Skox – Years Of Legions

Posté le : 13 avril 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , ,
Genre : Death Metal/Thrash Metal - Sortie : janvier 2016

Genre : Death Metal/Thrash Metal – Sortie : janvier 2016

Skox nous vient de Lyon et a vu le jour en 2003. Deux démos sorties en 2005 et 2009 ont précédées un premier EP sorti en 2010 et intitulé Skox. Les p’tits gars passent à la vitesse supérieure en sortant leur premier album répondant au nom de Years Of Legions. Le groupe évolue sous la forme d’un quintet dont les origines musicales s’articulent autour de Kreator, Sepultura et Slayer (entre autres) et nous arrive en pleine face pour discuter avec nous. On va donc se mettre en place et écouter leur discours. Installez-vous, c’est parti.

Des signes, des petits signes parfois qui, sans préjuger du contenu, ont l’art de vous dire que ça peut sentir bon. Je m’explique : Entering The Battlefield pour ouvrir le bal et… Living The Killingfield pour le clap de fin. Voila le genre de détail textuel qui attire l’attention et qui pose bien le contexte. Entrons maintenant dans le vif su sujet. Premier titre, guerrier à souhait, il est temps de partir au combat. Un dernier au revoir et il faut foncer. C’est ce que fait cette intro en forme de ponton pour vous amener sur la scène des hostilités. Years Of Legions pose le sujet : vous êtes d’emblée au cœur du brasier. Ce titre est une attaque frontale. Pas de peur, pas de crainte, ce morceau ferait monter à l’assaut trois pauvres types face à trois cent et vous savez quoi ? Je mettrais bien une pièce sur les trois gars armés de ce riff mitrailleuse lourde et d’un solo de guitare qui fait même penser à ceux délivrés par l’immense Gary Holt lui-même. Quelle entrée en matière ! Ajoutez à cela un chant, une voix à la limite de la rupture, puissante et agressive dans le bon sens du terme. Cet album part fort, très fort. Cell Swelling poursuit dans le même registre. La section basse/batterie est là pour assurer le pilonnage de masse. Casses-toi ou trépasse.

Il est à noter un son de basse et un jeu assez groovy, ce qui ajoute un petit plus assez remarquable à l’ensemble. Conjuguez avec cela un soliste gratteux qui connait son manche et vous avez là tous les ingrédients de l’efficacité à toute épreuve. Ce groupe possède de multiples facettes lui permettant de jongler entre vitesse pure, démence et rythmes alternés et lourds comme le superbe Running Out Of Time et ses chœurs ravageurs. Skox possède dans son album autant de titres au pouvoir létal équivalent à la morsure du crotale. Thrashtastik où l’art de décrocher des têtes à la vitesse de la lumière. Dans une guerre, Skox serait interdit par les conventions de Genève car jugé trop dangereux et inhumain. Votre serviteur ayant passé sa jeune vie d’adulte au son du Thrash des années quatre vingt ne peut que se réjouir d’un tel brûlot, mais ajoutez-y aussi une touche de modernité glanée au fil des années et vous avez la recette parfaite. Ces p’tits gars-là sont les Guy Savoy du Thrash/Death. Road 666 saura vous en convaincre sans aucun souci. Bref, un album trois étoiles au Michelin du Metal.

S’il fallait ressortir un titre du lot, me demandez-vous ? Sans aucune hésitation, je répondrais March Of The Dead où comment perdre son innocence, ses baskets, ses lunettes, sa virginité dans un circle pit. Là, ça va suer en fosse. Il faudra des tonnes d’axe metal pour effacer la bonne odeur aigre de la sueur. Délicat, n’est-ce pas ? Non, c’est à l’image du groupe, bestial. La curée se poursuit par Smash Your Enemy, un titre qui vous ferait mettre une claque à votre petite sœur pour le simple fait de la croiser dans le couloir. Ça défoule et moins violent qu’un coup de boule. On est en famille quand même ! Un morceau hachoir, rien de moins. Enfin, la guerre se termine par …Leaving The Killingfield, histoire de se retourner et de voir les cendres encore fumantes laissées par le passage du groupe, d’entendre les derniers gémissements provenant de la fosse. Superbe. Ce fût une belle journée. Vivement demain qu’elle recommence.

Skox est un groupe qui a tout pour aller loin et réussir, je pèse mes mots. La qualité est là et quand on possède une telle maîtrise, on ne peut que viser les sommets. Rares sont ceux qui possèdent la clé pour ouvrir la succession de portes vous empêchant d’avancer. Skox a cette clé. Alors il ne lui reste qu’à ouvrir ces foutues portes pour atteindre le nirvana. Skox transpire le Metal, le vrai.

Pat

Tracklist :

  1. Entering The Battlefield
  2. Years Of Legions
  3. Cell Swelling
  4. Running Out Of Time
  5. Thrashtastik
  6. Engine Of Death
  7. Road 666
  8. March Of The Dead
  9. Smash Your Enemy
  10. …Leaving The Killingfield

Liens :

Page Facebook : https://www.facebook.com/Skoxband/?fref=ts

Years Of Legions sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=WYtjgYfqjcQ