Korrosiah – The Specter : chevauche la foudre

Posté le : 23 septembre 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,
Korrosiah - The Specter front cover

Genre : Thrash Metal – Sortie : 28 octobre 2016

Korrosiah nous arrive de Saint-Etienne dans la Loire et a vu le jour en 2005. Et comme les locaux le savent bien, dans le Forez, c’est balèze, à Lyon c’est pas bon. Cette précision abordée, le groupe évolue sous la forme d’un quatuor composé de Martinou et Christophe aux guitares, de Turie à la basse et au chant et enfin de Jean-François à la batterie. Le groupe vient nous présenter ici son deuxième album The Specter, succédant à Creepy Feelings sorti en 2009 et qui succédait lui-même à la première démo du groupe sortie en 2006 et intitulée sobrement The Rehearsal Room Demo. Enfin, apprenez que ce nouvel album sort chez les p’tits gars de M & O Music. Si vous êtes prêts, on va se détendre et voir tout ça ensemble. C’est parti.

Ces gars-là, visiblement, ont de la suite dans les idées et ne laissent rien au hasard : prenez la pochette, la ville est en feu, vraisemblablement allumé par le gars de derrière qui à l’air très au courant de ce qui se passe, et nous avons un tsunami géant qui arrive sur la ville. Il va se passer quoi d’après vous ? Et bien l’eau va éteindre l’incendie, il y aura des noyés brûlés (un comble) et le spectre là derrière va finir comme Claude François en son temps. Pardon d’avoir cité Claude François dans un album de Thrash, ça ne se fait pas. Nous disions donc que Korrosiah, visiblement, se montrait inventif visuellement, il nous fallait donc vérifier si cela l’était aussi auditivement. Le Thrash c’est la vie, on en a besoin comme l’eau pour vivre, on en a besoin comme le marteau a besoin de l’enclume, on en a besoin comme le pantalon a besoin de deux mains quand il tombe et nous pourrions ainsi continuer longtemps comme ça. Mais il s’agit de Thrash et on ne plaisante qu’un temps avec le Thrash. Le Thrash ça force le respect. Et manifestement, Korrosiah respecte énormément le genre à tel point qu’il fusionne parfaitement avec lui. Explication : Nihilist vous démarre dans les pattes aussi rapidement qu’un chat qui aurait vu mille souris en même temps. Ce premier morceau est l’exemple parfait de la grammaire Thrash parfaitement digérée et appliquée par le groupe. En effet, toutes les bases de cette saine musique sont là : riffs tranchants exécutés avec la rapidité de l’éclair, une rythmique à faire tomber ta mamie par terre.

Parlons maintenant d’un élément essentiel : le chant. Oui, ce chant, cette voix est la voix parfaite sous tous ses aspects, puissante, éraillée comme il le faut mais pas à l’extrême, le timbre en impose et tient son poste. On ne pouvait rêver mieux. Ajoutez à cela côté musical des soli rageux et parfaitement en place et nous avons là le cocktail gagnant. The Grapes Of Wrath s’impose comme un des titres majeurs de l’album, servant aussi de support au clip vidéo du groupe. Overcome se trouve dans la même veine en proposant qui plus est une superbe intro. L’instrumental et talentueux Shades Of Darkness se pose aussi comme essentiel de mélancolie et de beauté, on ne peut passer à côté. Les chœurs dans leur ensemble passent aussi très bien à l’instar du terrible From Beyond. Iron Will vient clore un album marquant, dommage que cela se termine, on en redemande. Abordons la question de la production sonore de cet album. Un son pas exceptionnel mais qui a l’énorme mérite de garder le côté brut du Thrash tout en affichant un rendu clair, sans le vidé de son âme. Et puis il n’est pas toujours aisé d’avoir LE son, peu l’ont en général. Mais il ne faut pas prendre cela comme un point négatif, loin s’en faut !

Au final, on retiendra onze titres comme autant de cartouches létales, fatales et qui font mal. Nous attendons déjà le prochain avec impatience ! Amies métalleuses et amis métalleux, il est fortement recommandé d’aller vous procurer cet opus rapidement, sinon le spectre s’occupera de vous. Enfin, moi je dis ça, je dis rien mais aller l’acheter vous feriez bien. Merci qui ? Merci Korrosiah.

Korrosiah maîtrise parfaitement le Thrash Metal. Sa musique est là pour en imposer et en imposera loin de ses frontières pour peu que le vent du succès le porte un peu. Son album est taillé pour renverser les obstacles qui se proposeraient à lui. Gageons que le spectre de la réussite se penche sur le groupe et sur cet album. Alors bonne route et à bientôt.

Pat

Tracklist :

  1. Vengeance
  2. Nilhilist
  3. Witchcraft
  4. The Grapes Of Wrath
  5. Overcome
  6. The Specter
  7. Neurotic Mind
  8. Shades Of Darkness
  9. Deal Our Fate
  10. From Beyond
  11. Iron Will

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/korrosiah

Site internet : http://www.korrosiah.com/

The Specter sur Bandcamp : https://korrosiah.bandcamp.com/releases