La région lyonnaise regorge de rockers de qualité et ce sera encore le cas aujourd’hui avec Young Cardinals. Embarquons sur leur coquille de noix en compagnie de Jordan derrière le micro, « Lol » et Damien aux guitares, Julien à la basse et Thom aux baguettes. Déjà auteurs d’un premier EP en 2013 nommé Lights, Burns & Despair, ils reviennent à la charge avec leur premier album complet qui sort chez Send The Wood Music. Vous êtes prêts ? C’est parti.

Young Cardinals – Sunset Chaser Style : Rock/Post-Rock/Indé - Date de sortie : 14 février 2016

Style : Rock/Post-Rock/Indé – Date de sortie : 14 février 2016

Les jeunes cardinaux font du Rock, d’accord, mais plus précisément ? Disons qu’en règle générale, les tempos sont assez lents. L’ambiance devient planante, atmosphérique. Un petit côté Post-Rock aussi dans la recherche d’un son qui sort de l’ordinaire. Dans ce sens, les deux guitares sont très judicieusement mises à contribution pour se répondre et ne jamais jouer la même chose. Quant à la voix, c’est une tessiture pure Rock avec une certaine émotion, mais aussi de la puissance. Tout débute par le titre Jupiter à l’aide d’un larsen, puis Thom entre avec une rythmique martiale. Les arpèges en son clair confèrent cet aspect méditatif que j’évoquais plus haut. La basse bien grasse de Julien s’incruste en dernier instrument en ajoutant sa couche de mortier. Voilà la piste de décollage prête pour l’ULM Jordan. Celui-ci fait preuve d’une belle maîtrise vocale. Soulignons au passage que Young Cardinals nous offre une production aux petits oignons, justement équilibrée. Poursuivons le vol en observant les paysages en contrebas avec Dried Shores, si la voix était féminine, je dirais que ça se rapproche assez de The Gathering. Le timbre de Jordan et sa façon de chanter donne toutefois un aspect plus purement Rock, même si ça ne sent pas le bayou et la sauce barbecue façon Blues/Stoner. Les morceaux arrivent à alterner les passages bien remplis et ceux plus épurés, donnant à l’ensemble un panel varié de sonorités. On reste attentifs et alertes, les morceaux défilent, on s’en délecte et on sent la technique des gars. Ils connaissent leurs instruments et cherchent à surprendre. Blued And Broken By Strong Fingers sera le morceau exception, car joué sur un tempo plus rapide. Nous quittons la dimension contemplative pour aller vers un réveil matin plus direct. Ça fait du bien aussi. Le titre majeur de cet album reste toutefois pour moi Die Alone. Retour de l’ambiance, mais avec un aspect très mélodieux et plus positif dans les sensations envoyées. Une belle ballade qui sort grandement des standards et contient de quoi séduire, un tube en puissance. Vous y ajoutez encore un solo top niveau et puis vous vous dites que le plus petit des atomes au fond de vous a vibré. Après le coup droit, le revers qui arrive immédiatement puisque le morceau suivant, Sasha, s’introduit avec une guitare basse oppressante et lourde à souhait. Vous passez comme ça de la mine de charbon la plus sombre à la boutique de Crystal, où vous n’avez pas intérêt aux gestes brusques sous peine de faire tomber un truc à trois mille balles. C’est la formule qu’ils réussissent de manière concluante dans Sunset Chaser. Pour finir, entre délicatesse et lourdeur, technique et ambiance, Young Cardinals nous offrent un album riche et recherché. Un disque qui rappellera parfois la dureté du monde, mais pour immédiatement s’en échapper et penser à autre chose, planer un bon coup et revenir meilleur. Amateurs de ces ambiances ? Offrez-vous ce disque.

Khaos

Tracklist :

  1. Jupiter
  2. Dried Shores
  3. Blued And Broken By Strong Fingers
  4. The Weight Of Inertness
  5. Yellow And Black
  6. Bedtime
  7. Die Alone
  8. Sasha
  9. The Dawn
  10. Strange Days

Liens :

Facebook

Pour vous procurer l’album : Send The Wood Music