Genre : Sludge/Groove Metal - Sortie : 25 mars 2016

Genre : Sludge/Groove Metal – Sortie : 25 mars 2016

Lody Kong nous vient de Phoenix dans l’état désertique de l’Arizona aux Etats-Unis et a vu le jour en 2011. Le nom ne dit peut-être rien à certains mais l’énumération des membres du groupe devrait vous parler. Le groupe évolue sous la forme d’un quatuor et se compose d’Igor Jr Cavalera à la guitare et au chant, de Zyon Cavalera à la batterie (vous voyez, ça cause là hein !), de Travis Stone à la guitare et de Noah Shephard à la basse. Oui, ce sont bien là les deux rejetons du légendaire Max Cavalera qui officient dans ce groupe. Voilà donc le premier album des turbulents fistons qui s’offre à nous. Installez-vous tranquillement, ça va commencer, go.

Quand c’est dans les gènes, on n’y peut rien. Avec la renommée d’un tel papounet, il était difficile aux enfants de suivre une autre voie que celle de la musique. Les Cavalera ont ça dans le sang, avec le foot aussi. Certains ont peut-être déjà vu évoluer Lody Kong sur scène lors de la tournée de Soulfly en France en 2013 où le groupe jouait en ouverture en compagnie d’Incite (autre Cavalera ici aussi !). Le groupe sur scène s’en était tiré avec les honneurs. Lody Kong possède en son sein le très talentueux Zyon Cavalera, batteur aussi chez le Soulfly du papa. Mais arrêtons là les connections familiales de la tribu pour se concentrer uniquement sur ce premier album des fistons et de leur groupe. Trente deux minutes d’orgie musicale alternant le bon et le moins bon, trente deux minutes de rage certes primaire mais non canalisée et partant vers beaucoup d’horizons. Mais trente deux minutes de musique jouée avec une honnêteté non feinte et ça, c’est positif.  Le tort majeur de Lody Kong est de naviguer entre le Metal, le Sludge, le Punk, le Hardcore et le Metalcore, et peut-être même d’autres genres si l’on cherche bien. Il serait souhaitable de partir dans moins de directions et de s’en tenir à une ou deux, après c’est de trop. J’entends le fan ou le non-fan de dire « ouais mais on s’en fout tant que ça claque » et le bougre n’aura pas tort mais si, au final, il aura tort le fan tout fou, car l’on ne peut être les Sex Pistols et Sepultura, Slayer et Bon Jovi, ou bien encore Israël et la Palestine. Bref, ces petits gars doivent se canaliser un peu et trouver leur voie. Surtout qu’ils ont tout compris quant à la production qui propose un son sale comme il n’en peut plus sur cet album, un son de basse qui t’empêche de dormir ou te réveille avant l’heure et d’une voie éraillée et en souffrance qui finit par te tuer les tympans cher ami. Côté instruments, la batterie est au-dessus du lot, Zyon étant vraiment un excellent batteur. Il faut aussi louer Lody Kong sur le fait que le groupe n’a pas cherché à faire de sous Sepultura/Soulfly, quoique Soulfly fasse lui aussi du sous Soulfly depuis quelques années, nous sommes d’accord. Non, les musiciens développent leur sujet, fut-il confus et s’y tiennent. De leur papa Max, ils n’auront pris que l’essentiel, à savoir la rage brute et primaire du feu sacré des débuts, et c’est déjà beaucoup. Alors citons quelques titres à retenir comme Kreative Center, Rumsfield, The Dangerous Quest, le très bon Topaz et le titre final Venomous Kool-Aid, sûrement le titre résumant le mieux le groupe et le morceau à même d’être l’identité de ce jeune groupe.

Lody Kong a de la matière en devenir. La diversité de sa musique en est sa force première mais aussi son talon d’Achille. Bien sûr, ils ont été à bonne école mais cela ne saurait tout expliquer Il y a du talent potentiel dans ce jeune groupe. Lody Kong peut espérer voir loin, à condition d’épurer le trop plein de superflu. À revoir au prochain album.

Pat

Tracklist :

  1. Chillin’, Killin’
  2. Dreams And Visions
  3. Kreative Center
  4. Pig In The Pen
  5. Rumsfield
  6. Smashed And Blast
  7. Some Pulp
  8. The Dangerous Quest
  9. Topaz
  10. Venomous Kool-Aid

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/lodykong7

Bandcamp : https://lodykong.bandcamp.com/

Clip de Some Pulp : https://www.youtube.com/watch?v=aqB21Ic90bg

Clip de Dreams And Visions : https://www.youtube.com/watch?v=dum_dRU9iWY