Genre : Thrash Metal - Sortie : 24 mars 2017

Genre : Thrash Metal – Sortie : 24 mars 2017

Deficiency est originaire de Moselle, à Forbach. Né en 2008, le groupe évolue sous la forme d’un quatuor et se compose de Laurent à la guitare et au chant, de Jérôme à la guitare, de Vianney à la basse et enfin de Thomas derrière les fûts. Déjà auteur d’un premier album autoproduit répondant au nom de State Of Disillusion sorti en 2001 et bien accueilli par le monde du Metal, le groupe sort alors son second album The Prodigal Child. Album énorme et reconnu comme tel qui amènera alors le groupe issu des forges à tourner via le Prodigal Tour de 2013 à 2015. Il foulera les mêmes scènes que Napalm Death, Onslaught, Carcass, Destruction, Coroner, Vader, Gorod, Benighted entre autres, excusez du peu. Non contents de cela, ils ouvriront alors pour Machine Head, Testament, Exodus, Opeth et Sepultura… Genou à terre et respect. 2017 voit arriver leur troisième album intitulé The Dawn Of Consciousness, celui dont nous allons parler ce jour. Ami métalleux, prends place et profites. Tu savais que cet album sort chez Apathia Records ? Non ? Et bien voilà, tu le sais maintenant. C’est parti.

Cet album était attendu. Oui, attendu par votre serviteur du jour comme par des milliers d’autres. Quid du résultat me demandez-vous impatients que vous êtes ! Sachez que le résultat est conforme au talent que ce groupe possède en son sein mais ce même résultat va peut-être encore au-delà de ce que l’on pouvait attendre. Oui, car même s’il reste dans une certaine lignée de The Prodigal Child, son prédécesseur, l’album a gagné en maturité et en technique. L’enveloppe le contenant est un superbe digipack avec livret intérieur. Rien à redire, c’est très propre. Le contenu ? Ah le contenu… Nous savions déjà que Deficiency maîtrisait la grammaire du Thrash Metal à la perfection et c’est toujours le cas, mais peut-être même au-delà de cela. Les deux premiers titres que sont Newborn’s Awakening et l’incroyable Uncharted Waters sont de véritables torpilles incandescentes. Rarement des titres comme ceux-ci ont affiché autant de créativité et de maîtrise. La puissance est permanente, combinée au son de cet album dont la production confine au parfait. Ah ce sont de basse ! Si présent et dévastateur ! Des guitares qui sonnent comme sur And Justice For All… de qui vous savez, la production est incroyable quant au rendu qu’elle affiche. Un régal, un pur régal. Le pilonnage se poursuit sous le chant de Laurent alternant growls et chant classique. Another Fail To Come, le sidérant The Upriser, monstre de créativité musicale, tantôt ultra rapide, tantôt lourd, riff implacable et solo de guitare époustouflant, wow… Quelque chose d’aussi dense qu’un vieil Exodus et le frisson se fit à l’écoute de ce titre, votre serviteur du jour en reste cloué, le refrain d’annihilation de masse en fin de titre n’y ait pas pour rien. Chef d’œuvre, ou ton cœur touché par le divin.

La tuerie se poursuit avec Face The World We Experience où la rage primaire s’exprime dans la voix de Laurent comme autant de tirs depuis un orgue de Staline. Le break en milieu du titre laisse apparaître une ligne de beauté rare, le sens de mélodie habite ces quatre gars-là. C’est parfait. Souffle coupé, bouche bée, mais que ce groupe est talentueux bon sang. Qui n’a pas vu Deficiency sur scène ne les a pas vu. Vrai ! Alors imaginer ces titres joués live, cela devrait amener l’apocalypse et les anges qui vont avec dans n’importe quel endroit où le groupe viendra délivrer son message. L’orgie de décibels se poursuit avec Nausera et son riff d’intro à faire tomber le ciel. Là encore, les changements de rythme sont légions et la maîtrise est totale. Musique létale, prends ta baffe et rédige ton épitaphe. Et puis comme toute légende Thrash qui se respecte, il y a un titre instrumental et là encore Deficiency nous avait montré par le passé sa capacité à écrire dans ce domaine. Il en est de même pour ce coup-ci. Ce And Now Where Else To Go démontre la facilité technique de ces quatre musiciens à nous délivrer une ode mélodiquement furieuse, emprunte de beauté empoisonnée, concentré de curare, un met rare. Ici aussi, nous avons des changements de rythme où la section rythmique s’en donne à cœur joie. Quant aux guitares, elles s’expriment telles deux montures à la vélocité confinant à la démence, auditeur en transe.

The Post Knowledge Day Poursuit le massacre, véritable déclencheur de circles pits à venir. Seul le refrain ultra efficace vous octroiera une ou deux secondes de répit, guère plus, juste le temps de s’essuyer le front et d’y retourner (au front).  Fearless Hope vient clore la leçon en dix chapitres. Titre Thrash par excellence, un récital de furie qui feront tomber les têtes de leurs corps en moins d’une seconde, montre en main. Le silence se fait. Encore sonné d’une telle écoute, l’impression d’avoir été laminé auditivement. Ajoutez à cela des textes fouillés et le tout se résume au magistral. Mais alors tout est bon dans cet album me dis-tu avec l’air inquisiteur ? Et bien oui monsieur ! Tout est bon, c’est comme cela en toute objectivité et non pas parce que ce sont des potes, ce serait là bien trop facile.

Deficiency vient de franchir un palier, un énorme palier. Son nouvel album est d’ores et déjà un album incontournable pour tout fan de Metal et une nouvelle référence en matière de Thrash Metal. Nous tenons là entre les mains un album majeur de 2017, soyez en sûrs. Laurent, Jérôme, Vianney et Thomas, que votre route soit belle et pavée du succès avec un grand « S » que vous méritez. Il reste aux dieux du Metal à accorder à ce groupe l’once de chance qu’il faut pour toute formation talentueuse afin de basculer dans la carrière internationale qui leur tend les bras. Ils se nomment Deficiency et d’entendre parler d’eux vous n’avez pas fini.

Pat                 

Tracklist :

  1. Newborn’s Awakening
  2. Uncharted Waters
  3. Another Fail To Come
  4. From A Less To A Greater Perfection
  5. The Upriser
  6. Face The World We Experience
  7. Nausera
  8. And Now Where Else To Go
  9. The Post Knowledge Day
  10. Fearless Hope

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/deficiencymetal

Site internet : http://www.deficiency.fr/

Clip vidéo de Newborn’s Awakening : https://www.youtube.com/watch?v=hjxR7-XWX4o

Lyric video de Uncharted Waters : https://www.youtube.com/watch?v=SZOc0Z2GJpY