Fallen Arise – Adeline

Posté le : 15 février 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

Le Metal s’internationalise et nous découvrons au fil du temps des groupes originaires des quatre coins du monde. Nous resterons toutefois en Europe avec les Grecs de Fallen Arise qui poursuivent la tradition des bons groupes issus de ce pays, derrière Firewind ou Septicflesh. Pour ce qui nous concerne ce jour, nous demeurerons dans les sonorités plus douces du Metal symphonique. Fallen Arise naquit en 2009 et a déjà pu produire un petit EP nommé Eternal en 2011, et un premier album nommé Ethereal en 2013. Comme vous l’avez remarqué, ce nouvel opus ne débute pas en « Et » et ne termine pas en « al ». Il va nous conter l’histoire d’une jeune femme nommée Adeline. La formation est actuellement composée de Spyla pour la voix féminine et Chris pour la masculine, Gus assure les claviers, Frangiskos tient la six cordes, Aggelos Mal la basse et enfin nous retrouvons Thanos derrière les futs. Précisons encore que cet album est produit par le label grec ROAR (Rock Of Angels Record).

Genre : Metal symphonique - Sortie : 31 octobre 2015

Genre : Metal symphonique – Sortie : 31 octobre 2015

Partons donc à la rencontre d’Adeline, jeune fille de dix-huit ans victime d’une malédiction vers la fin du dix-neuvième siècle. Voilà en gros le décor qui, outre les chansons, nous sera raconté par plusieurs titres narratifs. Pour en savoir plus, il vous faudra acheter l’album et feuilleter le livret. Chez Sons Of Metal, on vous laisse le suspense, nous n’aurions de toute façon rien dit de plus. Pour le reste, nous découvrons ce que j’appelle un groupe-héritage, c’est-à-dire que les amateurs de Nightwish ou Epica retrouveront des repères et des sonorités agréables à leurs oreilles. Bien plus, je dirai d’emblée que le petit défaut de Fallen Arise, c’est que ça sonne trop souvent déjà entendu.

Il y a quelques apports intéressants dans cet album. Déjà, le concept et l’histoire contée méritent quelques honneurs car cela prouve une imagination et une créativité au delà de la musique. Venons-en au son justement, la production se montre très bonne, judicieux équilibre des instruments. Pour une fois, la guitare basse n’est pas cachée derrière les autres instruments, cela apporte de la profondeur à la musique. L’apport à certains moments d’instruments d’orchestre, violons et violoncelles, voir cuivres, ajoutent aussi un côté épique à l’ambiance. C’est d’ailleurs sur un fond sonore qu’ils tapissent que la première narration introductive se fait entendre. L’enchainement avec The Curse Of Adeline glisse l’auditeur dans une ambiance presque monastique, avant que les instruments Metal ne fassent leur apparition. Ça sonne comme Nightwish, pas de doute, c’est efficace. La batterie tape la double pédale, ce qui tient le tout bien en tension. Le mariage entre le chant clair de Spyla et les growls de Chris se révèle aussi une habitude du style symphonique qu’ils manient avec compétence. Ils n’ont d’ailleurs pas à rougir de leurs glorieux modèles, tout est bien maîtrisé et d’un point de vue technique, très correct. Mention spéciale pour les arrangements vocaux qui convainquent encore plus dans Divine Bride. Les claviers ont majoritairement la tâche de la mélodie, la guitare se contentant de faire des riffs syncopés en rythmique.

Les deux morceaux les plus remarquables de cet album sont My Last Breath et White Crystal Angel dont vous pouvez voir le clip en bas d’article. Refrains à l’efficacité maximale, ce sont des titres assez directs qui mêlent puissance et mélodie. Ils arrivent aussi à intégrer une part d’originalité, à sortir du tiède pour aller vers le chaud et j’ai presque envie de dire qu’ils sauvent l’album. Je dis ça dans le sens où après ces deux très bons morceaux, nous avons droits à deux pistes narratives qui n’ont d’intérêt que la vie d’Adeline. Puis tout se termine par deux ballades qui, ma foi, si elles ne sont pas mauvaises en soi, font retomber l’album un peu comme un gâteau sans levure.

Je conclue en disant que Fallen Arise ne sont pas plus mauvais que d’autres groupes dans le même style qui, pourtant, sont présents sur de nombreux festivals et remplissent des salles. Le talent, ils l’ont, autant les deux chanteurs qui excellent que les musiciens qui assurent. L’effort à faire pour franchir un palier se trouve dans la composition. L’idée d’un album à thème est bonne mais les titres narratifs ainsi que les deux ballades finales font retomber le pudding, c’est bien dommage. J’aimerais terminer par encourager Fallen Arise car deux titres m’ont agréablement percuté et un ou deux autres sont bien passés aussi. Pour le prochain album, j’attends juste d’être un peu plus surpris musicalement. Je pense que Fallen Arise en sont capables.

Khaos

Tracklist :

  1. Prologue In D Minor
  2. The Curse Of Adeline
  3. We’re Becoming Gods
  4. Divine Bride
  5. Silent Weeping
  6. The Heart Of The Damned
  7. My Last Breath
  8. White Crystal Angel
  9. Funeral
  10. Music Box
  11. Oceans Of Time
  12. Epilogue

Liens :

Site internet : http://www.fallenarisemusic.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/fallenarise/

Clip de White Crystal Angel : https://www.youtube.com/watch?v=6npIAHxgvsM

Lien Bandcamp : https://fallenarise.bandcamp.com/album/adeline-3