IMG_8550

Démarrer une journée à 2 heures du matin, bosser quinze heures et n’avoir toujours pas de réponse pour un concert qui à lieu le jour même à 17h, et bien les plans changent. Mais c’est sans compter qu’à 20h30 en ce samedi 8 octobre, en plein milieu de l’Oktoberfest, je reçois un mail de validation pour mon pass photo. Ni une ni deux, je dis au revoir et je file tout droit au Triffid pour une soirée mémorable. Le premier groupe commençant à 20h45, je ne loupe au final qu’un quart du set, ce n’est pas trop en sachant que je viens de couvrir un trajet de vingt-cinq minutes à pied en quinze minutes. Mais bon, est-ce que ma vie vous intéresse ? Non, il faut l’avouer. Je vous mettais juste dans le bain de ma journée. Je disais donc que me voici parti pour une soirée qui ne va pas être aisé d’oublier. En effet, au Triffid, le public de Brisbane aura la chance de faire la fête avec les Australiens de Round Mountain Girls puis avec le groupe britannique The Levellers.

Round Mountain Girls

Le temps de récupérer mon précieux sésame et je file vers la scène. Déjà, pas de pit même si The Levellers ce n’est pas violent, ça promet d’être tendu pour shooter. Heureusement que je ne suis pas à mon premier concert. Le temps de sortir l’appareil photo et me voici fin prêt à profiter des dernières minutes des Australiens de Round Mountain Girls. En tout cas, la découverte est totale. Je prends une grosse baffe grâce à une musique festive et efficace teintée de notes de blues et d’influences celtiques. C’est juste parfait. L’entrée en matière a été choisie à la perfection et il aurait été difficile de faire bien mieux. Le côté folklorique me rappelle étrangement le groupe de l’Oktoberfest que je viens de quitter. Je me dis à ce moment-là, cool, je reste dans le même dynamisme, ça fait du bien. L’accordéon ultra présent entraine et motiverait même les troupes à se prendre par la main et à danser. Les airs celtiques nous pénètrent de part et d’autre, nous offrant une bouffée de chaleur monumentale. Dommage que l’on ne soit pas en hiver car nous aurions pu nous réchauffer surtout au moment de laisser le groupe quitter la scène. Il est toujours triste de dire au revoir à une formation aux multiples talents. Mais bon, la suite nous attend avec The Levellers.

IMG_8540 IMG_8526

The Levellers

Encore quelques minutes avant les Britanniques de The Levellers. Les spectateurs se pressent contre la scène laissant le Triffid complément vide à l’arrière. Franchement, pourquoi ? Ce n’est pas comme si la place venait à manquer ce soir. Il faut faire avec. Je décide de démarrer sur le coté et je tente une traversé une fois le set démarré. Ce fut une grossière erreur. En effet, tout comme pour le concert de King Lizzard And Wizzard Gizard quelques mois en arrière, je n’avais encore jamais vu un public aussi déjanté. Sur du Thrash, ils restent immobiles et là, sur un concert moins violent, le public est déchainé. C’est tout bonnement incompréhensible. Bref, passons aux choses sérieuses puisque la formation déroule son set à vitesse grand V. La fraicheur de l’ancienneté se fait sentir, notamment avec le bassiste Jeremy « Jez » Cunningham qui semble avoir encore vingt ans. C’est génial de voir un ancien groupe aussi énergique quand certains jeunes groupes ne bougent pas sur scène et on l’air de s’embêter. En tout cas avec  les Britanniques, on ne s’ennuie pas. Le public aux anges suit avec joie Mark Chadwick (chant) dans ses délires. C’est parfait. Si côté énergie ambiante, rien n’est à redire, côté technique instrumentale, je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens tant j’ai la sensation d’être submergé de toutes parts. Lorsque Stephen Boakes (didgeridoo) arrive déguisé et reflétant dans la nuit, c’est une salle qui tombe sous le charme de la beauté de cet instrument si dur à dompter. Le reste du set continue dans la même lancée avec une magie à couper le souffle. Devant me lever à 3 heures du matin pour aller travailler, je dois malheureusement partir avant la fin du set mais au vu des spectateurs, la fin a dû être de la pure folie et sous une pluie d’applaudissements.

IMG_8616 IMG_8550

IMG_8569 IMG_8672

Après une journée de près de vingt-deux heures debout, je rentre chez moi avec le bonheur d’avoir pu assister à une soirée mémorable qui restera gravée. Round Mountain Girls m’aura laissé bouche bée et The Levellers, depuis le temps que je voulais les voir sur scène, ne m’aura pas déçu. Bien au contraire. Merci au Triffid pour cette superbe affiche.

Elovite