Genre : Glam Metal - Sortie : septembre 2015

Genre : Glam Metal – Sortie : septembre 2015

Il y a des groupes qui obtiennent du plaisir en innovant constamment et chercher la surprise. D’autres ne sont pas dans cette démarche, ils kiffent un style de musique qui a marqué une époque, sans dévier de la ligne tracée. Nous pouvons savourer notre passion dans les deux options et Pleasure Addiction a choisi plutôt la deuxième. Nous nous penchons à présent sur le troisième album du combo parisien. Le line-up est toujours constitué de Butcho au chant, Carvin à la guitare, Stuffy à la basse et Pamy à la batterie. Alors, je vous préviens, pour entrer dans l’esprit des franciliens, mieux vaut conduire la DeLorean et retourner au beau milieu des années 1980. Flipper, jeux d’arcade, minitel, Mitterrand président. Cela ne vous rappelle rien ? Vous deviez être trop jeunes ou pas encore nés. Alors écoutez les cassettes de vos ainés métalleux, si vous trouvez encore un lecteur. Plongez vous dans les premiers albums de Bon Jovi avant qu’il ne dévie vers un ensemble plus Pop. Mötley Crüe avant qu’on évoque plus les histoires de cul de son batteur ou encore Def Leppard, du temps où le jamais remplacé Steve Clark officiait à la six cordes. Je m’y suis intéressé à posteriori et adolescent, j’ai été un vrai fan de ce style.

Déjà ringard au beau milieu de la période grunge, cela n’a pas trop bougé depuis. Entre temps, cela m’est passé, même si j’éprouve encore quelque nostalgie à écouter de temps à autre un morceau. Aujourd’hui, ce genre garde quand même un nombre fidèle de fans, pour la majorité dans la quarantaine mais de jeunes groupes poussent. On pense à Blackrain, dont le nouvel opus est sorti ces derniers jours. Résistants jusqu’au bout, peut-être ces musiciens assisteront-ils à un revival de leur style ? Avec les effets de mode, on ne sait jamais. Pour le moment, ce qui ressort d’Extra Balls avant tout, c’est l’envie de jouer ce qu’ils aiment sans se poser de questions. Je vais donc aborder cet album en respectant cet état d’esprit.

Difficile d’isoler un titre sur ce disque très homogène, peut-être légèrement à l’excès mais pas désagréable pour autant. Le tubes Don’t Let Me Down démarre avec la belle mélodie positive, chaleureuse et entrainante. On se balance bien mais ça reste gentil. Dans les 80, la population était moins pessimiste qu’aujourd’hui, ce qui donnait un côté happy aux airs. Ce que l’on peut affirmer avec assurance, c’est que Carvin assure grave à la guitare. On entend deux pistes mais on distingue des riffs faits pour vibrer, des soli mélodieux et assez techniques. La voix de Butcho correspond pile à ce qu’il faut pour le style. Pas besoin de gros coffre ni d’accents rocailleux. De la séduction et de l’accroche. Quant à la section rythmique, elle tient son rôle sans fioritures. La plupart des titres, tel Count 123, font à coup sur mouche en live et c’est là qu’à mon avis Pleasure Addiction a toute sa place. Cela ne veut pas dire qu’ils n’auraient pas du faire cet album. C’est très important de concrétiser ses compositions de temps à autres et trois opus pour ce groupe qui débuta en 2007, c’est loin d’être excessif. Les ballades comme Heaven & Hell auront le pouvoir d’attraction sur les adolescentes de l’époque et peut-être même sur celles d’aujourd’hui. Bon Jovi aurait pu composer ce titre. Starlight Queen possède plutôt les rythmiques typiques de Def Leppard, on traverse le temps à l’écoute de Pleasure Addiction.

Pas la peine d’en dire plus, vous avez les éléments pour vous situer. Pleasure Addiction font ça par plaisir, comme leur nom le suggère. Ils s’éclatent et certainement que sur scène, cette énergie devient communicative avec la part de délire qui est contenue dans le style vestimentaire du Glam. Pour l’originalité à tout prix, il faudra chercher ailleurs mais je pense toutefois qu’un peu plus de variété offrirait plus de chances au groupe de convaincre de nouveaux suiveurs. Si vous aimez l’esprit de l’époque, surtout n’hésitez pas à vous procurer cet album.

Khaos

Tracklist :

  1. Don’t Let Me Down
  2. Can’t Stand The Heartache
  3. I Love L.A
  4. Love Refugee
  5. Count 123
  6. Hey Boy
  7. Heaven & Hell
  8. Lights & Wonders
  9. Starlight Queen
  10. Dr Addict
  11. Fuel For Soul

Liens :

Page Facebook : https://www.facebook.com/Pleasure-Addiction-141565409229167/

Clip de Light & Wonders : https://www.youtube.com/watch?v=PBpPIMVo6SQ