Genre : Folk Metal - Sortie : 7 mai 2016

Genre : Folk Metal – Sortie : 7 mai 2016

La froideur de l’hiver scandinave s’abat sur la forêt. Voilà une troupe de vigoureux guerriers qui débarquent : Drakwald. Ils sont costauds, boivent du tord boyau nordique dans le crâne de leurs victimes et brulent tout sur leur passage. Fuyez pauvres fous ! La forêt qui leur sert de repère se situe en Touraine. Riven Earth est leur troisième production après un premier EP en 2012 et leur album Resist Fatality sorti en 2014. Ce dernier joyau sort avec la promotion de Dooweet. Nous retrouvons Thibaud Destouches au chant et à la basse, Marc Vaillant à la guitare principale, Simon Massenet à la guitare rythmique, Maxime Dugué aux baguettes. Enfin, comme tout bon groupe de Folk Metal qui se respecte, on y ajoute des instruments traditionnels, ici les flûtes et cornemuses jouées par Bertrand Renaud. La troupe est prête à lancer le drakkar sur la Seine et les autres fleuves de France, allons-y.

Doomsday Argument débute par un air acoustique calme, l’esprit des bois rôde doucement, tapi dans l’ombre. Malheureusement pour vous, la horde était bien cachée et vous saute à la gorge après quelques secondes. Le growl terrible et efficace de Thibaut en cri de guerre vous fait sentir toute la fureur de ces hommes assoiffés de sang. Paradoxalement, la petite flûte nous fait penser à une scène de guerre accompagnée d’un air nonchalant. Les instruments traditionnels et la guitare lead entrecroisent bien leurs mélodies pour apporter une diversité à la musique. C’est également le cas des chœurs en soutien car la meute est solidaire et puis, ajoutons le pilonneur derrière ses futs de bière du Nord qui talonne sa grosse caisse à fond les ballons. Une très bonne entrée en matière et Erase By Fire, dont vous pouvez voir la vidéo plus bas, assure la continuité de belle manière. Un riff précis comme une hache forgée dans une fonderie de Tromsø introduit ce titre. Les différents types de chant guttural assurés par le vocaliste montrent qu’il maîtrise son sujet, tout en jouant de la basse. Ce morceau, c’est un peu comme le chef Viking bien énervé que sa douce femme tente parfois de calmer. On alterne la fureur et des passages plus doux avec une habile agilité.

Primal Dawn poursuit la poussée, les arbres se couchent tous seuls maintenant. À chaque fois, les intros de ces trois premiers morceaux provoquent par leur diversité et leur justesse de doux frissons et les différentes ruptures rythmiques laissent plusieurs flèches dans le carquois. Les instruments s’équilibrent bien, on sent la section rythmique bien concernée par son encadrement et les deux solistes jouer là-dessus avec brio en s’alternant pour les mélodies. Un autre titre bien agréable est Despair Of The Last Man. Démarrage doux sur un air irish et guitares acoustiques puis montée progressive jusqu’au passage en force, comme une frappe de trente mètres d’un joueur de foot suédois, ça finit en lucarne. Le batteur n’a pas peur de casser ses peaux issues de la dernière chasse au loup des glaces et puis au cœur du morceau, un petit passage calme. Derrière ces brutes, y aurait-il des hommes sensibles ? Oui voilà, toute cette description part de grands préjugés sur les peuples vikings et qui connaît leur histoire sait qu’il y a quelques d’exagérations dans les images véhiculées.

Le seul petit bémol de cet album, c’est que les titres de fins sont légèrement moins originaux et accrocheurs que les cinq premiers mais cela reste du très bon travail dans l’ensemble à l’aide d’une production réussie.

Pour conclure, si vous aimez le Folk Metal, il faut vous intéresser à Drakwald, vous retrouverez des formules que vous appréciez chez Eluveitie ou Ensiferum, groupes pour lesquels ils ont d’ailleurs ouvert ces dernières années. Riven Earth montre qu’ils ont compris la voie à suivre.

Khaos

Tracklist :

  1. Doomsday Argument
  2. Erase By Fire
  3. Primal Dawn
  4. Rebirth
  5. Despair Of The Last Man
  6. Chasm Of Ignorance
  7. Echo Of Memories
  8. Never Rising Sun
  9. Murdering The Darkness
  10. Blood And Glory

Liens :

Site Internet : http://www.drakwald.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/Drakwald/

Clip de Erase By Fire : https://www.youtube.com/watch?v=ke9jwhBw1yA