IMG_2449

Vendredi, histoire de changer un peu, devinez ? Je me rends encore sur un concert. Bon, ne croyez pas que je ne fais que ça en Australie. Dimanche, c’est baleine sur la Gold Coast. Enfin bref, je suis sûr que ma vie ne vous intéresse pas. Comme je le disais, après deux soirées au Triffid, me voici de retour au Crowbar pour cette soirée du 24 juin. Aujourd’hui, l’événement est un peu particulier puisque tous les bénéfices iront au groupe américain The Ghost Inside ayant eu un très gros accident l’an passé. Histoire de marque le coup, le Crowbar nous offre cinq groupes Punk et Hardcore, de quoi faire une belle fiesta. Au menu, Perpetrator, Beth Lucas, I Am Villain, Driven Fear et Young Lions. Ça a être beau.

Perpetrator

Je pense que je n’arriverais pas à comprendre le public australien pendant mon séjour ici. Que se soit une entrée à dix dollars ou à cinquante, le public est absent pour les premiers groupes. Bref, il faut faire avec. Malgré des problèmes de réglages de son, Perpetrator dégage une puissance d’enfer. En même temps, quoi de plus normal quand dans le pays, au niveau Hardcore, les Australiens possèdent quelques beaux noms comme Parkway Drive et The Amity Affliction, pour ne citer qu’eux. En tout cas, le niveau est là et si le temps de jeu est vraiment très court, on ne pourra pas reprocher à Perpetrator d’avoir fait le boulot. Une musique bien efficace et rentre-dedans comme on les aime avec une énergie électrisante. Très bonne entrée en matière pour ce début de soirée.

IMG_2128 IMG_2150

Beth Lucas

Pour ce deuxième groupe, nous sommes déjà plus nombreux. Nous démarrons avec une intro bien cool, émotive, sensitive grâce à la chanteuse nous offrant de la douceur dans ce monde de brute. Puis, le reste du groupe la rejoint et on entre dans le vif du sujet. Avec Beth Lucas, fini le Hardcore puisque nous entrons d’emblée dans une musique plus pêchue avec un jeune Punk. Quand je dis jeune, on sent que ce n’est pas du 1999 ou bien d’autres de l’ancienne vague. Cependant, surfant sur la vague de cette nouvelle base, la formation nous offre un set dynamique et énergique.

IMG_2181 IMG_2220

I Am Villain

Courte attente et c’est parti pour I Am Villain. Entre Punk et Hardcore, la formation déverse une musique propre et sans fioriture. Le but est de lancer le public dans des pogos mais rien ne se passe. Heureusement qu’il en faut plus pour décourager un musicien. La formation débordante d’énergie met toute en œuvre pour enjouer le public. Cependant, on a la sensation que les spectateurs sont là pour les groupes suivants. C’est dur quand tu es musicien si tu ressens la même chose que moi en tant que spectateur. Par contre, un set agréable techniquement et I Am Villain n’a absolument rien à se reprocher sur ce plan car le boulot a été fait.

IMG_2236 IMG_2271

Driven Fear

Avec l’entrée imminente de Driven Fear, l’ambiance dans le Crowbar change. Le public resté en retrait se rue sur la barrière comme si leur vie en dépendait. Étrange tout de même. Que possède Driven Fear que les autres n’ont pas ? Aucune idée mais on va le découvrir. D’emblée, on sent nettement que le niveau de jeu est plus élevé. La technique est plus poussée que ce soit côté instrument que côté vocal. L’énergie générée sur la scène n’est en rien comparable aux trois premiers groupes. D’une part, on sent que les musiciens sont portés par leur public. D’autre part, Driven Fear semble se produire depuis plus longtemps. En tout cas, on ne s’ennuie pas. Les pogos et les slams font leur apparition. Il était temps. Dès lors, on sent une véritable cohésion entre les spectateurs et Driven Fear procurant un tournant brutal en terme d’ambiance. Un fait qui accompagnera la formation jusqu’à la fin de son set.

IMG_2297 IMG_2314

Young Lions

Nous voici dans la dernière ligne droite de la soirée. Le public présent en nombre pour Young Lions s’est attroupé devant la scène. En guise d’introduction, Beth Lucas rejoint la formation pour une entrée en matière douce et acoustique. Puis, juste après son départ, la violence du Hardcore de Young Lions monte en puissance, ce qui a pour effet de faire monter le public en ébullition. Toutefois, si la formation fait une belle prestation, Driven Fear était largement au-dessus. Mais bon, on sent que les spectateurs sont venus pour Young Lions, ce qui met le feu au Crowbar. La passion du chanteur est incroyable et l’offrande faite est contagieuse, si bien que le public est en extase en cette fin de journée. La suite du set se déroule à une vitesse folle et quand nous arrivons aux riffs finaux, c’est une pluie d’applaudissement qui accompagne Young Lions pour sa sortie de scène.

IMG_2455 IMG_2437

Merci au Crowbar pour cette belle soirée au profit de The Ghost Inside, grâce à cinq formations qui auront tout donné pour cette bonne cause.

Elovite