Genre : Hard Rock / Heavy Metal - Sortie : 9 janvier 2016

Genre : Hard Rock / Heavy Metal – Sortie : 9 janvier 2016

Hot Hell Room est une formation francilienne qui naquit en 2003 autour de Loïc au chant et Alan à la basse. Se sont ajoutés par la suite Shazybob et Seb aux guitares, ainsi que Ludo à la batterie. Architect Of Chaos nous arrive comme un deuxième album après Kali Yuga Bonfire, sorti en 2013. Cette pochette sombre et ténébreuse n’a pas l’air sortie du travail d’un infographiste dans un studio parisien. Bien joué, après une petite recherche, il s’agit du tableau « le pandemonium » de John Martin, un peintre du XIXème siècle. Si vous voulez l’observer de plus près, elle est exposée au musée du Louvre. On y voit rien de moins que Satan convoquant le conseil des démons. Allons-nous découvrir un album du même tonneau ? C’est ce que nous allons à présent disséquer.

Je coupe le suspense de suite, la musique de Hot Hell Room se montre beaucoup plus calme et mélodique que pourraient le laisser penser son nom et l’ornement de son album. Nous évoluons majoritairement dans des morceaux en mid-tempo, où les riffs de guitares claires ou plus saturées créeront une ambiance plutôt positive. Soulignons déjà que le son frôle le parfait, ça aide à convaincre l’auditoire. Tous les instruments sonnent net. J’apprécie en particulier le fait que la basse ne serve pas juste d’ornement. Que d’autres en prennent de la graine. Loïc possède une voix puissante et vraiment faite pour le style. Il convainc lui aussi par ses vocalises. J’observe aussi des soli très sympathiques. Je retiens celui de Spark Until The Flame plus particulièrement. Deux petites ballades ont des airs de Guns’n’Roses, Book Of Regrets et Somber Days apportent une quiétude bienvenue. Avec New York Bird, nous rejoignons une rythmique typée AC/DC et cela change. L’album est d’ailleurs assez bien varié pour que, malgré un rythme peu élevé, l’auditeur ne décroche pas. Un effort supplémentaire au niveau des lignes vocales plus diversifiées apporterait cependant le petit plus qui ferait passer le groupe du très bien à l’excellent. Ne boudons pas notre plaisir, Hot Hell Room défend honorablement son statut. Voilà un album qui convaincra assez largement.

Notre partenaire Ellie Promotion a eu raison de nous suggérer cette chronique, Hot Hell Room, c’est du bon. Voilà un album bien construit, admirablement produit et des gars qui visiblement prennent leur pied à jouer. C’est tout ce que l’on demande.

Khaos

Tracklist :

  1. No Perfect Flag
  2. Spark Until The Flame
  3. Despise
  4. Nobody Came
  5. Chameleon
  6. Book Of Regrets
  7. The Lord Is On Holiday
  8. Architect Of Chaos
  9. New York Bird
  10. Somber Days

Liens :

Page Facebook : https://www.facebook.com/Hot-Hell-RooM-202249509831550/

Bandcamp : https://hothellroom.bandcamp.com/album/architect-of-chaos

Teaser Architect Of Chaos :