’en suit un petit jeu de batterie avant de plonger dans un riff lourd. Le titre n’est pas fini que la maîtrise est là, sorte de bête tapie, implacable et pouvant agir à chaque seconde. Un entrée parfaite, une des sept portes de cet album vient de s’ouvrir, pénétrons maintenant dans les autres pièces.

Quelque chose choque marque : le son. Beaucoup plus lourd et compact que sur le premier album, là, le son s’est gavé, s’est chargé en acides gras mais il reste digeste, prouesse. Architecture Of Bones évolue aussi dans une certaine forme de lourdeur où la ligne de basse vous éviscère complètement. Le piège de l’arpège fonctionne parfaitement, ce titre est un chemin qui mène à la destruction, à l’oubli en passant par la case néant. Ce deuxième titre est parfait. I Am Ready To Be Her Son (quel beau programme) fait immédiatement penser au légendaire Holocaust et son non moins légendaire The Small Hours. Là aussi, la lourdeur l’emporte mais le chemin vers la suffocation n’est pas loin. C’est prenant, étouffant, oppressant. Bref, c’est géant. Changement de rythmes, rythmique atypique, instruments qui te piquent comme autant d’aiguilles dans ton pauvre corps.

Frozen Flesh, est une sorte de balade qui vous transportera loin, à un point que votre œil ne peut pas voir. Seul votre cerveau sera capable de parcourir ce pont vers l’infini. Notes de plomb, l’émotion en zone rouge, les notes s’égrènent, tu sens ton cœur comme il bouge ? I Will Rise accélère fortement la donne, cela reste lourd mais la survitesse est proche. Envolée de guitares, riff assommoir, un autre titre pour amener le soleil là où il fait noir. Précis et juste, une compo que Steve Vai ou Joe Satriani pourraient avoir dans leur répertoire, mais ici la rage en plus. Le break aux trois quarts du titre est du plus bel effet. Blood To You All reprend le chemin de la lourdeur sans fond, marque déposée du groupe, un titre très orienté Death Metal où là encore la virtuosité des guitares s’efface par moments pour laisser place à cette basse qui n’en fini pas de creuser votre tombe en trombe. Lourd et aérien, Abysse maîtrise parfaitement cet effet, planant, gluant, inquiétant, glaçant.

Enfin, Reality And Secret vient sonner le glas de votre vie, la dernière porte s’ouvre sur l’au-delà, ce quatuor est le fossoyeur de votre pauvre carcasse et ce dernier titre vient résonner comme l’hymne de cette galette. Quel riff ! Quelles envolées, quelle mélodie, On croirait The Sword de la meilleure période. J’en frissonne encore. On touche au Graal. Restez bien jusqu’au bout du titre chers amis.

Abysse ne vient pas seulement de faire un album. Il vient de faire une œuvre d’art, un requiem qui sublime l’art délicat de l’instrumental, une réussite qui élève le débat bien au-delà de la lie du commun des mortels, album d’immortels. À l’académie française Abysse a sa place. Merci pour l’émotion, merci pour le frisson, merci de mettre votre vision du Metal sur l’autel de la célébration.

Pat

Tracklist :

  1. Persuasion
  2. Architecture Of Bones
  3. I Am Ready To Be Her Son
  4. Frozen Flesh
  5. I Will Rise
  6. Blood To You All
  7. Reality And Secret

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/abyssegroupe

Boutique Black Wave : http://shop.blackwave-promotion.com/categories/abysse-shop

I Am The Wolf sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=iS4EQyY4iiw