Genre : Fast Rock’n’Roll - Sortie : octobre 2016

Genre : Fast Rock’n’Roll – Sortie : octobre 2016

Iron Bastards est originaire de Strasbourg et a vu le jour en mai 2013. Forts de leurs deux premiers EP Wasteland sorti en février 2014, de Boogie Woogie Sessions sorti en septembre 2014 ainsi qu’un premier album Boogie Woogie Violence sorti en septembre 2015, le groupe composé de David Bour à la basse et au chant, d’Anthony Meyer à la batterie et enfin de David Semler aux guitares vient nous présenter son deuxième album intitulé Fast And Dangerous. Et autant vous le dire d’emblée, le trio alsacien vient de balancer une pure tuerie. Assieds-toi, ami métalleux et assieds-toi amie métalleuse. C’est du pur rock’n’roll que tu vas prendre en pleine poire. Attention danger.

« Oh la vache ». Voilà la première réaction spontanée de votre serviteur du jour suite à la première écoute de ce nouvel album des Iron Bastards. Chez Sons Of Metal, nous les suivons depuis quasiment leurs débuts et chaque nouvelle galette fait état d’un degré de progression. Mais alors là, ce n’est plus une progression. C’est une percée, un tir direct dans les boules, une révolution. Certes et fort heureusement, c’est toujours le bon vieux rock’n’roll joué à fond la caisse tel que leur modèle Motörhead savait le jouer comme personne d’autre mais, et je pèse mes mots : je ne connais aucun autre groupe qui ne serait plus proche de la bande au dieu Lemmy que les Iron Bastards. Et de grâce, que l’on ne parle pas de plagiat. Les trois Caballeros alsaciens ont leur identité propre. Non, simplement, les compositions de ce nouvel album sont parfaites d’efficacité et de rage. Il faut croire qu’une des fées du Rock’n’Roll/Metal/musique qui déboîte s’est penchée sur le cas Iron Bastards pour en faire un album flirtant avec le génial. Ajoutez à cela onze titres et c’est cadeau. Explication : Fast And Dangerous qui ouvre l’album démarre en trombe et fait l’effet d’un uppercut direct qui te sèche d’un coup. Tu es compté dix, point final, fin du bal. Tu penses te relever ? N’essaies même pas car Rock O’Clock te collera de nouveau par terre. Son changement de rythme avant les deux minutes est parfaitement distillé et le solo qui s’en suit se résume à du très haut niveau. The Princess And The Frog, voilà un morceau qui montre la progression du groupe. Comme les autres titres, il est aussi puissant et ravageur mais son final en apothéose est digne d’un phrasé de guitare signé Maiden période Killers. Superbe.

La déferlante se poursuit et inonde tout sur son passage, le très rock’n’roll Out Of Control sonne tellement vrai que votre jambe gauche ne s’arrêtera pas de battre la mesure, tout cela fait un bien monstre. Incontestablement, Iron Bastards fait étalage de tout son potentiel et de tout son talent au travers de cet album. The Wise Man où là aussi quelques accents « maideniens » se font jour et surtout cette capacité à délivrer des solos de guitare toujours différents et originaux. Une force indéniable du groupe. Born On The Wrong Side est une autoroute sans péages pour la démesure, le Rock’n’Roll poussé à son paroxysme. La partie jouée à l’harmonica est parfaite et se fond formidablement dans le titre. Lemmy doit écouter tout ça dans un grand éclat de rire, trop content d’avoir laissé derrière lui trois types capables de jouer le Rock tel qu’il l’a toujours conçu : direct et couillu. Sarcasm, Ballbreaker Number One continuent la boucherie dans le même tempo. Pas de temps mort, jamais ! Le morceau d’anthologie sur cet album est celui qui vient le clore justement. Vintage Riders résonne comme un Motörhead de qui vous savez. Sorte de marque déposée qui deviendra à coup sûr celle du groupe. Titre implacable qui restera gravé en vous dès la première écoute. L’album est fini, l’impression d’un rouleau-compresseur, une fort belle impression amis métalleux et c’est là où cet album au final est impressionnant. Il se situe dans la droite lignée de Bomber de chez Motörhead. OUI, ni plus, ni moins et que l’on ne dise pas le contraire.

Iron Bastards est grand et fort. Son Fast And Dangerous est incroyable de talent. Courrez acheter cet album. Ce n’est pas un conseil mais un ordre. Le noël du gars en rouge approche à grands pas, on dit Saint-Nicolas en Alsace, enfin vous l’appelez comme vous le voulez mais offrez ce disque autour de vous, à votre grand-mère ou à qui vous voulez mais passer à côté de cela serait une hérésie. S’il vous plait, une salve d’applaudissements pour Iron Bastards. On vous aime motherfuckers ! Hâte de vous recroiser sur la route et merci pour ce jour parfait.

Pat

Tracklist :

  1. Fast And Dangerous
  2. The Code Is Red
  3. Rock O’Clock
  4. The Princess And The Frog
  5. Out Of Control
  6. The Wise Man
  7. Born On The Wrong Side
  8. Sarcasm
  9. Ballbreaker Number One
  10. The Snake In The Sky
  11. Vintage Riders

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/ironbastardsrocknroll

Bandcamp : https://ironbastards.bandcamp.com/

Site internet : http://ironbastards.com/fr/

Lyric video de Vintage Riders : https://www.youtube.com/watch?v=YTiABmyUzvU