Poste 942 – Extended Play 2 : Passe-moi les cartouches

Posté le : 06 décembre 2016 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,
Genre : Hard Rock/Stoner - Sortie : 15 juin 2016

Genre : Hard Rock/Stoner – Sortie : 15 juin 2016

Poste 942 nous vient de Tourves dans le Var ensoleillé. Formé en novembre 2010 par Sébastien à la guitare, le groupe a déjà sorti un premier EP de cinq titres en 2014 et qui se prépare à rentrer en studio pour l’enregistrement de son premier album, nous revient ici avec un EP de trois titres. Le groupe évolue sous la forme d’un quatuor et se compose donc de Seb (Splash) et de Jay aux guitares, de Nico à la batterie, de Ludo à la basse et de Seb au chant. Asseyez-vous tranquillement, c’est parti.

Tourves, il est moins de dix heures du matin. À la terrasse d’un café, un jeune type demande au serveur : « il y a de la musique dans le coin ? ». Le serveur le fixe longuement et se fend d’un : « ici, il y a Poste 942, ils viennent de sortir un nouvel EP de trois titres. Tu bois quoi ? ». Au lieu d’en rester là et de se commander une petite binouze, le jeune gars ose un : « Trois titres seulement ? », demande l’inconscient. Le silence se fait. Les anciens se taisent et tournent la tête. Vous ne les voyez pas mais les sangliers dans les bois se figent aussi. Le serveur pose son plateau, s’approche du gars et lui lâche : « Quand tu les auras pris dans la tête, tu poseras moins de questions ». Il paraît qu’on n’a jamais revu le gars. Même Var Matin s’est penché sur l’affaire. On n’a jamais revu son journaliste non plus. Pour les impies qui seraient passés à côté du premier EP sorti en 2014, il est bon de savoir qu’un drapeau sudiste flotte sur le village de Tourves. Oui, c’est ainsi. Ici, on joue l’héritage d’un Lynyrd Skynyrd, d’un Molly Hatchet, d’un 38 Special ou d’un Point Blank en y ajoutant une rage toute maîtrisée. D’ailleurs, les pochettes de Poste 942 sont sans équivoque : ça va poudrer sérieux dans les lavandes. 49.3, le premier titre qui vient ouvrir cet EP, le fait du fort belle manière. Des accents bien rock’n’roll se font tout de suite jour après un riff d’intro juste parfait. Un bon titre qui fait taper du pied et, au final, un morceau qui saura sûrement prendre place dans le répertoire du groupe. On monte en gamme avec Devil’s Complaint, titre carré au refrain ravageur. Le genre de titre que l’on passe dans un bar crasseux où viendraient s’entasser une poignée de rednecks s’abreuvant au jus de houblon. Le titre est lourd, le solo l’accompagnant est aussi très planant. Planant ? Comment ça un hippie ? Et puis quoi encore ?! Ici ça plane mais pas comme ça ! Pas de hippie ici ! Ici, c’est la chevrotine qui plane et rien d’autre. On penserait même à du Red Fang sur ce morceau, c’est dire la qualité. Enfin, Opium Of The Masses vient clore ce petit EP avec un titre enivrant au riff lancinant. L’envie de bouger est présente et réelle. Ça transpire la rage, les hormones mâles ou la fin d’une battue au cochon après un tableau de chasse conséquent. Certes, le tout est assez court mais on s’en fout parce que les trois balles présentes dans le barillet de cet EP sentent la poudre à plein nez et c’est bien là l’essentiel. Chers amis métalleux et amies métalleuses, voici là une bonne idée cadeau à coller sous le sapin. Alors il vous reste à vous procurer cet EP (et rajoutez le premier avec, ne faîtes pas les frileux là) et ce sera joyeux noël en avance.

Poste 942 est une arme, du calibre de celles qu’on laisse en haut d’un placard mais toujours chargée. C’est du double 00 comme s’il en pleuvait. Tu aimes leur musique, tant mieux. Tu ne l’aimes pas ? Tu vas avoir des problèmes. Choisi ton camp ami métalleux où tu risques de finir en terrine. Voilà donc un bon petit EP qui permet de se mettre en appétit en attendant l’album qui suivra. Vous savez quoi ? Je vais me le remettre en boucle en attendant, faîtes de même, c’est la meilleure des idées.

Pat

Tracklist :

  1. 3
  2. Devil’s Complaint
  3. Opium For The Masses

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/Poste942

Bandcamp : https://poste942.bandcamp.com/