Tours de France 1974 2014 Les Bonus

Trois ans après la sortie du parpaing universel AC/DC Tours de France 1974-214 aux éditions Point Barre, voici que l’équipe de Philippe Lageat (rédacteur en chef de Rock Hard et anciennement fondateur du fanzine Let There Be Light), Baptiste Brelet et Vanessa Girth (photographe de Rock Hard et directrice artistique du livre cité) remettent le couvert avec Les Bonus. Moins volumineux que le précédent ouvrage qui comptait plus de 700 pages, Les Bonus met l’accent sur la photographie en publiant de nombreux clichés inédits pris au fil des années. Nous découvrons également deux interviews inédites données par des personnes proches du groupe, Paul Scottie Wright, tour-manager du groupe et Jake Berry, production manager qui nous dévoilent des histoires passionnantes.

S’il ne compte pas comme le volume 2 que tout le monde attendait mais plutôt comme le petit frère de Tours de France 1974-2014, cet ouvrage est néanmoins indispensable à tout fan d’AC/DC toujours à la recherche de secrets, d’anecdotes et de clichés rares du regretté Bon Scott. La préface est signée par un Brian Johnson visiblement ému, écrivant « J’ai maintenant un âge où j’oublie plus que je ne me souviens, alors vous m’êtes d’une aide précieuse ». Un recueil mais plus que cela, un témoignage sincère, raconté par des fans pour les fans. Indispensable vous dis-je !

L’édition deluxe, limitée à deux mille exemplaires, est quasiment écoulée (il en resterait environ 200). Livrée avec un fourreau et trois superbes lithographies, il fera le bonheur des collectionneurs. Vous pouvez l’acheter ici : http://acdclelivre.fr/

La suite ? Seuls les auteurs en savent quelque chose mais vu la masse d’informations présentes dans ces deux livres, nous nous demandons ce qu’il leur reste à dire sur le plus grand groupe de Rock du monde. Toutefois, nous faisons confiance à monsieur Lageat pour trouver de nouvelles pépites, des secrets cachés au fond des armoires. C’est que ces bougres ont placé la barre très haut !

Cependant, même si ce livre puisse être acquis seul, il ne prend tout son sens qu’en étant lu en marge du premier volume. Plus riche, il dépeignait chaque période du groupe découpée selon les albums et nous faisait découvrir les membres du groupe depuis l’envers du décor. Nous connaissons tous les musiciens sur scène mais AC/DC Tours de France 1974-2014 nous montre l’autre facette des hommes. De la volonté ferme des frères Young, en particulier Malcolm qui dirige son groupe comme un chef d’entreprise, à la personnalité turbulente de Phil Rudd aux agissements parfois discutables, en passant par le comportement déconneur de Cliff Williams et celui de Bon Scott, plus auto-destructeur qu’un Keith Richards, les témoignages sont toujours authentiques et poignants et rien n’est épargné. Tout y passe : les bons moments comme les plus mauvais, le succès grandissant, la mort puis la gloire de Back In Black, la descente aux enfers de Malcolm Young, la défection de Phil Rudd, le renouveau de Blow Up Your Videos puis The Razor’s Edge, le carton plein de Ballbreaker à Paris… Là encore, des photos rares nous sont dévoilées, des photos souvenirs comme Angus et son épouse allant faire des achats en ville entre deux répétitions. Un travail de titan, lent et certainement éprouvant. Plus qu’un livre, une aventure humaine couchée sur papier. Phil, Baptiste et Vanessa, we salute you !

Kouni