Antalgia - Twisted Dreams Of Dark Commander front cover

Genre : Metal mélodique/progressif – Sortie : 30 septembre 2016

Cela n’arrive pas souvent de chroniquer des groupes issus du pays de Cervantes, donc profitons de l’écoute de ce troisième album d’Antalgia pour avoir un petit aperçu de ce qu’ils aiment par là-bas. L’équipe se compose de Carlos Falomir à la basse, Albert Gasen à la batterie, Igna Jover aux guitares et Bella Dianez au chant. C’est depuis leur belle ville de Lleida qu’ils ont déjà sorti Persuasion en 2010 et Perception Of Reality en 2012. Quatre ans après, les revoilà chevauchant leur Metal mélodique à consonance progressive. On peut les rapprocher de pas mal d’influences sans pouvoir fixer une orientation précise. Pas de symphonique donc, même si un clavier vient s’immiscer dans la musique d’Antalgia. Enfin, cet album est promu et distribué par nos partenaires de M&O Music.

D’une manière globale, je retiens de cet album une volonté de surprendre qui me plait bien. Déjà dans les intros, entre l’air espagnol qui débute dans le tout premier titre Endless Game, le coté sauvage qu’on décèle dans The Seventh Day ou le piano doux de Staves Of Time, on a une palette couleur assez complète du reste. Et ce sera comme ça à tout moment à l’intérieur même des morceaux. Des ruptures rythmiques, des passages par temps calmes ou plus énervés. On vogue à travers les océans, parfois sous la tempête, d’autre fois par mer paisible. On ajoute à cette formule la maitrise vocale très pro de Bella, on sent le travail derrière. Rien à dire sur la section rythmique, c’est surtout le guitariste qui tient le tout. C’est en effet le producteur principal, en même temps qu’il joue certainement les parties aux claviers et les deux pistes de guitares qu’on entend. Ses soli sont à la fois techniques et bien conçus mélodiquement. Un petit invité se glisse sur la fin de The Seventh Day, c’est Thomas Vikström, chanteur de Therion. Il apporte un vrai plus. Alors, après avoir dit cela, parfait cet album ?

Je n’irai pas jusque là, j’avoue que malgré les efforts du groupe pour créer un ensemble varié, mon attention décroche parfois. Une approche un peu froide de la musique et je dirais assez intellectuelle… Comme le prog ?  Oui, c’est cela, en y ajoutant des morceaux qui dépassent tous six minutes, il manque ce petit coté direct, un peu « patate dans ta face ». Alors le but ce n’est pas de se renier mais je pense qu’au milieu de ces dix titres, un ou deux plus punchy auraient apporté un plus.

Maintenant, à côté de tous les groupes qui font tous pareil sans y mettre du leur, ce serait malhonnête de ma part de démonter Antalgia. Je pense qu’il faut être un vrai amateur de Metal progressif et de ses codes un peu tortueux pour apprécier vraiment. Alors les amis d’Antalgia, vous n’êtes pas tombés avec moi sur ce genre de chroniqueur. Cependant, j’ai quand même envie de vous souhaiter bonne chance car on voit que vous êtes des bons musiciens et qu’il y a un effort louable dans votre musique.

Khaos

Tracklist :

  1. Endless Game
  2. Embrace The Storm
  3. The Valley Of Broken Dreams
  4. The Dark Commander
  5. Absinthe In Paradise
  6. Staves Of Time
  7. The Seventh Day
  8. Temples Of Sand
  9. The Ennemy Inside

Liens :

Site internet : http://www.antalgia.net/

Page Facebook : https://www.facebook.com/antalgia/?fref=ts

Bandcamp : https://antalgia.bandcamp.com/album/twisted-dreams-of-dark-commander

Clip de The Seventh Day : https://www.youtube.com/watch?v=opZTvyyQcGc

Pour vous procurer l’album, M&O Music : http://www.m-o-music.com/site-metal/groupes/groupes-fiche-album/?groupe=149