Hopes Of Freedom – Burning Skyfall

Posté le : 07 avril 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,
Genre : Power Folk Metal - Sortie : janvier 2016

Genre : Power Folk Metal – Sortie : janvier 2016

Aujourd’hui, attaquons nous à un groupe qui lance un bon son, un son qui remplace très bien celui de nombreux jeux vidéos dont Skyrim. Franchement, partir parcourir les étendues nordiques avec cet album c’est comme écouter du Nightwish pour dormir, ce sont des évidences.

Bon, aller, on va commencer par ce que vous attendez tous sur ce genre de cd, y a-t-il une différence entre Rhapsody Of Fire et ce quatuor ? À première vue (et écoute), l’un à la suite de l’autre (Hopes Of Freedom puis Rhapsody Of Fire – Into The Legend), on ne sent pas spécifiquement de différence si l’on n’est pas concentré sur la musique. Pourtant, après plusieurs écoutes, on pourra trouver un certain nombre de pépites qui ne sautaient pas aux oreilles. Je ne sais pas pour vous mais si vous connaissez (et aimez) Manau et son rythme celtique, alors les deux premières chansons sont faites pour vous. Une introduction assez douce à la cornemuse et à la flûte commencent leur enchantement joyeux avant de laisser place à nos instruments habituels. Ah oui, je mets les deux premières dans le même sac bien que la seconde soit plus un vrai titre avec du chant et tout. Bon et quelques riffs pour headbanguer. Je dois dire qu’avec la musique et le rythme, je m’attendais à une bonne grosse voix grave (style Gormathon) mais finalement c’est au chant clair que nous partirons pour leurs contrées lointaines. Préparez vos armes et vos potions c’est parti pour la suite. Mais, en fait, le titre Oft Go Astray déroute instantanément parce qu’elle me fait étrangement penser à du Alestorm durant tout le riff. Bon, je rigole mais c’est très sympa et très bien joué bien que légèrement simpliste jusqu’au solo qui, ma foi, se révèle plaintif et entraînant. J’attends de voir ce que ça donnera en concert.

Si vous préférez les démonstrations techniques, je conseille la suivante, In Agony. Entre une guitare qui ne sait pas s’arrêter, une batterie survoltée et une basse ronflante, vous n’allez pas vous ennuyer. Le rythme sera une tuerie en live, les circle pits vont pleuvoir et faire mal. Que dire du chant et du refrain qui est très simple et facile à retenir. Hum, j’aurai dit un peu de grunt/screams au moins sur un ou deux refrains pour les accentuer, mais bon, je cherche la grosse bête verte. Que je trouverai dans My Shattering Burden. Après une introduction poignante, démarre un riff de batterie et de guitare qui me disait vaguement quelque chose. Après avoir été réécouté ce quelque chose (et même avoir superposé les passages des deux pistes) je suis formel : le riff présent dans le titre de Hopes Of Freedom serait un très gros hommage à celui de la Naheulband sur le titre La Bataille de Zoug Amag Long (au moment où la bataille démarre). Je suis obligé de vous parler de Mother Firedrake rien que parce que c’est le titre le plus long de l’album avec ses presque douze minutes. Une introduction laissée libre à la guitare et les quelques notes de basse que l’on peut entendre avant une prise musclée de la part du rythme. Un chant clair et compréhensible sort des haut-parleurs tandis que l’on est pris dans une cavalcade déchaînée de musique. Voilà qui termine cet article puisque le dernier titre est court et pas forcément celui que l’on retient le plus de l’album.

Diamond

Liens :

Facebook : https://www.facebook.com/hopesoffreedom/timeline

Clip de Oft Go Astray : https://www.youtube.com/watch?v=slAid2VZlCs

Tracklist :

  1. …On A HazzyMorning
  2. Hearts In Unison
  3. Oft Go Astray
  4. In Agony
  5. Human Era
  6. Blood Addiction
  7. New Dawn
  8. My Shattering Burden
  9. Mother Firedrake
  10. Towards The Last Daybreak