IMG_3836

Après Shihad, votre serviteur s’offre une petite soirée Thrash Metal 100% australienne ce samedi 2 juillet. L’affiche signée Moh Entertainment, ES Management et Metal Evolution accueille pas moins de cinq groupes dont la formation de Melbourne Elm Street qui revient présenter son deuxième album Knock ‘Em Out… With A Metal Fist, sorti le 24 juin dernier. Ils seront accompagnés par Kaustic Attack, Deraign, Asylum et Malakyte. Une bonne grosse soirée Thrash Metal dans la salle du Back Room, située à Annerley (vingt minutes au sud de Brisbane). Pour ne rien vous cacher, depuis ma découverte de Elm Street en 2011 avec leur premier opus Barbed Wire Metal, il me tardait de les voir sur scène. Ce sera chose faite ce soir.

Kaustic Attack

Pour une fois, nous démarrons un concert avec un horaire correct, le Back Room ouvrant à 19h. Le premier groupe de la soirée lancera la sauce sur les coups de 19h30. En même temps, ils ont intérêt à démarrer tôt car la salle est un peu dans le fin fond de la région de Brisbane. Pour le coup, une centaine de spectateurs sont présents dans la belle et grande salle recouverte de moquette. Le temps à la formation de Brisbane de s’installer et on balance la sauce. Un Thrash Metal classique qui ne va pas chercher midi à quatorze heures mais qui fait tout ce qu’on attend de lui. Une musique qui déménage, qui percute. Non, vraiment, rien à dire de spécial, mis à part que la prestation ne restera pas dans les anales. Peut-être Kaustic Attack devrait essayer de trouver sa patte comme l’on fait Havok ou Angelus Apatrida pour se démarquer des anciens groupes du genre.

IMG_3494

Deraign

Aujourd’hui, nous n’attendons pas longtemps entre les groupes. Ça change un peu des traditionnelles demi-heures. Il est temps pour le groupe de la Gold Coast Deraign d’enclencher la première. D’emblée, un Thrash aux pointes de Black envahit le Back Room. Ça n’a rien avoir avec ce que nous a proposé Kaustic Attack, car le niveau est un cran voir deux au-dessus. C’est juste impressionnant le gouffre, alors quand on se dit que Elm Street est nettement meilleur, j’ai hâte de voir les groupes qui suivent. Si le mélange est au top, la voix du chanteur Daniel Vine est en majeure partie la clef de voute de la formation, la puissance vocale faisant plus penser à celle d’un Death technique. Un mix intéressant qui ne laisse pas indifférent du tout. Ma foi, une très bonne surprise pour ce deuxième groupe. À suivre.

IMG_3536 IMG_3534

Asylum

C’est parti pour Asylum. Je n’ai pas réussi à savoir de quel coin d’Australie la formation venait, le mystère reste entier. En revanche, côté musique, on passe de nouveau un cap. Si la prestation de Deraign avait été d’enfer, avec le quartet d’Asylum emmené par son guitariste gaucher, on monte d’un cran dans la violence. Dommage qu’il n’y ait pas assez de monde car le public pourrait aisément partir en circle pit. Riffs, blasts et double pédale emmènent tout sur leur passage, un peu comme un ouragan. D’ailleurs, si la formation évolue dans un très bon Thrash old school, les passages Heavy donnent de l’air au set qui ne demande qu’à exploser. Il manque un peu plus de monde car cela pourrait devenir torride et mortel.

IMG_3610 IMG_3637

Malakyte

Voici bien un nom étrange, sommes-nous dans Thor 2 avec le chef des elfes noirs ? Bien sûr que non. C’est un groupe de Brisbane. En tout cas, je ne sais pas ce que ça va donner mais le nom en lui-même est évocateur. Avant même que la formation ne débute son set, on se rend compte que Malakyte à son public. Ça promet pour les minutes à suivre. Dès l’entame, pogos et circles pits partent en trombe. Il faut dire que certains sont déjà bien chauds. Cependant, si je ne trouve rien à dire aux compositions très intéressantes de Malakyte, une chose me gêne énormément. En effet, si les instruments sont très bien réglés, côté chant, ce n’est pas ça du tout. On ne l’entend pas. Dommage car Tommy Muz (chant) dégage une aura qui impose le respect. Excepté ce petit souci, le Thrash Metal de Malakyte est d’une puissance extrême et on sent la formation bien au-dessus des trois premières. C’est impressionnant de voir à quel point nous montons de niveau au fur et à mesure de la soirée.

IMG_3680 IMG_3678

Elm Street

IMG_3836Le temps pour Elm Street de s’installer et nous voici repartis de plus belle. Seul problème sur un set absolument d’enfer : le son. Il n’était déjà pas top durant le set de Malakyte mais sur Elm Street, il fait du yoyo. À se demander si l’ingénieur son de la salle n’est pas parti se coucher après Asylum. Dommage, cela ne permet pas d’apprécier un groupe à sa juste valeur. Plus que le son en lui-même, c’est le réglage sur la voix qui pose souci. La formation emmenée par Tommy Muz avait eu ce même déboire juste avant. Bref, malgré ce point négatif qui n’est en aucun cas de la faute à Elm Street, le set joué par les Australiens est brutal. Comme expliqué plus haut, la formation s’offre une mini tournée pour la présentation de son nouvel album Knock ‘Em Out… With A Metal Fist et d’entrée, Elm Street pose les bases avec Face The Reaper et Kiss The Canvas extraits de ce dernier. La puissance et la force de la musique de Elm Street se font sentir dans le Back Room. Les pogos partent. Enfin, la dizaine de spectateurs chauds bouillants pour les pogos se lancent dans la bataille. En raison de l’heure avancée, la salle s’est bien vidée. Mais il en faut plus se décourager. À chaque prise de parole, on sent une émotion palpable dans la voix de Ben Batres (chant, guitare) quand il nous explique le titre qui va suivre. C’est génial. Toute la formation génère une aura assez incroyable, même le petit nouveau Nick Ivkovic (basse). Celui qui m’impressionne le plus est l’immense Tomislav Perkovic (batterie) qui nous donne une véritable leçon. Déjà, dans la vidéo Heavy Metal Power (https://www.youtube.com/watch?v=NOWVtFwANKk), la formation nous offrira d’ailleurs le titre en conclusion dans un set ultra explosif. Mais nous n’étions qu’au début car si l’entame a posé les bases, c’est le titre Elm St’s Children, extrait du premier album Barbed Wire Metal qui mettra réellement le feu aux poudres pour la suite du set, avant de finir par les explosifs et somptueux Barbed Wire Metal et Heavy Metal Power. Une prestation digne des clips vidéo que l’on peut voir sur YouTube. Je n’aurais qu’une seule chose à dire, s’ils viennent en Europe, foncez.

Setlist Elm Street :

  1. Face The Reaper
  2. Kiss The Canvas
  3. Elm St’s Children
  4. Next In Line
  5. Sabbath
  6. Will It Take A Lifetime ?
  7. Heart Racer
  8. Leatherface
  9. Heavy Mental
  10. Barbed Wire Metal
  11. Hevay Metal Power

IMG_3720 IMG_3761

Minuit et demi, il est temps pour votre serviteur de quitter le Back Room. Bilan de la soirée : superbe concert de Elm Street. Je n’oublie pas non plus Kaustic Attack, Deraign, Asylum et Malakyte qui auront fait un boulot énorme, permettant à la soirée de monter progressivement en puissance. Dommage que nous n’ayons pas été assez nombreux. Mais la salle est assez loin et pas très pratique d’accès. Merci à Moh Entertainment, ES Management et Metal Evolution pour l’organisation de cette belle affiche.

Elovite