Genre : Stoner - Sortie : 28 mai 2016

Genre : Stoner – Sortie : 28 mai 2016

Dead Acid People est né en 2014 et évolue sous la forme d’un quatuor avec Mathieu au chant, Guillaume à la batterie, Stéphane à la guitare et Alain à la basse. Mocker Fuzzers est présenté ci-après, premier album de groupe empreint de belles références à Black Sabbath et Led Zepellin. On a connu bien pire ! Z’êtes prêts ? Alors c’est parti et on vous dit tout.

Le gras c’est la vie. C’est ce qu’on dit. Tu aimes le gros truc lourd qui tache et te reste sur l’estomac ? Si Mac Donald pour toi signifie le light, alors il est temps de passer à autre chose, à une autre dimension. Dead Acid People c’est fat, c’est un son où la guitare semble bardée de lard, trempée dans l’huile puis frite avant de poser une plaquette de beurre sur le tout. Repas servi, bon appétit. Chers amis métalleux et les autres, vous voilà donc face à du Stoner. Allez, quelque chose nous chagrine un peu et nous allons le dire franchement, il y a un petit problème sur cette galette : le chant qui, certes est de bonne qualité, est chanté dans la langue de Shakespeare et sonne trop « français » de par l’accent, là est le hic. Alors, oui, il est facile de critiquer négativement mais cela n’est pas rédhibitoire et n’entache en rien les compositions qui se montrent de bonne facture. Que l’on ne s’y méprenne pas, ce n’est pas à jeter loin s’en faut ! Un titre comme Happiness est une pure réussite, une ligne mélodique à la guitare parfaite, un son de basse étouffant et un rendu terrible d’efficacité. C’est d’ailleurs vrai pour la majeure partie de l’album. Voilà le seul reproche qui pouvait être véritablement fait sur cet album car pour le reste pas de déception. Le son est bon, le mixage également. Le groupe possède aussi un don quant à la faculté de trouver des lignes mélodiques accrocheuses. Burn Out en est un bel exemple de diversité et de changements de rythmes. Les différents titres font la part belle à la basse et cela passe plutôt bien. Let’s Go aurait pu se montrer plus tranchant mais est largement compensé par Burning Man qui le suit ! Un titre tout en retenue et tout en fureur dans le même temps. Une des perles de cet album à écouter en priorité. Weirdy Jimmy est aussi une bonne usine à sueur et il faudra des flacons d’Axe métal dans la fosse pour contrer l’effet transpiration de masse ! Voilà un titre qui fait plaisir à votre ostéopathe. Il n’y avait pas meilleur titre pour mettre fin à ce premier album. Un vrai final qui fait mal, c’est ce dont nous avions besoin. Huit titres c’est un peu court mais ne nous plaignons pas, il y a fort à parier que d’autres sont en magasin et prêts à sortir sur le prochain.

Dead Acid People a pondu un bon album. Son travail doit être loué car de belles choses existent sur cet opus malgré quelques lacunes mais qui n’en n’a pas ? Et même si ce dernier ne se montre pas transcendant, il offre néanmoins quelques garanties pour l’avenir. Pour revenir plus fort ? Peut-être et sûrement même ! C’est tout le mal à souhaiter à ce groupe.

Pat

Tracklist :

  1. Ashes
  2. Sell Me To The Dust
  3. Happiness
  4. Blood Red Tide
  5. Burn Out
  6. Let’s Go
  7. Burning Man
  8. Weirdy Jimmy

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/deadacidpeople

Bandcamp : https://deadacidpeople.bandcamp.com/releases

Clip vidéo de Blood Red Tide : https://www.youtube.com/watch?v=c09-xwwjb64