Genre : Death mélodique - Sortie : octobre 2016

Genre : Death mélodique – Sortie : octobre 2016

Chers lecteurs métalleux, aujourd’hui c’est la deuxième production de Beyond Chronicles qui nous attends et je vous préviens, c’est du très bon. Après le prometteur EP Shatter paru en 2015, ils reviennent à la charge avec leur premier album complet, celui-ci sort avec la promotion de Dooweet. Déjà, la pochette donne un aperçu de ce qui va suivre avec ce personnage dont la tête explose dans un mélange de noirceur et de lumière. La troupe est composée de Charles Kaesser en chanteur lead et charismatique. Il s’entoure de la talentueuse Carrie L.Way pour la guitare lead et de Julien Gibson (le bien nommé) à la deuxième guitare et voix additionnelles. Enfin, la section rythmique est assurée par Niklas à la basse et Nate aux baguettes.

Tout débute avec Ground Zero, avant la montée dans un immeuble à douze étages. Un titre qui débute avec une guitare mélodique qui semble sortir du néant, le tout sur une rythmique syncopée assez lente. Ce n’est qu’ensuite que la double grosse caisse vient ajouter de l’intensité avant de laisser la place au growl terrible de Charles. Une voix sublime, écorchée comme il faux, on sent qu’il ne force pas. Le jeu des différentes voix entre les gutturales assurées à la fois par le leader et Julien donne toute sa couleur à la musique de Beyond Chronicles. On y ajoute par moments une voix claire. Le résultat est une belle superposition de sons lourds et plus légers. D’un côté le growl et la section rythmique, de l’autre la voix claire et les mélodies de Carrie à la guitare. On va rester sur le même principe mais à chaque fois avec des airs différents, exemple avec Cold Vengeance qui poursuit. Une sacrée énergie envoyée, c’est comme un coup de griffe de Wolverine, tranchant et tu t’en souviens, à moins d’y être passé à jamais. Ce chant composé en l’honneur des victimes du 13 novembre au Bataclan est plein de rage et on s’y joint facilement pour crier notre colère devant l’incompréhensible. Mais on reste debout et on enchaîne avec Last Transmission et son riff électrique. Les deux voies écorchées qui se croisent provoquent une décharge bienfaisante avec le support de cette double grosse caisse. Powerless et son atmosphère malfaisante plus typique dans le Black Metal. Un morceau qui a la bonne idée de faire juste ce qu’il faut sans exagérer avant de déboucher sur un refrain aussi lisse qu’une planche de surf. Upon Them fera penser à Arch Enemy par sa mélodie, bonne référence. Petit zoom sur le titre éponyme également avec sa voix samplée au début et son rythme lourd et lent. Le chant se fait plus agressif par après, une belle superposition comme un mojito. Tu sens la partie alcool fort et la partie sucrée en même temps. Trébuchet est aussi remarquable par sa rythmique plus soutenue, du moins la première partie du morceau. Il est bien placé dans l’album et permet de bien finir sur les derniers titres. Je ne les décrirai pas tous mais quoi qu’il en soit, l’ennui ne pointe pas à l’écoute, elle passe vite et l’oreille ne se perds pas.

Pour conclure, Beyond Chronicles est pour moi la première bonne surprise musicale de cette année. Un groupe qui ira loin, assez proche au final d’autres Chronicles comme ceux d’Atlantis que nous avons déjà suivis sur Sons Of Metal. Ce serait drôle un concert commun de ces deux formations aux noms proches mais surtout qui représentent très bien le Death Metal mélodique made in France. Merci et continuez à nous réjouir ainsi.

Khaos

Tracklist :

  1. Ground Zero
  2. Cold Vengance
  3. Last Transmission
  4. Powerless
  5. Upon Them
  6. Not Scared To Die
  7. Human Nation
  8. The Best At Everything
  9. Trebuchet
  10. Well March On
  11. Beyond The Dark
  12. Win By Blood

Liens :

Site internet : http://beyondchronicles.com/#home

Page Facebook : https://www.facebook.com/beyondchronicles/

Clip de Win By Blood : https://www.youtube.com/watch?v=xAfhQe8rzHk&feature=youtu.be