Genre : Punk Hardcore - Sortie : 1er novembre 2015

Genre : Punk Hardcore – Sortie : 1er novembre 2015

Les Parisiens de Danforth nous reviennent avec leur second album auto produit, le bien-nommé Crack House, Nous retrouvons donc Sly au chant, Alex Drixc à la guitare, Mike à la basse et Tit à la batterie. La Crime In Hell (Criminel) Familia revient avec un concentré de son bien lourd et énervé à souhait.

La pochette promet déjà une ambiance très mouvementée avec un magnifique cliché immortalisant la douceur et la tendresse des pogos. L’album commence musicalement et tout en douceur pour devenir rapidement lourd afin d’introduire Stray Dogz comme il se doit. Contrairement à Crime In Hell, l’album est quasi entièrement anglophone. Le français ne sert qu’à appuyer le texte ou à donner le ton si comme moi vous êtes mauvais en anglais. Après cette parenthèse, on poursuit par deux morceaux lents mais à l’ambiance brutale et sombre, pour commencer sur un Freedom où l’on garde la même brutalité mais un rythme plus rapide. S’en suit un Interlude puis on reprend avec punch sur Bronsky. Arrive Catharsis, la seule chanson en français pour conclure sur un Outro.

Globalement, Crack House offre une atmosphère oppressante créé par un rythme assez lent, des guitares bien lourdes et le chant de Sly qui vous fracasse à chaque mot. Un pur album de Hardcore qui nous vient de Paris et qui transformerais un Winnie l’ourson en Grizzli bien vénère. Si la pochette vous laissais encore des doutes, les neufs titres de cette galette devraient vous confirmer que chez Danforth, on ne fait pas dans la dentelle, oh que non, on fait dans le Hardcore bien furieux.

J’ai découvert le groupe avec l’album précédent, plus rond, plus chantant et en français. Crack House, à côté, est plus mature, plus brut de décoffrage. Les morceaux sont plus ardents, ils donnent l’impression que la pesanteur a subitement doublée tellement les compos ont gagnés en force. Mon seul regret est que neuf titres, c’est bien trop peu. Il m’a ouvert l’appétit pour le prochain opus dont je n’ai aucun doute qu’il sera encore meilleur.

Jetez-vous sur leurs deux albums si vous ne connaissez pas Danforth. J’adore écouter les deux en mode aléatoire pour mélanger agréablement le texte français et anglais. Je le conseille aux fans de Hardcore new-yorkais, de Terror, Lofofora ou 91 All Stars avec qui ils ont réalisés le cinq titres Destroy The Past.

ZombieBoy

Tracklist :

  1. Intro
  2. Stray Dogz
  3. Crack House
  4. Organs Craddy
  5. Freedom
  6. Interlude
  7. Bronsky
  8. Catharsis
  9. Outro

Liens :

Page Facebook : https://fr-fr.facebook.com/HxC.Danforth/

Site internet : http://www.danforth.fr/

Bandcamp : https://danforth.bandcamp.com/

Clip de Stray Dogs : https://www.youtube.com/watch?v=KXG55kmDoMc