War Inside – S.U.T.U.R.E

Posté le : 19 février 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

War Inside est originaire de Nantes et a vu le jour sur cette terre en 2008. Revendiquant des influences typées Behemoth et Dissection, le groupe a fait une apparition au Hellfest édition 2013. Après un premier album intitulé Welcoming The Crow qui avait assez bien marqué les esprits, le combo nantais nous revient avec son deuxième album qui s’apprête à sortir pour vous anéantir. S.U.T.U.R.E arrive à grands pas. Notons que le quintet se compose de Terreur au chant, Ed et Nico aux guitares, Mathieu à la basse et enfin Tom à la batterie. Une dernière chose avant d’attaquer : cet album sort chez les p’tits gars de Finisterian Dead End. Soyez prêts, ça va commencer.

Genre : Death Metal - Sortie : 18 février 2016

Genre : Death Metal – Sortie : 18 février 2016

Parfois, certaines pochettes d’album donnent le moral, et c’est bien cela qui est dommage. Alors chapeau bas à War Inside qui ne commet pas cette faute de goût en nous jetant à nos pauvres faces une pochette bien glauque à démoraliser une équipe aguerrie des pompes funèbres en moins d’une seconde. Bien vu. Il est temps maintenant de rentrer dans le vif du sujet. C’est ce qui est parfaitement fait avec Demiurge, premier des neuf titres que compte cet album. Aucun temps mort, aucun répit, ça sent la mort à l’infini. Le riff est implacable aux trois quarts du morceau et le solo de guitare qui l’accompagne est structuré de notes aussi incisives les unes que les autres. Enchaînement sur The Milgram Whore, morceau assommoir où le blast vous asphyxie littéralement. Le son de l’ensemble basse/batterie n’y ait pas pour rien, un tel son permet d’abattre n’importe cloison devant lui.

La production d’ailleurs dans son ensemble affiche un très haut niveau, le rendu est presque parfait. Incontestablement un des points les plus positifs de cet album. Body Bones se montre beaucoup lourd que ses deux comparses précédents. Le morceau fait mal, terriblement mal. Le changement de rythme en milieu de titre est impressionnant d’efficacité, on sent le haut niveau chers amis metalleux, le très haut niveau est là, tu le sens comme il t’entoure ce morceau, là ? Tu le sens qui prend possession de toi ? En effet, on ressent les fortes influences de Dissection mais pas de copie, pas de plagiat, juste en extraire le meilleur pour le sublimer façon War Inside. Le groupe se fend même d’un instrumental, si l’on excepte quelques paroles parlées, art délicat où le combo ne s’en sort pas si mal du tout. La qualité de ses guitaristes permet de délivrer un bon petit essai se situant bien au-dessus de la moyenne.

Cela permet d’enchaîner sur Cold As Dead, autre balle de chargeur qui n’en finit pas de délivrer destruction et haine sur son passage. Puis arrive Maggots On Candies, probablement le meilleur titre de cet album où le chant déjà très éraillé se montre là poussé dans ses ultimes retranchements, hurlements, growls, guerre, annihilation, riff de plomb, mort assurée. Le chant ravira les puristes, il aura du mal peut-être à convaincre les non-initiés du genre mais c’est bien là qu’il faut aller au-delà de ses préjugés et n’voir aucun grief contre ce type de chant, car la qualité est là. L’album se termine par les deux dernières cartouches, autres brûlots incandescents, décents, prend ta claque et descends pour t’incliner devant tant de maîtrise, au pur Metal ce groupe est lié et ne sera jamais accusé de traîtrise. En résumé, War Inside est une machine à riffs, une machine à éviscérer tout ce qui se présenterait devant lui. La technique est là, la qualité est là. Partant de ces deux principes, il ne peut pas leur arriver grand-chose, sauf le succès.

Quand la guerre ultime sera là, nous enverrons War Inside et son S.U.T.U.R.E sur le front et bien rares seront les adversaires qui oseront se mesurer à telle puissance de feu. Ce groupe a des armes que de beaucoup de possèderont jamais. War Inside possède également un autre atout : la confiance en soi, arme ultime qui dans le cas du groupe n’a d’égale que la volonté qui l’anime. La route est ouverte à War Inside et il voyagera loin sans encombre.

Pat

Tracklist :

  1. Demiurge
  2. The Milgram Whore
  3. Body Bones
  4. Name Us Defective
  5. Penance
  6. Cold As Dead
  7. Maggots On Candies
  8. Connivance
  9. Rictus

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/thisiswarinside

Bandcamp : http://warinside.bandcamp.com/

War Inside performance au Hellfest 2013 : https://www.youtube.com/watch?v=Ws123l1yj-E