Balflare – Downpour

Posté le : 28 juillet 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,
Genre : Power/Speed Metal - Sortie : 28 septembre 2016

Genre : Power/Speed Metal – Sortie : 28 septembre 2016

Un petit voyage en Extrême-Orient ? Allons-y, plus précisément au pays du soleil levant pour décrypter le quatrième album de Balflare. Jusque-là, les Nippons était surtout connus dans leurs frontières, leur signature récente avec le label Fastball Music leur ouvre une première porte vers le vieux continent. Sachez que cet album est sorti au Japon en 2012.

Le groupe fut fondé en 2004 par Shoota qui en est toujours le claviériste. Actuellement, il est entouré de Matsuzaki à la batterie, Leo à la guitare, Takashi Odaira à la basse, Eijin au chant et Tommy aux claviers. Une fois la troupe rassemblée, que nous jouent-ils ? Il existe un groupe japonais célèbre du nom de X, on pourrait dire que Balflare se situe légèrement dans leur lignée. Musique speed, voix mélodique, ballades poignantes. Sauf qu’entre temps est arrivée la vague scandinave au Japon et celle-ci est fort appréciée. Nous sentirons encore d’avantage l’influence de Stratovarius et surtout Sonata Arctica où la ressemblance est parfois très proche. Du même niveau que deux frères jumeaux, pas le même, mais presque. Donc, si vous aimez les Finlandais, vous aimerez Balflare. Ça tombe bien, pour ma part, c’est le cas.

Je ne rentrerai pas trop dans les détails des titres, je dirai juste qu’avec deux claviers et une seule guitare, le métalleux avide de la tradition tirera la grimace. Du coup, dans certains morceaux, les instruments à cordes sont carrément noyés. C’est un petit reproche que l’on peut légitimement faire au niveau de la production. Cela mis de côté, leur musique envoie des bonnes ondes, de l’énergie positive. L’ensemble se montre assez agréable, les mélodies sont vraiment jolies, on a droit à une ou deux ballades comme le veut la tradition du genre. Eijin est un chanteur qui mérite d’avoir plus de célébrité car il possède un organe vocal de dingue. Il n’a rien à envier à Toni Kakko ou Timo Kotipelto (NDLR : les chanteurs de Sonata et Stratovarius).

En bref, Balflare mérite que vous y jetiez une oreille si vous aimez le style des Finlandais précités. On pourra toujours leur reprocher de ne rien innover, mais je vous ai prévenu. Un album bien construit dans son style, je l’écouterai encore pour ma part car j’aime ces ambiances.

Khaos

Tracklist :

  1. Koiranilma
  2. Before The Dawn
  3. Sate The Heart
  4. Lost
  5. Unite
  6. Crave In The Dark
  7. I’m Your Shadow
  8. Rain’s Realm
  9. Downpour
  10. Syzygy
  11. From The Edge Of Time
  12. In The End Of Journey

Liens :

Site Internet : http://www.balflare.net/main-en.html

Page Facebook : https://www.facebook.com/Balflare.net/