Genre : post-hardcore, hardcore, sludge, death... - Sortie : 24 février 2017

Genre : post-hardcore, hardcore, sludge, death… – Sortie : 24 février 2017

Point Mort est un groupe parisien fondé en 2014 par des membres de diverses formations préexistantes plus ou moins reconnues. Jusqu’à récemment assez discret, ils sortent finalement du silence en nous proposant un EP en février 2017 : Look At The Sky, composé de cinq titres. Depuis, après quelques concerts, ils vont se présenter au Motocultor, ce qui fait une bien belle scène pour une carrière en phase ascendante.

Du point de vue de l’enregistrement, la qualité est relativement bonne. Tous les instruments sont audibles et ont leur place dans le mix, même si la basse quand elle est en distorsion avec les deux guitares qui envoient a parfois un peu de mal à percer. Mais elle joue parfaitement son rôle d’appui et la plupart du temps elle est bien perceptible. Les guitares justement qui jouent régulièrement chacune une partie distincte ne s’entre-dévorent pas. La batterie a été mise très légèrement en retrait mais là encore aucune erreur, cela convient parfaitement à la musique qui nous est proposée. Enfin, la voix est très légèrement mise en avant, tout en restant assez positivement au niveau des autres instruments, c’est à dire qu’ainsi elle nous permet de bien cerner l’unité musicale de l’ensemble. L’alternance entre les parties claires et saturées est cohérente et bien gérée. Les choix qui ont été fait pour cet enregistrement découlent tous du fait que les cinq titres ont été enregistrés au cours d’une seule journée en prises live. Ce qui explique beaucoup de choses, tout en forçant le respect car cela s’entend et c’est très bien ainsi. L’énergie qui s’en dégage prend donc tout son sens et vous êtes à peu près sûrs de retrouver au moins aussi bien en concert.

Musicalement, même si nous avons à peu près tous pris la mauvaise habitude de donner des étiquettes pour catégoriser et sous-catégoriser tout ce que l’on entend, il s’avère que cela devient parfois un exercice périlleux. Ici nous en avons la parfaite illustration. Donner des étiquettes à Point Mort revient à peu près à essayer de définir, pour une sculpture, combien de coups ont été donné par l’artiste et quels outils il a utilisé. Alors qu’en réalité ce qui compte : n’est ce pas l’œuvre en elle-même ? Ceci étant dit, le chant est en scream la plupart du temps avec des passages clairs très appréciables, ce qui nous amène immanquablement dans les sphères du Hardcore et/ou du Post-Hardcore. Pour le reste, les compositions sont magnifiques, alliant les dissonances avec le son globalement agressif des instruments, alternant des passages rapides et quasi-cacophoniques comme la fin de Earth Descent par exemple, avec des passages plus lents et très mélodiques, presque épurées, comme l’introduction d’Ophelia ou encore la partie centrale de Make The Loop Circle Flat à partir des deux minutes. La constante de Look At The Sky, ce sont des lignes mélodiques qui d’un bout à l’autre de chaque morceau et du premier au dernier vont vous transporter en des contrées arides, désertiques et glaciales, sous un ciel obscur. Cela ne respire pas la joie de vivre mais la charge émotionnelle que l’on peut associer à la musique de Point Mort est forte. Et parfois, au détour d’un morceau, un passage fait mentir la tendance comme la fin de Make The Loop Circle Flat, en ternaire sautillant juste après une mélodie dépressive et avant de repartir dans les affres de l’incertitude. Le changement et les contrastes sont bons.

Vous l’aurez probablement déjà compris mais cet EP est une œuvre assez exceptionnelle, tant par la formule adoptée dans ces compositions qui sortent du schéma couplet/refrain classique et traditionnel dirons-nous et qui n’hésite pas à suivre une ligne interne plus émotionnelle que gratuitement violente avec un gros son pour en mettre plein les mirettes. Le son est brut. La musique est brute. Les émotions sont brutes. Tout est brut avec Point Mort. D’ailleurs, si nous prenons une des définitions données du point mort en tant que : « situation en cours où celle-ci ne semble pas évoluer vers une issue quelconque », le point mort n’est-il pas alors un point à partir duquel tout devient possible ? Dès lors, le message en filigrane de Look At The Sky ressort un peu plus clairement. Peut-être. Ce fut dans notre cas un gros choc et une belle découverte. Définitivement le coup de cœur du moment. Difficile d’en ressortir indemne.

F4R537KTP09

Line-Up :

– KODSJ : le groupe se considérant comme une entité à part entière préfère ne communiquer qu’ainsi sur son identité.

Tracklist :

  1. Ophelia
  2. Make The Loop Circle Flat
  3. Earth Descent
  4. Plastic Rainbow
  5. Laberinto

Liens :

Facebook : https://www.facebook.com/PointMortBand/

Soundcloud : https://soundcloud.com/pointmortband/sets/look-at-the-sky