Genre : Rock - Sortie : 3 juin 2016

Genre : Rock – Sortie : 3 juin 2016

Je n’allais pas manquer l’occasion de vous parler de la dernière production de Tarja Turunen, l’une des voix qui m’émeut le plus. Déjà aperçue au Hellfest cette année, elle refoulera les scènes françaises lors du Sylak Open Air (du 5 au 7 août) puis y assurera une tournée en novembre prochain. Avant cela sortira son nouvel album The Shadow Self le 5 août prochain. Alors, c’est quoi The Brightest Void, me direz-vous ? Et bien c’est une sorte de pré-album destiné plus spécifiquement aux fans. Elle s’est rendu compte lors de la phase de composition du disque à venir qu’elle avait un peu trop de matériel et que cela mériterait un deuxième album à part entière. Attention, il n’y a toutefois que peu de compositions originales, deux titres seront présent ultérieurement dans des versions différentes et nous avons droit à quelques reprises. Ceux qui suivent la Finlandaise depuis ses débuts en solo savent que c’est une habitude chez elle, avec plus ou moins de réussite. Laissons-lui le mérite de cette initiative car les fans ont été assez dubitatifs de Left In The Dark, une sorte de post-album qu’elle avait sorti en 2014 suite à Colours In The Dark. Là, elle ne s’était pas trop foulée et avait juste rassemblé des versions live et remix des titres de son album précédent. Que nous réserve donc notre « black swan » scandinave ?

La pochette de The Brightest Void mériterait déjà une chronique à part entière, tant elle fait dans l’originalité. C’est simple, pour voir les paroles ou les titres en dos de couverture, il faut utiliser les reflets de la lumière. C’est écrit sur du noir avec un genre de verni transparent. Nous ne remettrons pas en cause la créativité du concept mais suivre les paroles s’avère assez galère, même pour quelqu’un qui a dix dixièmes à chaque œil. No Bitter End s’avance en premier, il est sorti comme teaser de ce pré-album et on le retrouvera dans TSS. Un titre qui a le mérite de prendre une bonne rythmique à l’aide d’un riff bien accrocheur. On reste toutefois un peu sur notre faim car il sonne déjà entendu pour qui connaît les morceaux de Tarja.

Le premier bijou de TBV est le titre suivant, Your Heaven And Your Hell. Une tranche bien Rock’n’Roll qui signe la collaboration entre la cantatrice et le glam rockeur finlandais Michael Monroe. Il n’est pas très connu par chez nous mais dans le pays du père Noël, c’est l’un des artistes majeurs. D’ailleurs, lui et Tarja sont jurys du The Voice version suomi. Y’a pas à dire, ça le fait mieux qu’un duo Zazie – Florent Pagny. Revenons à l’obus qu’ils nous projettent. Je kiffe le mélange de leurs voix très différentes, Tarja avec sa technique lyrique et Mr Monroe avec son timbre grave et bien typé Hard Rock. Il ajoute aussi des parties à l’harmonica qui relèvent le morceau et celui-ci est coupé en son milieu par un break audacieux. La fureur se retire quelques secondes pour laisser résonner un saxophone et une guitare électrique au son clair avant le retour du punch pour finir. Eagle Eye sera aussi présent dans une autre version en août. Nous le découvrons agréable, sans être révolutionnaire non plus. Nous y découvrons cependant la voix de Toni Turunen, le frère de Tarja. Un joli timbre mais je dirais qu’il correspond plus aux standards de la variété que du Rock.

La première reprise nous sortira complètement du Rock. Nous sommes en effet dans le cœur de la musique de films, faite majoritairement en studio, le tout sur un air très calme et méditatif. Il s’agit du générique du film argentin « Corazon Muerto », un thriller sorti en 2014. On se laisse aisément porter par l’atmosphère angoissante comme peuvent les véhiculer les thrillers. Il s’enchaîne très bien avec Witch-Hunt, où seul un piano trouble les arrangements studio. Il s’agit d’un titre que les fans connaissent car il a été joué lors du side project « Beauty And The Beast », collaboration entre Tarja, son ancien batteur Mike Terrana et un orchestre symphonique. Il faut accrocher l’oreille, surtout si vous être habitués au Metal car on entre dans une dimension plus recueillie mais cependant très riche en variantes. Shameless est un titre inédit, il a comme seul mérite de réveiller l’assemblée et de rappeler que Tarja fait du Metal, mais il n’est pas très convaincant. Nous serons par contre plus séduits par une autre cover, celle de House Of Wax composée par Paul McCartney. Modernisée légèrement au niveau des arrangements, nous sentons toute cette tension, tout ce qui fait la beauté de la voix de Tarja dans les ballades. C’est le deuxième bijou de cet album après Your Heaven And Your Hell.

Poursuivons avec le plus connu Goldfinger. Si Tarja voulait candidater pour chanter le prochain générique du plus célèbre des espions, c’est mission accomplie. Elle n’aurait rien à envier aux autres chanteuses qui s’y sont collées par le passé. Enfin, TBV termine par un remix du titre de Within Temptation, Paradise (What About Us). Celui-ci avait vu la collaboration de l’ancienne chanteuse de Nightwish avec les Néerlandais dans leur album Hydra. La version présente ici n’a de différence que la hauteur du potentiomètre qui gère la voix de Tarja. C’est toujours bien de l’avoir pour finir sur une note plus catchy, même si ça fait un peu remplissage.

Pour conclure, un album effectivement destiné essentiellement aux fans tant il se trouve hétéroclite. On sent néanmoins qu’elle a pris en réel plaisir à chanter la plupart de ces titres et elle s’est un peu creuser la tête pour les sortir. Un petit air frais qui nous annonce du bon pour fin août, même si nous allons tous souhaiter du soleil. Disons alors une fraicheur chaleureuse ?  Je termine donc par cet oxymore, écoutez The Brightest Void si vous avez un esprit curieux. Pour ma part, c’est une bonne mise en bouche pour The Shadow Self que j’attends avec impatience, ardent de découvrir notamment son duo annoncé avec Alissa White Gluz et le titre final de plus de dix minutes.

Khaos

Tracklist :

  1. No Bitter End
  2. Your Heaven And Your Hell
  3. Eagle Eye
  4. An Empty Dream
  5. Witch-Hunt
  6. Shameless
  7. House Of Wax
  8. Goldfinger
  9. Paradise (What About Us)

Liens :

Site internet : http://tarjaturunen.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/tarjaofficial/

Clip de No Bitter End : https://www.youtube.com/watch?v=dqZs-DFtx9g